Auteur Sujet: phlébite et kayak de mer  (Lu 782 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne eric31

  • Messages: 72
phlébite et kayak de mer
« le: 05 janvier 2019, 20:35:38 »
Bonjour,Il y a il parmi vous quelqu'un qui aurait déjà eu un avis médical  établissant une relation entre une phlébite et une pratique du kayak de mer ? Ma compagne a contracté une phlébite inexpliquée et l'angiologue évoque, parmi les causes possibles la position maintenue longtemps dans un kayak de mer .
Merci et bonne année à tous
  • arktika, jackson 4fun, Lettmann Granate, ZigZag 369

Hors ligne DirkD

  • Messages: 802
Re : phlébite et kayak de mer
« Réponse #1 le: 06 janvier 2019, 16:59:43 »
Si mauvaise circulation veineuse (retour du sang vers coeur et poumons), dû à une assise prolongée, cela pourrait être possible. Jamais eu de fourmillements dans la jambe en faisant du kayak??
  • PH Scorpio MKll Corelite+ HV, Marlin Prilite Prijon, elle : Cetus LV

Hors ligne YANN42570

  • Messages: 663
    • Ma galerie de photos kayak et montagne avec flickr
Re : phlébite et kayak de mer
« Réponse #2 le: 06 janvier 2019, 17:22:34 »
Il faut dans son cas mettre à l'avenir des chaussettes de contention, du fait de la position assise plus ou moins statique. Ca ne me paraît pas être impossible.[size=78%] [/size]
  • Valley Sirona 16.1 RM

Hors ligne wphantom

  • Messages: 150
    • Sylvain CLEMENT
Re : phlébite et kayak de mer
« Réponse #3 le: 07 janvier 2019, 09:02:17 »
Ce n'est probablement pas impossible... C'est une question que je me suis posé quand je me suis mis au kayak car j'ai déjà fait une phlébite non détectée, de cause inconnue et qui a donc tourné à l'embolie pulmonaire... C'est du passé et je n'ai pas trop d'explication (un long voyage en voiture ? Une position accroupie trop longue ?)...

Par contre, la position en KdM n'est pas complètement statique, le fait de pousser sur ses cale-pieds pour avancer doit favoriser la remontée du sang. On peut ausssi sortir les pieds des cales pieds pour faire quelques exercices de stimulation de la circulation. Aussi, du fait de l'effort le rythme cardiaque est plus soutenu qu'au repos et plutôt protecteur pour une phlébite.

Entre 4h dans un kayak et 4h assis dans une chaise de bureau sans pause, sans se lever... je ne suis pas certain que je mettrais plus en cause le kayak...

Soyons clairs quand il n'y a pas de cause claire (trouble de la coagulation malformation veineuse etc...), les phlébologues/angiologues sont un peu à la ramasse...  Pour en avoir vu 3... ils m'ont tous donné des hypothèses très différentes se contredisant...

Si effectivement le kayak parait une hypothèse (parce qu'iul n'y a pas de facteurs de risques particulier et pas eu d'autres situation à risque) alors il vaut mieux être préventif. Effectivement, un bas de contention est une option simple, à part en été, il ne se voit pas sous le pantalon de la combi...

Sylvain
  • Valley Skerray PE
Kayak Wasquehal Club & Gravelines Kayak Va'a
Facebook : https://www.facebook.com/Clement.Sylvain

Hors ligne eric31

  • Messages: 72
Re : phlébite et kayak de mer
« Réponse #4 le: 07 janvier 2019, 10:10:35 »
Merci pour vos réponses.Nous envisagions de randonner pendant trois semaines en corse cet été. Les choses ont le temps d'évoluer... mais trois semaines en kayak, je ne sais pas si on prendra le risque...En ce qui concerne les bas de contention elle a pris un abonnement pour deux ans.Je partage ton point de vue sur la pertinence  des avis des spécialistes : Il est sans doute difficile de trouver une cause si on sort des cas classiques.  La pratique du kayak apparait par défaut comme un facteur déclenchant potentiel  . Mais comme vous le dites, tous, justement , ce n'est pas improbable...On va donc attendre jusqu'au mois de juin pour prendre une décision, mais dans l'incertitude on renoncera.Eric



  • arktika, jackson 4fun, Lettmann Granate, ZigZag 369

Hors ligne wphantom

  • Messages: 150
    • Sylvain CLEMENT
Re : Re : phlébite et kayak de mer
« Réponse #5 le: 07 janvier 2019, 10:29:07 »

Avec des bas de contention pour se rassurer, j'imagine que le surrisque du kayak serait très très limité... et si en plus elle prend le temps régulièrement de faire bouger ses jambes (flexions des pieds pendant 1 mn de temps en temps)...

Mais je suis bien placé pour savoir que ce genre d'incident est assez stressant pour la suite (ca ma pris 2-3 ans avant de ne pas me précipiter chez le médecin à la moindre douleur musculaire au cas où)...

Merci pour vos réponses.Nous envisagions de randonner pendant trois semaines en corse cet été. Les choses ont le temps d'évoluer... mais trois semaines en kayak, je ne sais pas si on prendra le risque...En ce qui concerne les bas de contention elle a pris un abonnement pour deux ans.Je partage ton point de vue sur la pertinence  des avis des spécialistes : Il est sans doute difficile de trouver une cause si on sort des cas classiques.  La pratique du kayak apparait par défaut comme un facteur déclenchant potentiel  . Mais comme vous le dites, tous, justement , ce n'est pas improbable...On va donc attendre jusqu'au mois de juin pour prendre une décision, mais dans l'incertitude on renoncera.Eric
  • Valley Skerray PE
Kayak Wasquehal Club & Gravelines Kayak Va'a
Facebook : https://www.facebook.com/Clement.Sylvain

Hors ligne basilic

  • Messages: 3819
Re : Re : phlébite et kayak de mer
« Réponse #6 le: 07 janvier 2019, 19:08:16 »
Ce n'est probablement pas impossible... C'est une question que je me suis posé quand je me suis mis au kayak car j'ai déjà fait une phlébite non détectée, de cause inconnue et qui a donc tourné à l'embolie pulmonaire... C'est du passé et je n'ai pas trop d'explication (un long voyage en voiture ? Une position accroupie trop longue ?)...

Par contre, la position en KdM n'est pas complètement statique, le fait de pousser sur ses cale-pieds pour avancer doit favoriser la remontée du sang. On peut ausssi sortir les pieds des cales pieds pour faire quelques exercices de stimulation de la circulation. Aussi, du fait de l'effort le rythme cardiaque est plus soutenu qu'au repos et plutôt protecteur pour une phlébite.

Entre 4h dans un kayak et 4h assis dans une chaise de bureau sans pause, sans se lever... je ne suis pas certain que je mettrais plus en cause le kayak...

Soyons clairs quand il n'y a pas de cause claire (trouble de la coagulation malformation veineuse etc...), les phlébologues/angiologues sont un peu à la ramasse...  Pour en avoir vu 3... ils m'ont tous donné des hypothèses très différentes se contredisant...

Si effectivement le kayak parait une hypothèse (parce qu'il n'y a pas de facteurs de risques particulier et pas eu d'autres situation à risque) alors il vaut mieux être préventif. Effectivement, un bas de contention est une option simple, à part en été, il ne se voit pas sous le pantalon de la combi...

Sylvain


Pareil, je suis surpris du sur-risque du kayak, on a tendance à pousser les pieds sur les cales pied pour aider à la propulsion (et c'est même le bon geste à avoir). Il m'est arrivé d'avoir des fourmillement dans le mollet droit (jamais le gauche  :voyons: ) mais je pencherais plus pour un nerf compressé qu'une mauvaise circulation sanguine.


Par contre mon épouse qui marche presque tous les jours ses 2 à 6 km a fait des phlébites non expliquées (même après avoir été opérée des varices) et elle ne pratique pas le kayak.
Bon courage pour la suite à ton épouse (la mienne a aussi stressée souvent à la moindre douleur aux mollets).
  • feuillette eskimo