Auteur Sujet: lVogalonga  (Lu 749 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne M16

  • Messages: 922
lVogalonga
« le: 24 juin 2017, 23:05:05 »

Ok La Vogalonga est connue par tous alors pourquoi écrire un truc la dessus ?
En fait après en avoir discuté avec plusieurs personnes , à l’évidence la Vogalonga reste pour de nombreuses personnes un événement inconnu.
Nous ne comptons plus le nombre de participations toutefois nous sommes novices à l’événement comparé à la trentième régate du genre qu’affichent nos voisins italiens, équipés comme aux origines l’un d’un Prijon Taifun, l’ancêtre du kayak polyet de hte rivière, ces acolytes étaient en bateaux fibres encore plus vieux. Pour eux la Vogalonga est une routine.
Pour autant chacun à son approche de l’événement


En ce qui nous concerne c’est avant tout Venise, cette ville chef d’œuvre, riche en histoire, dont on peut facilement imaginer les fastes vécus,  qui attire aujourd’hui les foules. (Je conseille à ce titre l’excellent livre dans la collection Art et Architecture Venise de Marion Kaminski http://livre.fnac.com/a4054565/Marion-Kaminski-AetA-Venise


On pourrait s’arrêter là sauf que Venise offre un nombre d’événements dignes des plus grandes citées.
A l’époque de la Vogalonga, s’étendant sur une période qui débute bien avant notre régate  et ce jusqu’au mois de novembre, la biennale des arts les années impaires et la biennales de l’architecture les années paires sont à elles seules une justification pour aller à Venise.
Cette année direction donc pour la 57eme édition de la biennale des arts.


Si l’on peut en plus mettre à l’eau avec des centaines de personnes dans une ambiance conviviale, il est alors difficile de ne pas succomber à l’invitation.


Petite précision, cette année nous sommes allés à la quête des expos off (on entendra par là des expos gratuites) à pied, il est tout à fait possible de tenter l’aventure en kayak.
Le off c’est plus d’une centaine d’expos qui vont du simple kiosque décoré, au palais vénitien qui pour l’occasion ouvre ses portes et reçoit là une immense exposition. Des expositions on en trouve de partout, dans des restos, des parcs, des hôtels, des habitats, et bien sur des galeries. Aux quatre coins de Venise disséminées dans des endroits secrets, c’est une course d’orientation, une chasse aux trésors, une découverte off de Venise.
C’est en effet un moyen de découvrir des lieux qui sont normalement fermés au public.


Lorsque vous avez en main le programme de la biennale des arts vous pensez que tout est dans ce contenu hors ce n’est qu’un tiers des événements qui s’offrent à vous car il vous faudra trouver le programme du Venice Design qui offre à son tour une cinquantaine de lieu d’expositions consacrés au design à quoi s’ajoutent autant de lieu consacrés à des artistes du monde entier, en bref pout tout visiter il faudrait une bonne semaine.
Et puis il y a l’expo officielle de la biennale. 25€, ticket valable deux jours, pour laquelle il faudra consacrer au minimum 8 heures, 4 dans le Giardini et 4 à l’Arsenale ; Bref, en ce qui nous concerne on sera arrivé à nous mettre à l’abri de la chaleur et découvrir autant d’œuvres quelques fois fantasmagoriques dans une quinzaine de lieux.


Oui je sais, la grande majorité des touristes et vogalongistes passent à coté de ces événements, et c’est tant mieux ! On ne se bouscule pas dans les lieux d’expositions, comme on le fait dans les artères commerçantes ou dans les queues sans fin qui mènent à la basilique St Marco, palais des Doges,  Campanile et autres lieux à forte affluence touristique.


Donc vous l’aurez compris la Vogalonga n’est qu’un prétexte, mais quel prétexte.
Pour cette 43eme édition nous portions le dossard 1994 on peut donc  facilement en déduire qu’au moins 2000 bateaux étaient au départ.
La Vogalonga est une régate non officielle, sans compétition, chaque participant reçoit  au terme de son périple une médaille.
Le record d’affluence a pour l’instant été l’année 2014 lors de la 40eme édition avec 2105 bateaux et 7541 rameurs officiellement enregistrés au départ.
La régate prend don départ à Saint Marc, contourne Santa Elena, longe les Vignole, Saint Erasme et San Francesco del Deserto. Puis Burano, et  Mazzorbo, ou l’on peut profiter au passage d’une distribution de boissons. Entrant dans Murano par son grand canal on s’élance alors vers une grande traversée. On atteint  ensuite  l’Île. Bon que l’on travers par son canal principal. Venise est en face à quelques encablures. C’est par  le Canal de la Guidecca qu’on y accède. L’entrée dans ce canal par les centaines de bateaux qui se pressent et quelques fois rocambolesque. Ici la foule attend les participants aux cris de bravo et viva !


Ensuite les concurrents tournent à gauche dans le Grand Canal de Venise et passent sous les ponts du Rialto et de l'Accademia. L'arrivée est située à la Dogana da Mar, la pointe de la Douane, face au Palais des Doges.   


Alors que certains participants n’attendent pas le coup de canon pour s’élancer dans ce tour de la lagune,  le départ donné à 09 :00 est néanmoins l’un des grands moments à vivre.
Retournez vous face à la meute, et admirer.
Telle une horde les milliers d’embarcations se mettent en mouvement. Kayaks, avirons, dragon boats, bateaux traditionnels vénitiens. Toutes s’élancent, frappant la surface de l’eau de leurs battoirs, vers plusieurs heures de navigation.
Les bateaux traditionnels dont les rameurs sont debout face à la proue, technique appelée Voga alla Veneta se composent de gondoles mais aussi du sandolo, de la mascareta, la caorlina, du pupparino, et gondolino, de la veneta, et de la batela. Autant d’embarcations plus élégantes les unes que les autres
Cette année, un ciel voilé limitait à peine la chaleur torride.
Trente deux kilomètres à suivre un chenal qui serpente au travers des iles et ilots de la lagune. Gare à ceux qui s’éloigneraient du chemin tracé. Les hauts fonds souvent garnis d’algues ou de plateaux couverts d’huitres ne sont jamais très loin.
Les embarcations qui étaient alors éparpillées face à la place Saint Marc, se concentrent brusquement vers la première courbe. Le kayakiste devra alors faire preuve d’attention, avoir les yeux devant, derrière et sur les cotés pour ne pas se prendre un coup de rame malencontreux.
Cette première courbe est souvent le sujet d’un ralentissement. Le flot des bateaux commence alors à s’étirer. Plus loin deux autres ralentissements dans des courbes successives finiront d’étaler en un très long serpent cette régate qui se déroule dans ce lieu extraordinaire, cette ambiance à l’italienne ou de nombreuses nationalités se côtoient.
En 2009, pour la 35eme édition, la Bora, un vent froid venant du nord-est en traversant les alpes, soufflait à 30km/h, soulevant une belle houle dans cette lagune peu profonde. De nombreux bateaux on été mis à mal  dont plusieurs avirons non équipés pour affronter de telles conditions. L’entrée du Canal de la Guidecca fut  partiellement obstruée par un grand 8 qui s’était retourné. Depuis cette année la police est présente en bateau et jet ski afin d’assurer la sécurité sur cette régate
Si le trafic des bateaux motorisé n’est plus autorisé pendant la régate il reprend son droit à 14 :00. Gare  aux retardataires car après avoir rejoint le point d’arrivée il leur faudra ensuite se diriger vers leur point d’embarquement au milieu d’un trafic dense et de bateaux taxi qui ne font pas de cadeau.
Lors de notre première Vogalonga,  effectuée à bord d’un vieux C2 Leclerc, nous avions fini les beaux derniers fermant la marche devant un bateau balais, c’était en 1994 pour la vingtième  Cette année, à midi précise, soit trois heures après le départ, nous étions de retour dans le tumulte vénitien.
Ce n’est pas la dernière et on y retournera  pour un séjour plus long afin d’affronter les kilomètres à parcourir du Défit de la biennale...
photos ici
« Modifié: 25 juin 2017, 14:23:52 par M16 »
  • Plasmor K2 RAID II ; Gumotex K2 river; Gumotex Seawave; CS Canoe Big Monster

Hors ligne annickemmanuel

  • Super moderateur
  • Messages: 8331
Re : lVogalonga
« Réponse #1 le: 25 juin 2017, 06:40:08 »
Nous avons prévu d'essayer d'aller à la biennale d'art après avoir visité les 3 dernières d'architecture.
Ton récit de la Vogalonga donne envie d'y participer aussi  :good:
  • CLC Shearwater 17 sectionable, Jackson 4Fun, Gumotex Swing2, Rainbow SL350 Max

Hors ligne DirkD

  • Messages: 1041
Re : lVogalonga
« Réponse #2 le: 25 juin 2017, 07:59:16 »
 :bravo: :bravo: :bravo: :bravo: :bravo:
  • PH Scorpio MKll Corelite X HV, Marlin Prilite Prijon, elle : PH Cetus LV

Hors ligne M16

  • Messages: 922
Re : Re : lVogalonga
« Réponse #3 le: 25 juin 2017, 22:15:23 »
Nous avons prévu d'essayer d'aller à la biennale d'art après avoir visité les 3 dernières d'architecture.
Ton récit de la Vogalonga donne envie d'y participer aussi  :good:


Tout dépend à quell date tu y vas, tu peux aussi être sur place à l'occasion d'une des trois autres biennales, ce qui risque d'ëtre un sacré casse tëte
  • Plasmor K2 RAID II ; Gumotex K2 river; Gumotex Seawave; CS Canoe Big Monster

Hors ligne annickemmanuel

  • Super moderateur
  • Messages: 8331
Re : Re : Re : lVogalonga
« Réponse #4 le: 26 juin 2017, 17:50:44 »
Nous avons prévu d'essayer d'aller à la biennale d'art après avoir visité les 3 dernières d'architecture.
Ton récit de la Vogalonga donne envie d'y participer aussi  :good:
Tout dépend à quell date tu y vas, tu peux aussi être sur place à l'occasion d'une des trois autres biennales, ce qui risque d'ëtre un sacré casse tëte
On regarde pour aller sur 4 jours à la Biennale d'art + se perdre encore et toujours dans Venise. C'est jusque fin Novembre, donc on réfléchit intensivement.
  • CLC Shearwater 17 sectionable, Jackson 4Fun, Gumotex Swing2, Rainbow SL350 Max

Hors ligne Le Point Lumineux

  • Messages: 173
  • Lacs et rivières (Pas trop agitées les rivières !)
Re : lVogalonga
« Réponse #5 le: 06 août 2017, 15:35:03 »
Bonjour à toutes et à tous.

Philippe !  Tes comptes rendus sont toujours bien écrits, bien documentés et très bien illustrés. Merci !

A bientôt sur l'eau et ... devant un verre !

Thierry.
  • Pyranha Fusion - Venture Easky 15 LV... Que du plastique !

Hors ligne annickemmanuel

  • Super moderateur
  • Messages: 8331
Re : lVogalonga
« Réponse #6 le: 21 octobre 2017, 00:33:22 »
De retour, La biennale d'art fut riche en émotions. On a préféré la partie Arsenale que Giardini, même si cette dernière est intéressante aussi.
Sinon, l'expo de Damien Hirst est impressionante.
Côté kayak, rien à signaler  :D
  • CLC Shearwater 17 sectionable, Jackson 4Fun, Gumotex Swing2, Rainbow SL350 Max

Hors ligne M16

  • Messages: 922
Re : Re : lVogalonga
« Réponse #7 le: 21 octobre 2017, 21:29:31 »
De retour, La biennale d'art fut riche en émotions. On a préféré la partie Arsenale que Giardini, même si cette dernière est intéressante aussi.
Sinon, l'expo de Damien Hirst est impressionante.
Côté kayak, rien à signaler  :D
Reste plus qu'à faire la biennale de Lyon...
  • Plasmor K2 RAID II ; Gumotex K2 river; Gumotex Seawave; CS Canoe Big Monster