Auteur Sujet: SOLAR à voile....  (Lu 1149 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne danroll

  • Messages: 339
SOLAR à voile....
« le: 07 mai 2018, 21:46:21 »
Bonjour, après avoir vendu (Madame avait dit "pas trois bateaux à la maison!") , mon Nomad équipé du bipode en 2016 pour l'achat d'un cata gonflable Smartkat dont je ne me suis que très peu servi (uniquement en 2016) car, bien qu'évidemment plus rapide, je n'y ai pas retrouvé le même plaisir (et bien sûr la même polyvalence) qu'avec le kayak et c'est aussi nettement plus encombrant!

Aussi après près de 2 ans plié dans le garage, je viens de le vendre sans regret. En attendant peut-être l'achat d'un Full Hp , il ne me reste plus que mon vieux Solar  que je traine régulièrement en vacances avec ses 2 voiles "éventail ".

Mais... mon copain de sorties kayak (qui est aussi en train de vendre son cata..) vient de s'acheter le  kit de voile(4m2 en tout) de chez Grabner, système complet avec dérive flotteurs latéraux pour son Holiday 3, (photo jointe) ce qui fait  que je ne pourrai plus le suivre dans mon Solar avec ma voile qui va  bien moins remonter au vent que son engin! Donc... la course à l'armement est repartie de plus belle!

Du coup, depuis 3 semaines, je m'évertue à transformer le Solar en dériveur!

Maintenant, de loin on pourrait presque y croire... dommage qu'il n'est pas la rigidité d'un hp...

Cette fois ci, contrairement au Nomad j'ai opté pour un mât central avec bôme, haubans, beaupré (!)  Je me suis efforcé à concevoir un système articulé qui puisse en cas de coup de vent durant la navigation être affalé (mât et voiles) en quelques secondes, et après de multiples modifications. Il est prêt (au moins en théorie !) Je n'ai plus qu'à l'essayer.

Dans le jardin l'ensemble parait bien fonctionner. Je pourrai partir du rivage et arriver  toutes voiles et mât baissés (et j'y tenais car sans flotteurs latéraux, c'était mission impossible...). J'ai été obligé de mettre une sangle sous le bateau sinon ce n'était pas viable... Il faut bien ça pour tenir le mât en place....Surface de voile revue à la baisse par rapport au Nomad (ici seulement 1+2 m2) et un mât relativement bas (2 mètres au dessus des boudins...)

3 photos : 1-le Holiday, 2- le Solar au départ et à l'arrivée, 3- le même en ordre de marche
« Modifié: 07 mai 2018, 21:50:27 par jcfer »
  • Solar 405 et Nomad à voile.

Hors ligne samy

  • Messages: 690
Re : SOLAR à voile....
« Réponse #1 le: 08 mai 2018, 10:21:54 »
C'est assez impressionnant !
Maintenant, comme tu dis, il ne reste plus qu'à tester hors du jardin en effet.
Dans l'attente de ton retour !









  • Yakkair HP1

Hors ligne Jeffkayak

  • Messages: 2711
  • ** Perception'iste Marin d'Eau douce en Fury **
    • Abonne toi sur ma chaine Youtube !
Re : SOLAR à voile....
« Réponse #2 le: 08 mai 2018, 12:43:05 »
Magnifique tout ça !
  • Karbon 14 Albatros, Kayman Fury, Perception Expression 15,
Abonne toi à ma chaine Youtube

Hors ligne Romarin 06

  • Messages: 1543
Re : SOLAR à voile....
« Réponse #3 le: 08 mai 2018, 16:02:47 »
Bonjour,

 :eek:
Finalement je vais rester à la voile Bic... Pas le même usage, mais ça nous va bien :dents: .
  • Nomad HP3
Le mieux est l'ennemi du bien, mais c'est bien d'essayer de faire mieux...

Hors ligne danroll

  • Messages: 339
Re : SOLAR à voile....
« Réponse #4 le: 09 mai 2018, 00:18:43 »

Bonjour,

Premier essai aujourd'hui sur le lac du Val d'Auron. Très peu de vent prévu sur Bourges cet après-midi (5km/h!) mais pour un essai c'était suffisant...

Nous sommes enchantés respectivement de ce premier essai. Je me suis empêtré avec les cordes au démarrage. Il  faudra que j'améliore ma mise en œuvre... Pas de soucis pour affaler au retour (Affaler n'est rien, c'est le fait de remboiter le mât à distance sans mettre une corde du mauvais côté du mât qui pose problème (juste une question d'organisation au démarrage).

Ce que je retiens de l'aventure:

 Le bateau réagit très bien à la moindre brise et remonte très bien au vent en se comportant comme un petit dériveur. J'y ai pris un réel plaisir, vivement le camping cet été...

Pas de problème de rigidité (peut-être dû au beaupré?), je suis étonné, c'était un peu ma hantise...

Vu ma position à l'arrière du kayak la proue est relevée, il ne "pousse" pas l'eau et j'ai une très bonne sensation de glisse. La sangle qui passe sous le bateau ne semble pas gêner.

Trois mètres carré de voile me suffisent amplement, peut-être même que le foc est légèrement trop grand. (Alors que j'en avais parfois jusqu'à près du double sur le Nomad. Là, ce serait intenable...(mais sans doute pas énormément de différence de performance...à voir lors des prochains essais...)

Nous avons fait jeu égal entre les deux bateaux et ça m'a surpris. Mais je pense réellement que dès que le vent forcira  mon copain pourra, grâce à ses flotteurs tirer plus sur la "bête" et prendre un net avantage.
Avec très peu de vent cet après-midi la vitesse maximum au GPS a été de 7km/h, pas si mal. Ca démarre au quart de tour ...Je pense que ça peu aller bien plus vite...Vivement les prochains essais. Le bateau est moins stable que le Nomad pourtant plus voilé, par contre le bipode appuyait alternativement et fortement sur un des boudins jusqu'à avoir des entrées d'eau par dessus le boudins. (vidéos sur YouTube) C'est un problème que je n' ai plus avec un mât central.

Avec la voile éventail se manipulant comme celle d'une planche à voile, je pouvais encaisser pas mal de vent sans appréhension , là, ça me semble plus délicat, peut-être le manque d'habitude... Il faudra que j'essaie sans foc.
Il va me falloir un gouvernail plus performant! La lame est trop souple et l'ensemble trop fragile. j'avais pourtant prévu le coup ajoutant une pièce se prenant sur la partie basse de l'axe pour rigidifier l'ensemble . Dès que j'aurai le bon matériau, l'idéal sera que je m'en fasse un, car dans la plupart (tous?) des systèmes pour kayak l'axe en métal n'est solidaire de l'ensemble qu'a sa partie supérieure...
 
Je suis content de mes dérives latérales . Elles sont suffisamment lourdes pour tenir en place verticalement sans système de maintien (Je ne comptais pas en mettre au début de mon bricolage mais elles évitent une dérive centrale gênante sur la plage et qui n'aurait pas de toutes façons été suffisante et en plus placée trop en arrière (j'ai 4 supports sous le bateau mais pas un à la bonne place pour cette configuration!).
La voile "Moussaillon" de chez Nénuphar est excellente et très efficace pour ce montage (dommage qu'elle s'emboîte sur le mât...).

1 heure pour monter l'ensemble (!) je vais m'améliorer... (50 minutes pour le Grabner) mais je ne regrette pas le temps passé. En vacances il sera monté à chaque fois pour au moins une semaine ...Nous allons bien nous amuser...
« Modifié: 09 mai 2018, 10:56:26 par jcfer »
  • Solar 405 et Nomad à voile.

Hors ligne jcfer

  • Moderateur
  • Messages: 6370
  • Seul en mer, le bonheur simple !
Re : Re : SOLAR à voile....
« Réponse #5 le: 09 mai 2018, 11:04:02 »
.....Trois mètres carré de voile me suffisent amplement, peut-être même que le foc est légèrement trop grand. (Alors que j'en avais parfois jusqu'à près du double sur le Nomad. Là, ce serait intenable...(mais sans doute pas énormément de différence de performance...à voir lors des prochains essais...)...


Je crois qu'on en avait déjà discuté, d’après mes propres essais, avoir une grande surface de voile sur un kayak de ce type n'apporte aucun bénéfice et est même pénalisant.


Tu as une sensation de puissance parce que ça tire beaucoup sur le gréement, mais la vitesse de déplacement n'est pas plus élevé et même moindre, par contre la dérive par rapport à l'axe du vent est bien plus importante.

Hors ligne danroll

  • Messages: 339
Re : SOLAR à voile....
« Réponse #6 le: 09 mai 2018, 23:10:15 »


Entièrement d'accord avec toi!
En 2 ou 3 ans avec le Nomad je ne me suis "vautré" qu'une seule fois. Il fallait vraiment lui en faire voir pour le retourner...
Je pense que ce sera beaucoup plus souvent avec le  Solar muni de ces voiles bien qu'elles soient plus petites...
J'ai une réserve d'air triangulaire Egalis que j'avais modifiée (remplissage plus rapide) pour devenir une réserve d'eau et que je mettrai au moins à l'essai à l'avant du kayak pour le "plomber" un peu et lui abaisser un peu le "nez"

Je joins quelques photos...Les trois "mâts" (environ 1,4m) et la barre transversale blanche sont dans la housse grise...
« Modifié: 09 mai 2018, 23:20:53 par danroll »
  • Solar 405 et Nomad à voile.

Hors ligne jcfer

  • Moderateur
  • Messages: 6370
  • Seul en mer, le bonheur simple !
Re : SOLAR à voile....
« Réponse #7 le: 10 mai 2018, 22:50:09 »
Du beau travail comme d'habitude  :bravo:


Pour simplifier le montage, j'ai tout regroupé sur une console, je n'ai qu'une photo du prototype, on peut voir les supports que j'avais prévu pour de la barre transversale pour les dérives, mais je les ai depuis démontés, ayant abandonné l'utilisation de dérives.

Hors ligne danroll

  • Messages: 339
Re : SOLAR à voile....
« Réponse #8 le: 10 mai 2018, 23:53:19 »
Très bien, c'est ingénieux.

En ce qui me concerne  j'ai 4 cordes qui arrivent juste devant mon siège .

2 des 3 drisses supérieures (la jaune clair et la bleue) sont pour le foc, une pour le monter / l'affaler et l'autre vient de l'extrémité du Beaupré pour le ramener le foc vers moi.

-La dernière (verte) sert à tendre la bôme au pied du mât car elle était difficilement atteignable depuis ma place, maintenant, j'ai tout sous la main.

-La corde bleue clair en dessous me sert à relever le mât à la vertical et devient secondaire une fois que le foc est utilisé.

-J'avais un vieux violon à taquet coinceur en état de marche mais trop imposant, j'ai récupéré uniquement le taquet pour la corde de réglage de la "grand voile" (verte clair).

-La jaune orangé (pendant en haut de l'image) sert à remonter le safran.

- Les cordes orangées  (juste  seulement un peu visibles en bas de l'image ,il y en a une de chaque côté du bateau) servent à régler le foc.

- La rouge sert seulement à maintenir le socle marron sur la planche et à bloquer la planche sur le kayak (l'ensemble me sert toujours avec ma voile éventail à deux ou en rivière par exemple).

Comme pour les avions de ligne, j'ai une checklist avant de partir!... :dents:
 
-Moche sur le Solar et ne s'appliquant pas parfaitement sur le fond avec ses boudins ronds, la sangle (un bout de ceinture de sécurité) passerait inaperçue en plaquant bien sur un Full HP avec sa forme à bouchins.

-Je suis positionné trop à l'arrière dans le bateau mais n'y peux rien, j'avais besoin de la fixation du siège avant (sur les anciens Solar) pour stabiliser l'ensemble...Elle ne semble pas gêner en navigation...
« Modifié: 21 mai 2018, 23:15:45 par jcfer »
  • Solar 405 et Nomad à voile.

Hors ligne vilko

  • Messages: 51
Re : SOLAR à voile....
« Réponse #9 le: 21 mai 2018, 17:16:34 »
Bonjour danroll,Bravo pour ce projet original.
Un détail, pourquoi as-tu fixé ta "planche de proue" sous les rebords plutôt que dessus: y a-t-il une raison technique ou est-ce seulement esthétique?merci
  • Gumotex Twist 2

Hors ligne danroll

  • Messages: 339
Re : SOLAR à voile....
« Réponse #10 le: 21 mai 2018, 19:39:19 »
Non, pas pour l'esthétique, C'est plus facile dessus... Mais dessous une fois le kayak gonflé, la plaque est totalement bloquée, prise en sandwich entre les rebords et les boudins et ne bouge plus du tout.

2 ou 3 choses:

Ton trapèze n'aura sans doute pas les côtés rectilignes (plutôt en léger arc de cercle) ni avec le même angle à la base (normal sur un gonflable) Toi, tu feras les trous, tu pourras donc bien les ajuster. Moi ils étaient déjà faits mais avec plusieurs centimètres de différence entre un côté et l'autre.

Quoiqu'il en soit , il vaut mieux faire d'abord un gabari en carton à rogner progressivement jusqu'à ce que les bords en biais se calent parfaitement dans l'angle formé par les rebords en Nitrilon et les boudins. Une plaque de 5-6mm d'épaisseur devrait suffire (bien arrondir les bords pour ne pas blesser le Nitrilon).

Il faut toujours installer la plaque bien avant que le bateau soit totalement gonflé (après c'est impossible ou plus difficile) et idem pour l'enlever bien sûr.. Mieux vaut utiliser des vis à tête arrondie (tête pleine sans trou rectiligne ou en croix pour tournevis) pour ne pas abimer les boudins (sur le Solar un fois installées , les têtes ne touchent pas).

Enfin, j'utilise des vis ou une petite partie est carrée (sur 5 mm) juste sous le tête avant le pas de vis. En faisant des trous carrés dans ta plaque les vis ne risquent pas dessous de tourner dans le vide quand tu visseras les papillons.

Bon bricolage.
« Modifié: 21 mai 2018, 23:18:36 par jcfer »
  • Solar 405 et Nomad à voile.

Hors ligne danroll

  • Messages: 339
Re : SOLAR à voile....
« Réponse #11 le: 21 mai 2018, 19:51:43 »
Remarque...

Mais je vois que tu n'as vraiment pas long de rebord , si la plaque n'est pas assez grande pour recevoir la base de ta voile, tu auras peut-être intérêt à la positionner ta plaque par dessus de façon à ce qu'elle puisse déborder un peu sur les boudins....
« Modifié: 21 mai 2018, 23:19:12 par jcfer »
  • Solar 405 et Nomad à voile.

Hors ligne vilko

  • Messages: 51
Re : Re : SOLAR à voile....
« Réponse #12 le: 21 mai 2018, 20:54:21 »
Merci pour ces utiles précisions.  :good: Je ne suis pas sûr de trouver les vis à "tronc carré" dont tu parles (sauf à les façonner?) mais les forces engendrées par la base de la voile bic doivent être raisonnables puisque certains la posent simplement sur la toile qui enveloppe la proue du KG.
Edit: si, il s'agit des boulons TRCC: tête ronde collet carré !

si la plaque n'est pas assez grande pour recevoir la base de ta voile, tu auras peut-être intérêt à la positionner ta plaque par dessus de façon à ce qu'elle puisse déborder un peu sur les boudins....

C'est ce qu'il faut que je vérifie, gabarit carton à l'appui. Je ne sais pas quelle largeur est nécessaire mais on s'éloigne de ton post.
« Modifié: 21 mai 2018, 23:20:12 par jcfer »
  • Gumotex Twist 2

Hors ligne danroll

  • Messages: 339
Re : SOLAR à voile....
« Réponse #13 le: 10 octobre 2018, 22:41:12 »

Bonjour, petit retour d'expérience après 2 mois de navigation , presque tous les jours, en camping près de divers lacs de France : Lac de Mimizan (près d'Aureillan) Lac de Neuvic ( Cantal) Lac de Jaunay (près de Bretignolles) Port Manech (mer, près de Concarneau) Lac de St Cyr (près de Châtellerault) Lac de Maine (près d'Angers) Lac de Ribou (près de Cholet) et enfin à nouveau le lac de St Cyr car c'est celui que j'ai apprécié le plus.
L'ensemble fonctionne bien et est plus stable que je ne l'aurais cru, je n'ai pas dessalé une seule fois (mais ça viendra sans doute...) .  Je ne suis pas sorti avec un vent supérieur à 25 km/h. (ce doit être la limite supérieure à ne pas dépasser sous peine d'être puni...) et ce avec seulement la plus petite de mes "grand voiles". A la moitié des vacances, nous sommes repassés 2 semaines à la maison et j'en ai profité pour tailler 2 "grand voiles" dans la voile Bic de mon ancienne planche à voile. Dans la partie supérieure j'ai découpé la plus petite (1.64m2) et la partie inférieure m'a permis de fabriquer une voile  (avec fenêtre) de 2.46m2. j'ai pu les essayer pendant 3 semaines et en suis très content. Cela m'a permis de jongler avec les différents focs en fonction de la force annoncée du vent.
A mon retour je viens de découper ma deuxième voile de planche à voile (une voile kevlar de 40ans mais neuve!) Sans aucune perte, j'ai pu en tirer 3 focs (pas encore fait de photo) 1.64m2, 1m2, 0.66m2  Là, je suis prêt pour la prochaine saison.
Il y a quelques commentaires dans cette vidéo.
 
  • Solar 405 et Nomad à voile.