Auteur Sujet: -300m d'un abris ?  (Lu 308 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Mayeric

  • Messages: 120
-300m d'un abris ?
« le: 16 janvier 2020, 14:05:30 »
Bonjour,

Avec l'évolution de la Div240/245, il semble y avoir eu une évolution de la notion d'éloignement à un "abris" pour les engins de plage (ie. kayaks non certifiés).
En bref, il semblerait :
- avant 2015 : on parlait de -300m de la côte
- après 2015 : on parle de -300m d'un "abris", au sens d'une zone permettant d'embarquer/débarquer en sécurité (pour simplifier)... ce qui peut devenir notablement plus restrictif.

Etant un peu las de la contrainte d'une embarcation Div240/245 quand on n'habite pas en bord de mer (donc pour quelques utilisations par an), je me pose la question de faire du longe-côte (et pêche à 1 canne) dans un kayak non-certifié: typiquement sur cote rocheuse bretonne (hors zone de falaises), en conditions clémentes... A titre personnel, je n'ai pas le sentiment d'être plus exposé dans mon Solar - no-certifié - que dans mon ex-Nomad HP3 qui était lui certifié mais que je sortais sans pontage comme beaucoup...

Certains d'entre-vous ont-ils eu des expérience directes ou indirectes de la façon dont les autorités gèrent cette évolution réglementaire ? (estimation de la notion d'abris ? contrôle de la certification du kayak ? tolérance ? contravention ?...)
  • RTM Tempo - Solar Gumotex

Hors ligne yves76

  • Messages: 460
Re : -300m d'un abris ?
« Réponse #1 le: 19 janvier 2020, 19:54:25 »
On s’en fout de cette réglementation stupide franco française , rédigée par des clowns n’ayant probablement jamais fait de kayak.
Je fait de grande rando avec le twist2 , l’énorme avantage des gonflables : Il sont imsubmersibles (et très) stables donc beaucoup , beaucoup, beaucoup plus sécuritifs que les kayaks pontés , un esquimautage n’étant jamais garanti , après un kayak plein d’eau dans un fort clapot et bien bon courage (surtout l’hiver).
Malheureusement le drame de la baie de Somme , le we dernier , nous rappelle : la mer ça peut être dangeureux , particulièrement en saison froide , des situations de houle déferlante , de vents violents soudains et imprévisibles peuvent transformer une sortie pépère en cauchemard.
D’être à plusieurs , aguerris ,appartenir à un club  , naviguer à plusieurs  , être à moins de 300 d’un abri (et qu’est ce qu’un abri??!!!) n’est jamais une garantie absolue.


La meilleure garantie , c’est une connaissance du milieu marin , savoir remonter rapidement dans son bateau en TOUTE  circonstance (ça se travaille) ,de la prudence et surtout du bon sens !!!! c’est grâce au bon sens que l’être humain vit sur terre depuis 2 millions d’année.
Et c’est son manque de bon sens qui risque de le conduire à son extinction , mais ça c’est une autre histoire.......
Kayaks :Seawave de Gumotex
              construction bois perso Shesapeake 17 et millcreek13