Auteur Sujet: Connaître la vitesse du courant d'une rivière  (Lu 1745 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne riddick 93

  • Messages: 391
Re : Connaître la vitesse du courant d'une rivière
« Réponse #15 le: 19 juin 2018, 09:08:26 »
tout ca est une question d'experience en fait fait plusieurs fois tes parcours a differents niveaux d'eau et tu en deduira une vitesse de ton groupe en fonction de sa motivation
« Modifié: 19 juin 2018, 09:49:35 par jcfer »
  • inuk cs canoe fantom alto 560 nelo slalom DD grifin lancer bois struer infusion vajda

Hors ligne LeChem

  • Messages: 1077
Re : Connaître la vitesse du courant d'une rivière
« Réponse #16 le: 19 juin 2018, 12:25:34 »
Si vous exploitez un compte rendu intéressant pour votre projet mais qui ne mentionne pas le débit tout n'est pas perdu si la date est donnée.Consulter
http://www.hydro.eaufrance.fr/selection.php?consulte=rechercher
Renseigner Critères de sélection des stations de mesures hydrométriques même à minima par le seul nom de la rivière.

Cliquer sur nouvelle recherche
Sélectionner la station de mesure puis cliquer sur visualiser

Choisir QJM

Sélectionner l'année en début et fin.

Faire défiler les mois pour atteindre celui concerné.

Consulter le débit du jour
  • Sevylor sk 100 et sk 200, Aquamarina Betta K2 10.3 et 13.6, K0 10.3, Blueborn SKX 200, Zpro Flash 100

Hors ligne psim

  • Messages: 803
Re : Re : Connaître la vitesse du courant d'une rivière
« Réponse #17 le: 19 juin 2018, 12:31:53 »
 :bravo: :bravo: :bravo: :D :D :D :D :hang:


Reprenons :

Prévision par calcul de la vitesse du kayak sur la rivière ?

Hypothèse 1 : le débit est constant entre 2 points de la rivière (pas de perte, pas d'affluents, pas de pluie)
Hypothèse 2 : la vitesse est constante sur toute la section à un endroit donné, quelque soit la profondeur (disons tout de suite que cette hypothèse est fausse, mais ça simplifie le problème pour l'instant)
Hypothèse 3 : on néglige les effets du type turbulence, courants, contre courants, etc (écoulement laminaire)

Si on appelle x la position du kayak le long de la rivière (abscisse curviligne pour les connaisseurs), alors :
Le débit Q en m^3/s (constant le long de la rivière, cf Hypothèse 1) est le produit de la vitesse v(x) (en m/s ) à la position x et de la section S(x) (en m^2) à la position x.
Evidemment avec nos hypothèses, si la section diminue pour un débit constant, alors la vitesse augmente et inversement : v(x)=Q/S(x)
Jusque-là tout va bien ... sauf que l'on a rarement connaissance de la topographie de la rivière pour calculer la section S(x) à chaque position x  :(
De plus, ces hypothèses sont simplificatrices !  :(
La vitesse dépend de la profondeur, et la vitesse en surface n'est pas égale à la vitesse de fond, et en plus pour une même section S, la vitesse de surface sera plus lente si la rivière est peu profonde.

Ensuite on ne peut négliger certains effets (l'effet venturi par exemple), ni totalement la turbulence (qui dépend de la rugosité du fond, et des rives notamment).
A cela s'ajoute effectivement le potentiel de jeu : la turbulence et les contre-courant ont effectivement tendance à ralentir un kayakiste d'eau vive  :jumpy: , mais là c'est un effet psychologique, et ça sort de mon domaine de compétence  :roll: .

Donc finalement, calculer la vitesse à partir du débit n'est pas une mince affaire !

Ce serait pourtant pratique car du coup la distance en un temps donné se calculerait par intégration (mais pas si évident à faire à la main car distance=Intégrale[de temps départ à temps d'arrivée] de v(x,t) dt ... or v dépend de x ... un peu casse-pied à calculer :voyons: ).

Conclusion:

On pourrait effectivement poser le problème mais en pratique il manquera beaucoup de données d'entrée pour faire le calcul numérique et obtenir une valeur.

Probablement que ça prend moins de temps de descendre la rivière avec un chronomètre pour estimer la vitesse de la descente que de le prévoir par calcul !  :blink:   
Bon, ça c'était la théorie   :bozo:


___
Approche expérimentale   
Disons-le de suite, ça ne répond pas au problème de la prévision au moment de la préparation du plan de navigation (cf 1er post de Sylv1)  :(

Pour estimer la vitesse expérimentalement, le coup de la feuille de Beachblum est une bonne astuce pour connaitre la vitesse de la surface de l'eau  :good: : diviser la longueur parcourue par une feuille (en mètres) par la durée en secondes de ce parcours => vitesse "instantannée" v(x).

En le faisant à plusieurs endroits représentatifs de la rivière cela permettrait de se faire une idée de la vitesse moyenne de l'écoulement en surface Vmoy, à laquelle il faut ajouter la vitesse des kayaks par rapport à la surface, à estimer (de l'ordre de ~5-6 km/h ? à convertir en m/s ou convertir la vitesse de l'eau en km/h avant de faire l'addition, évidemment).

Ca pourrait permettre d'ajuster les prévisions de temps de parcours au cours de la descente, mais le plus simple est peut-être d'estimer directement la vitesse moyenne qui est le rapport entre l'abscisse curviligne parcourue entre 2 instants L=x(t2)-x(t1)  mesurée le long de la trajectoire de la rivière (pas à vol d'oiseau), et l'intervalle de temps: Vmoy=L/(t2-t1) ... mais pour ça vous avez un GPS !

---

Bon, et pourtant pour la mer il existe des atlas de courant, des indications de vitesse de surface sur certaines cartes marines, etc .
Et bien c'est sans doute parce qu'il y a des observations (mesures) depuis des siècles, et qu'il y a des choses plus prévisibles compte-tenu de la connaissance de l'effet de la marée sur une zone.
En rivière il y a des affluents, la pluie, des lâchés, etc.

---

Désolé, c'était pour le plaisir, et à cause que je ne suis toujours pas sorti de l'école ... condamné à vie !
---
Bons révisions pour le bac !  :bozo:
  • Plasmor Belouga 1/Venture Islay 14/Dag Biwok/voile Bic/Select XTR/Werner Tybee

Hors ligne sylv1

  • Messages: 992
Re : Re : Connaître la vitesse du courant d'une rivière
« Réponse #18 le: 19 juin 2018, 14:59:00 »
tout ca est une question d'experience en fait fait plusieurs fois tes parcours a differents niveaux d'eau et tu en deduira une vitesse de ton groupe en fonction de sa motivation
Non, je connais la progression de notre groupe, mais entre un courant nul et un courant de 5km/h, on arrive presque à multiplier la distance par deux sur une même durée  à progression identique.
Ce n'est donc pas qu'une question d'inexpérience.
  • Aquamarina K1, K2 Beta, Sevylor LIAMONE KBC79