Auteur Sujet: Kit de voile pour kayak gonflable  (Lu 318 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Quentin73

  • Messages: 20
Kit de voile pour kayak gonflable
« le: 09 mai 2020, 10:55:48 »
Bonjour à tous, je profite du confinement pour enfin vous présenter mon système de voile pour kayak gonflable !
Ce type de gréement a été monté avec succès sur un Gumotex seawave et un bic full HP3. Il doit pouvoir être adapté sur d’autres bateau. Il a été éprouvé sur près de 1000km lors de voyages en méditerranée (Corse, Croatie et Sardaigne) ainsi qu’en mode « sport » sur les lacs alpins.

Tout d’abord un mot sur le cahier des charges.
L’objectif principal étant de pouvoir l’utiliser lors de randonnées bivouacs en duo, il était indispensable de conserver un confort correct pour la rame et un poids « raisonnable ». Cela a éliminé l’utilisation de flotteurs stabilisateurs et a imposé l’utilisation de voiles de tailles modestes pour éviter une gite trop importante. Aimant bien la voile et voulant avoir un vrai petit voilier, l’option d’une petite voile pliable de vent arrière (type bic) a été également écartée. La solution d’un mât central combiné a des dérives latérales (Hollandaise) a donc été choisie.

Les performances en charge (2 pers + matos = 200kg) ont montré une limite vers 10km/h, ce qui correspond à la vitesse de carène du bateau. On voit alors qu’on creuse une vague significative et qu’on pousse beaucoup d’eau. Pour aller plus vite avec la même puissance de voile, il faut partir en surf : soit avec des vagues arrière, soit en étant seul dans le bateau. Dans ces conditions des vitesses jusqu’à 15km/h ont été mesurée. La vitesse de 5km/h (vitesse de rame en étant bien chargé) est atteinte assez rapidement en vent de travers (environ 10km/h). En vent arrière, il faut un peu plus.
Je ne me suis jamais renversé avec ce kit, même dans des conditions musclées. La possibilité de réduire la voile rapidement permet de s’adapter rapidement aux conditions pour rester en sécurité. Lorsqu’il faut ramer face à un vent fort, il est possible de démonter le mat et de le ranger sur le pont.

Je viens de faire une petite vidéo qui montre en détail les éléments du kit et donne un exemple de montage. Je suis désolé pour la qualité sonore, je n’ai pas du bon matériel pour la prise de son.




Dans la suite, je vais présenter en bref les 3 versions que j’ai réalisées. Je terminerais par un petit mot sur le pilotage.
« Modifié: 09 mai 2020, 11:50:31 par Quentin73 »
  • Seawave, Bic full HP3

Hors ligne Quentin73

  • Messages: 20
Re : Kit de voile pour kayak gonflable
« Réponse #1 le: 09 mai 2020, 11:05:06 »
 2017 : Version 1 Seawave

Le matos :
-        Mat de planche à voile Zicral (alu) 2 parties de 3.4m.
-        4 haubans en kevlar avec tendeur de tente en plastique. Les latéraux sont fixés sur la planche de traverse, l’avant/arrière sur les attaches de la ligne de vie du bateau.
-        Grande voile de 2,5m², montée en fourreau sur le mât, faite en Skytex (tissus parapente) et lattée.
-        Foc en Skytex (tissus parapente) de 2,5m², latté.
-        Bôme télescopique en manche d’épuisette de piscine.
-        2 dérives en CP 5mm de 20*80cm² basculantes (charnière de porte) sur une planche principale de 80*25cm² en CP 5mm.  Le tout est renforcé à la fibre de verre/époxy.
-        Pied de mât en CP5mm avec platine de pied de meuble. Le mât traverse la planche principale et est verrouillé par une grosse goupille.
-        Une sangle tient le tout accroché sur le bateau.
-        Gouvernail officiel seawave

Ce qui est bien :
-        Le mât de planche à voile en alu. Pas trop lourd et bien adapté. L’alu se travaille bien.
-        La bôme télescopique : très pratique quand il faut ramer. Cela permet également de bien moduler le creux de la voile (voir la section pilotage). La grande voile est pilotée comme une planche à voile ce qui permet de régler très rapidement la puissance (creux, incidence et vrillage).
 
Ce qui n’est pas top :
-        L’équilibre des voiles/dérive n’est pas bon (voir pilotage). Comme les dérives ne sont pas ajustables et que le gouvernail est trop petit, il faut pencher un peu le mât et/ou réduire la grande voile. Globalement, ce n’est pas toujours facile d’aller droit.
-        En cas de vent fort, si on enlève le foc, on ne peut plus faire de vent de travers car le déséquilibre devient trop fort. On est donc limité en vitesse de vent vers 30km/h.
-        Le mât qui touche le fond du bateau fait perdre beaucoup de place en rando.
-        Le foc est trop creux et déforme le bateau (il est cintré), ce qui réduit les performances (cintrage) et donne beaucoup de gite (le creux).asse sous les scratchs de fixation.


 
Cette version a été éprouvée sur les ¾ du tour de Corse. 40% du parcours a été fait à la voile. Le haut du mat peut s’enlever facilement pour réduire la trainée lorsque le vent est de face. Le pontage a été percé pour faire passer le mat. La planche passe sous les scratchs de fixation.









 
« Modifié: 09 mai 2020, 11:14:10 par Quentin73 »
  • Seawave, Bic full HP3

Hors ligne Quentin73

  • Messages: 20
Re : Kit de voile pour kayak gonflable
« Réponse #2 le: 09 mai 2020, 11:27:50 »
 2018 : Version 2 Seawave
 

Les deux grosses évolutions sont sur la grande voile et le système dérive/pied de mat.
Le matos :
-        Mat de planche à voile Zicral (alu) 2 parties.
-        4 haubans en kevlar avec tendeur de tente en plastique. Les latéraux sont fixés sur la traverse, l’avant/arrière sur les attaches de la ligne de vie du bateau.
-        Un déport de hauban arrière sur le sommet du mat pour permettre le changement de bord du profil rigide.
-        Grande voile épaisse de 2,5m², montée en fourreau sur le mât, faite en skytex (tissus parapente) et mise en forme avec des joncs sur le bord d’attaque.
-        Foc en skytex (tissus parapente) de 2,5m², latté.
-        Bôme télescopique en manche d’épuisette de piscine.
-        2 dérives en fibre de carbone de 15*100cm² pivotantes et montées avec une jonction aluminium « croix » sur une traverse en fibre de verre/carbone de 40mm. Le pied de mât est un « té » en aluminium. Deux tubes longitudinaux soutiennent le l’ensemble sur les boudins.
-        Gouvernail officiel seawave
-        Une sangle tient le tout accroché sur le bateau.
-        Une étrave alu/mousse
 
Ce qui est bien :
-        Le mat de planche à voile en alu.
-        La bôme télescopique
-        Les deux dérives. Le fort allongement permet un très bon équilibrage du bateau quel que soient les conditions. Le gouvernail est alors beaucoup plus utilisable. On gagne également en cap face au vent. En cas de choc sur le fond, elles remontent…
-        La voile épaisse (issus de la technologie du parapente) permet de réduire la trainée et donc la gite. Très agréable en vent fort. Ne flappe pas. Très efficace également en vent arrière car elle reste bien droite.

 
Ce qui n’est pas top :
-        Le foc est trop creux et déforme le bateau (il est cintré), ce qui réduit les performances (cintrage) et donne beaucoup de gite (le creux).


Cette nouvelle version corrige la plupart des défauts de la version originale.
Les dérives de fort allongement sont très efficaces et permettent de bien remonter au vent. Elles sont globalement un peu trop grandes, et à part dans des conditions très faibles (voir pilotage), une seule suffit. Elles ont été faites à la main en stratification époxy sur un profil NACA0018 en mousse découpé au fil chaud. Il y a un tube en fibre de verre au centre qui sert de guide.
 Le support de mat et des dérives est une barre de 40mm en fibre de verre qui est renforcée en fibre de carbone.

Un «Té » en aluminium fait support de mât. Deux « croix » soutiennent deux tubes longitudinaux de 40mm qui prennent appuis sous le boudin (ils sont coincés sous les arceaux du Seawave).






 
Deux autres « croix » plus imposantes reprennent les dérives. L’ensemble est fixé par une sangle sous le bateau.
La grande voile double peau a été faite comme les voiles de parapentes « mono surface » où le bord d’attaque est fermé. Il y a un profil rigide en CP 5mm complet en haut de l’aile et un demi (juste l’avant) en bas.
 






 
 La voile est cousue sur un profil symétrique NACA0018 modifié pour avoir la partie avale (du milieu de corde jusqu’au bord de fuite) rectiligne et donc mise en forme par la bôme au centre. Chaque nervure (il y en a 6) sont percées pour faire passer le mat à 5% de la corde (il y a un renfort circulaire en jonc de fibres de verre). Le bord d’attaque de chaque nervure est maintenu en forme par un jonc en fibres de verre de 2mm. La tension verticale se fait par le propre poids de l’aile, il n’est pas nécessaire de la tendre. La puissance de la voile est modulée par la longueur de la bôme. Avec l’allongement maximum de la bôme, on obtient un profil symétrique, peu puissant mais doté d’une faible trainée et d’une bonne finesse (vent fort et/ou remonté au vent). En réduisant la longueur, on obtient un profil puissant mais avec une trainée légèrement plus faible qu’une voile classique. La découpe de la voile a été fait avec le logiciel de kite Surfplan.

 
Une étrave rigide en aluminium rempli de mousse expansive (moulée sur la forme de l’étrave) a été testé. Le gain est faible, essentiellement dans le clapot. Les haubans cintrent trop le bateau et l’étrave reste hors de l’eau quand c’est calme.
Cette version a été éprouvée lors d’un voyage en Croatie sur 250km.






 
  • Seawave, Bic full HP3

Hors ligne Quentin73

  • Messages: 20
Re : Kit de voile pour kayak gonflable
« Réponse #3 le: 09 mai 2020, 11:38:42 »
 2019 : Version 3 Full hp3

 Pas de gros changements pour cette version : le module a été adapté pour une fixation sur le bic full hP3 et un nouveau foc, plus petit et mieux taillé, a été fait.
 
Le matos :
-        Mât de planche à voile Zicral (alu) 2 parties.
-        4 haubans en kevlar avec tendeur de tente en plastique. Les latéraux sont fixés sur la traverse, l’avant/arrière sur les attaches de la ligne de vie du bateau.
-        Un déport de hauban arrière sur le sommet du mât pour permettre le changement de bord du profil rigide.
-        Grande voile épaisse de 2,5m², montée en fourreau sur le mât, faite en skytex (tissus parapente) et mise en forme avec des joncs sur le bord d’attaque.
-        Foc en skytex (tissus parapente) de 1,5m², latté.
-        Bôme télescopique en manche d’épuisette de piscine.
-        2 dérives en fibre de carbone de 12*130cm² pivotantes montées avec une jonction aluminium « croix » sur une traverse en fibre de verre/carbone de 40mm. Le pied de mat est un « té » en aluminium. Deux tubes longitudinaux soutiennent le l’ensemble sur les boudins.
-        Gouvernail officiel seawave adapté sur le bateau – nouveau palonnier sur mesure.

Ce qui est bien :
-        Le mât de planche à voile en alu.
-        La bôme télescopique
-        Les deux dérives. Le fort allongement permet un très bon équilibrage du bateau quelque soient les conditions. Le gouvernail est alors beaucoup plus utilisable. On gagne également en cap face au vent. En cas de choc sur le fond, elles remontent.
-        La voile épaisse (issus de la technologie du parapente) permet de réduire la trainée et donc la gite. Très agréable en vent fort. Ne flappe pas. Très efficace également en vent arrière car elle reste bien droite.
-        Le foc bien formé qui ne cintre pas le bateau et travail comme il faut avec la grande voile.
 

Ce qui n’est pas top :
-        RAS
 
Le bateau a été éprouvé sur 250km le long de la Sardaigne ouest. Plus de la moitié du parcours a été fait sous voile. Les conditions très variées ont confirmé la grande polyvalence et la sécurité de ce système. De mon point de vue, le concept est abouti pour ce genre d’embarcation, que ce soit pour le dimensionnement (la surface de voile est bonne), la solidité (pas de casse), la performance (dérives et voiles optimisées), les matériaux (composite et alu). Améliorer la performance demanderait beaucoup d’efforts pour un résultat très limité.

 
 
  • Seawave, Bic full HP3

Hors ligne Quentin73

  • Messages: 20
Re : Kit de voile pour kayak gonflable
« Réponse #4 le: 09 mai 2020, 11:48:56 »
 Un mot sur le pilotage

 Le pilotage d’un kayak à voile présente quelques subtilités. Il est également important de connaitre quelques notions de mécanique des fluides pour réussir une construction et utiliser tout le potentiel du système.
Le point le plus important pour de bonnes performances, c’est l’équilibre entre les voiles et des dérives. Un bateau mal équilibré aura tendance à remonter ou descendre le vent automatiquement. La faible surface des gouvernails de kayak ne suffisant pas toujours à rattraper l’équilibre. Pour limiter les problèmes, au moment de la construction il faut penser à :
 
-        Placer le centre de poussée des dérives (env 25% de corde) le plus aligné possible avec le centre de poussée des voiles (entre 25% et 50% de corde suivant le régime).
-        Faire des dérives ajustables longitudinalement pour ajuster le centrage des dérives en fonction de l’allure des voiles. Cela permet également de naviguer avec ou sans foc.
-        Si possible, il faut augmenter la tailler du gouvernail pour avoir une bonne efficacité (mais attention aux efforts importants pas forcément prévus par la fixation d’origine, à 9km/h, la pression dynamique de l’eau est très importante).
 
Un bateau équilibré peut se diriger sans gouvernail en ajustant la position de la dérive (testé et validé).
 
La grande voile est tenue à la main comme une planche à voile, cela permet de réagir rapidement quand le vent est turbulent. Le bateau peut également être dirigé en modulant la puissance de la grande voile et du foc : si on borde la grande voile et on relâche le foc, on remonte le vent et inversement. En combinaison du gouvernail (aux pieds), cela permet d’avoir un changement de cap plus réactif.
 
Le réglage de la grande voile se fait de trois manières :
-        Le creux : avec la longueur de la bôme. Plus la bôme est courte, plus la voile est creuse, plus la voile est puissante, mais plus la trainée augmente et la finesse baisse. C’est bien pour le portant et le vent faible. Au contraire une aile plate sera adaptée au vent fort.
-        L’incidence : avec l’écartement horizontal de la main sur la bôme. Une aile décroche vers 15° d’incidence au vent relatif (20° env pour une voile classique). Avec le foc on gagne environ 5-10° suivant la qualité de son positionnement. Une erreur classique, c’est de trop border et de décrocher l’aile. On a alors une sensation de puissance qui est uniquement provoquée par une trainée plus forte (qui fait giter). Le bateau ne va pas plus vite. Il faut s’aider des fils de laine et d’un fanion en haut du mat pour éviter de décrocher la voile.
-        Le vrillage : avec un appui vertical de la main sur la bôme. Sans appui, le haut de la voile va s’aligner dans le vent, le vrillage sera maximum et donc la puissance au minimum (pour l’incidence donnée). C’est utile en vent fort et pour réduire la trainée induite. Au contraire, un vrillage nul donnera le maximum de puissance (le maximum de finesse étant entre le deux, suivant la forme de la voile et de son profil…). Garder un vrillage nul dans du vent fort est très physique.
 
Pour bien fonctionner dans les régimes de portance (du largue au près), un foc doit avoir une incidence plus faible que la grande voile. Il sert de « bec » pour permettre à la grande voile de monter plus haut en incidence sans décrocher. Si le foc a une incidence plus forte que la grande voile, tout l’ensemble décroche et on perd beaucoup en puissance motrice.
 
Un bon réglage de voile sera surtout utile dans des conditions faibles et moyennes. En vent fort, même avec un mauvais réglage, la puissance disponible est suffisamment importante pour atteindre la limite de la coque.
 
En vent arrière, on met la grande voile à 90°. Le foc peut être mit en ciseau avec une pagaie. En vent fort à très fort, seule la grande voile est sortie plus ou moins à fond. Certains préfèrent utiliser le foc en «spi » mais je trouve cette pratique risquée car un changement de bord inopiné peut provoquer un gros déséquilibre (ça claque fort). Il faut alors garder une trajectoire grand largue et être dans un air pas trop turbulent.



 Conclusion
 Je pense qu’on est arrivé au bout du concept. Le système est fiable avec une grande gamme d’utilisation. Les performances sont suffisantes pour dépasser les vitesses de rame sans prendre de risques.
Pour aller plus vite il faut augmenter la puissance, soit avec une voile plus grande et des flotteurs, soit avec un kite , soit avec un foil pour se débarrasser de la trainée de la coque !







  • Seawave, Bic full HP3

Hors ligne bruno.peru

  • Messages: 260
  • Ch'TI 59.
Re : Kit de voile pour kayak gonflable
« Réponse #5 le: 09 mai 2020, 12:23:14 »





   Superbe ton kit  :good:  je pense que ça va intéresser pal mal de gens sur ce forum  :yes:

[/size][size=78%]    Bravo [/size] :bravo: :bravo: :bravo: :bravo:
[/size][size=78%] [/size]
  • solar 410 c

En ligne psim

  • Messages: 1420
  • Pourquoi pas
Re : Kit de voile pour kayak gonflable
« Réponse #6 le: 09 mai 2020, 13:35:47 »
...Là c'est du sérieux !  :bravo: :bravo: :bravo: :bravo: :bravo: :bravo:
Respect!
  • Plasmor Belouga 1/Venture Islay 14/Dag Biwok/voile Bic/Select XTR/Werner Tybee
Pourquoi pas !

Hors ligne Guigalis73

  • Messages: 350
Re : Kit de voile pour kayak gonflable
« Réponse #7 le: 09 mai 2020, 14:08:14 »
En plus du sérieux, il a belle allure et à l’air Efficace. Bravo  :bravo:   :good:
  • Dagger stratos 14,5 L

Hors ligne jcfer

  • Super moderateur
  • Messages: 7250
  • Seul en mer, le bonheur simple !
    • Discussion voile sur kayak....
Re : Kit de voile pour kayak gonflable
« Réponse #8 le: 09 mai 2020, 14:55:56 »
Bravo Quentin, beau bricolage  :good:

Hors ligne Rikou

  • Messages: 1920
  • Abusus non tollit usum
    • New-Caledonia Kayak Tour 2014
Re : Kit de voile pour kayak gonflable
« Réponse #9 le: 09 mai 2020, 15:24:31 »
 :D Eh bien le jour où j'ai un gonflable et que je veux l'équiper en voile(s), je sais où j'irai chercher les infos. C'est un sacré exposé que tu nous as fait là. Bravo et merci du partage.
  • Tiwok (DAG), Spectrum (Perception), Ysak (Rotomod)
Ose vivre ton rêve au lieu de rêver ta vie...

Hors ligne danroll

  • Messages: 405
Re : Kit de voile pour kayak gonflable
« Réponse #10 le: 09 mai 2020, 18:27:20 »

Formidable Quentin, description précise et détaillée, tu réponds à toutes les questions que je me posais avant d'attaquer les travaux.
Un grand merci pour le partage.
Je vois que sur ton full hp, toi tu as les anneaux intérieurs bien pratiques pour la fixation du palonnier. il faudra absolument que j'en colle pour réduire l'encombrement de mon système.
Etant presque toujours seul dans le bateau j'ai fini par acheter seulement le Full hp 2 places de 410cm mais j'ai peur de regretter car le tien de 485cm est plus étroit 78cm ( au lieu des 85cm pour le mien) ce qui se traduit visiblement par les côtés du bateau plus verticaux donc sans doute avec une "marge" de gite plus importante. C'est un peu ce qui me fait peur...
Je n'ai toujours pas essayé le mien, mais avec le déconfinement ça pourrait être ce mois-ci .Ce ne sera pas la Méditerranée pour l'instant, mais il y a plusieurs lacs à moins de 100 km de la maison...
As tu trouvé une différence de performance en termes de glisse, donc de vitesse et d'amplitude à la gite donc de stabilité entre le Gumotex et le Bic?
Merci encore pour le temps passé à nous préparer ce compte rendu très instructif. 
  • Solar 405 ,Nomad et Full HP2 BIC à voile

Hors ligne Quentin73

  • Messages: 20
Re : Kit de voile pour kayak gonflable
« Réponse #11 le: 10 mai 2020, 09:59:27 »
Merci à tous.
j'ai bien profité des infos présentes sur le forum pour faire mes réalisations, c'est un juste retour des choses !
Etant presque toujours seul dans le bateau j'ai fini par acheter seulement le Full hp 2 places de 410cm mais j'ai peur de regretter car le tien de 485cm est plus étroit 78cm ( au lieu des 85cm pour le mien) ce qui se traduit visiblement par les côtés du bateau plus verticaux donc sans doute avec une "marge" de gite plus importante. C'est un peu ce qui me fait peur...
Je n'ai pas essayé le 410, mais globalement ce sont des bateaux très stables. A mon avis il n'y aura pas de problème. Le 485 en étant seul, c'est vraiment grand. Je l'ai pris pour avoir de la place pour le matériel de bivouac, et pour le coup c'est vraiment agréable comparé au Seawave.

As tu trouvé une différence de performance en termes de glisse, donc de vitesse et d'amplitude à la gite donc de stabilité entre le Gumotex et le Bic?
On a comparé le Seawave et le bic en Sardaigne l'été dernier. On était bien chargé, à plus de 200kg. Malgré la puissance plus faible sur le bic, on allait un peu plus vite. On se faisait quand même distancer par un kayak pliable, qui pour le coup va bien plus vite. Pour la stabilité, je dirais équivalent entre le seawave et le bic. Ils ont tout les deux des fonds plats au final...Le bic surf beaucoup mieux grâce à sa rigidité.
  • Seawave, Bic full HP3

Hors ligne danroll

  • Messages: 405
Re : Kit de voile pour kayak gonflable
« Réponse #12 le: 10 mai 2020, 12:36:43 »

Merci Quentin pour ta réponse.
Je n'ai plus qu'à tester le matériel dès que possible...Peut-être qu'un jour on pourra faire une sortie commune pour comparer ...
Je te parlais de la gite parce que son amplitude sur le full hp semble limitée par le risque d'embarquer très vite de l'eau d'après plusieurs commentaires .
 Avec le Solar il fallait vraiment incliner énormément le kayak avant de prendre l'eau. Avec le Nomad beaucoup plus rapide, j'étais limité essentiellement à cause du bipode qui appuyait directement sur chaque boudin.
Avec le Full HP la vitesse du bateau semble limitée par le fond plat. Je me disais qu'en faisant un peu  giter le bateau , le bouchain deviendrait un peu plus efficace transformant la carène un peu en V.
Bon dimanche, dernier jour de rétention!
  • Solar 405 ,Nomad et Full HP2 BIC à voile