Auteur Sujet: Epilepsie et kayak  (Lu 1434 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Freezout

  • Messages: 7
Epilepsie et kayak
« le: 07 octobre 2021, 21:14:59 »
Bonjour a tous et toutes,
Je vous prie de bien vouloir m’excuser l’absence de beaucoup d’accents des messages, dû a l’ordinateur que j’utilise.

Je n’ai actuellement aucun kayak mais ai commence a en louer pour essayer. J’ai pu louer un kayak ponté, atteignant une vitesse (qui me semblait) correcte, et j’accroche bien.

J’habite a cote d’un splendide lac connecte a la Meuse et les sports d’eau m’attirent irresistiblement. Il serait naturel d’en profiter. Avant de commencer avec des questions sur le choix du materiel, ma question primordiale porte sur la securite. Il se trouve que je suis epileptique!

Quelques donnees…

1) Pour ceux qui n’y connaissent rien: un epileptique perd conscience lors d’une crise et s’effondre pour plusieurs minutes, avec eventuellement (c’est mon cas) des gesticulations incontrolables: le corps s’arqueboute, les bras et jambes s’agitent en desordre avec violence. Puis repos du corps et ensuite reveil avec l’esprit confus et gros mal de crane! Comme vous l’aurez devine, je ne m’imagine pas sortir vivant d’une crise dans l’eau.

2) Si l’histoire s’arretait la le kayak ne serait meme pas une option. Grace a une bonne medication je ne fais plus de crises depuis 2 ans, donc a part la prise de medicaments il n'y a aucun impact dans ma vie courante. Une donnee importante est que je sens toujours une crise arriver et ai le temps de “gerer” pendant environ 10 secondes avant déconnexion. Je nage en mer ou lacs quand l’occasion se presente, avec toujours une arriere pensee neanmoins, et j’utilise toujours un gilet de sauvetage gonflable a grosse capacite (170N) pour avoir la tete hors de l’eau au cas ou… Je me sens donc en securite (et ma femme stresse moins).

3) Je possede egalement un medicament en spray nasal qui me permet quand la crise arrive de juste m’endormir, sans crise. C’est a dire qu’une fois le spray pris, il me reste quelques minutes avant de m’endormir tres lourdement pour une paire d’heures maximum. Mais je me vois mal utiliser ca sur l’eau a moins d’etre certain que mon embarcation ne chavirera pas et mon gilet deja gonfle.

Au final ce handicap n’est pas trop lourd a vivre pour moi, en comparaison d’autres epileptiques qui font face a des situations bien plus dures. Je ne peux donc pas me plaindre. Je ne vais pas laisser cela m’empecher de vivre et de pratiquer des activites qui m’attirent enormement... tel le kayak.

Cela dit l’arriere pensee de risquer une crise sur l’eau me force a chercher la solution la plus sure possible, car qui sait? C’est pour cela que je me tourne vers vous.

Du a la pratique qui sera probablement la mienne si je me lance dans le kayak, etre toujours a deux n’est pas une option perenne. Je vais tres probablement prendre des cours et compte aller voir des clubs locaux. Mais certaines de mes sorties seraient certainement non planifiees et seul. Mon but est d’explorer les lacs de la Meuse, qui sont toujours frequentes, et de faire un exercice physique regulier et serieux. Je tiens assez a etre autonome car la sensation de liberte et de paix quand on est sur l’eau est aussi une de mes motivations pour le kayak.

- J’imagine qu’un kayak ponté est completement deconseille, car s’il se retournait du a une crise, je serais coince la tete dans l’eau a gesticuler… Est-il possible si une crise survenait de retourner un ponte juste a cause des mouvements, ou ces kayaks sont-ils plus stables? Je n’ai pas teste avec mon kayak de location.
J'imagine un sit-on-top plus adapte a un risque de tomber inconscient et c'est aussi ce que j'ai lu sur une publication medicale une fois.

- Connaissez-vous des personnes dans la meme situation et si oui, comment se sont-elles adaptees?

- Si vous-memes, en plein pagayage, etiez informe que dans 10 secondes vous allez vous ecrouler, quelles mesures prendriez-vous?

Gonfler le gilet de sauvetage et attendre que la crise arrive?

Gonfler le gilet de sauvetage, prendre le spray et dormir dans le kayak en esperant ne pas tomber?

Choisir un autre sport et regarder les gens s'amuser sur l'eau a cote a chaque fois que vous sortez de la maison?...

Je peux aussi demander a mon neuro mais son expertise en kayaks et dangers de la navigation est probablement limitee...

Merci!
« Modifié: 07 octobre 2021, 22:47:37 par jcfer »
  • aucun pour l'#039instant

Hors ligne psim

  • Messages: 2773
  • Pourquoi pas !
Re : Epilepsie et kayak
« Réponse #1 le: 07 octobre 2021, 21:37:53 »
Bonjour,
Pas simple en effet et même plus qu'à déconseiller seul.
Je dirais déjà dans ce contexte de ne surtout pas aller seul en mer ou en rivière et en lac d'éviter tout secteur avec un trafic commercial régulier (bac, navette...). De porter en permanence au moins un gilet d'aide à la flottabilité 70 N (ça c'est moins difficile, on le fait déjà presque tous), d'éviter la saison froide et d'avoir un leash avec le kayak et la pagaie...
Mais franchement partir à deux kayaks minimum serait la seule solution à conseiller vu les informations que tu as apporté...
Pour le type de bateau, très stable évidemment et même ponté (type plasmor Belouga) avec la possibilité de fixer un paddle float sur la pagaie elle même placée sous les lignes de vie pour stabiliser et encore 10 seconde c'est très court... ou un gonflable bien stable même deux places...
Bon courage malgré tout,
PS
« Modifié: 07 octobre 2021, 21:51:09 par psim »
  • JF kayak Ponant/Plasmor Belouga 1/Venture Islay 14/Dag Biwok/ Zray Tortuga 400 2021/voiles Bic/Select XTR/EastPolePaddles Isigaia Bone Edge/Werner Tybee
Pourquoi pas !

Hors ligne Olivier78

  • Messages: 294
  • Olivier78
Re : Epilepsie et kayak
« Réponse #2 le: 07 octobre 2021, 22:46:40 »
Si tu tombes sur le coté, tu as toutes les chances de retourner à peu près n'importe quel bateau.
La solution du paddle float est intéressante. Mais il ne faut pas prendre un gonflable : trop long. A faire soi-même avec deux planches de piscine. Et peut-être plus dans ton cas. Si tu as 10 secondes c'est vraiment très court pour installer quelque chose.
Il vaut peut-être mieux utiliser ces 10 secondes pour sortir du bateau. Et effectivement avoir un leash pour le bateau et la pagaie. Mais dans quelle température d'eau va tu naviguer. Deux heures dans l'eau, c'est l'hypothermie assurée en dehors de la zone tropicale ...

Il existe des gilets qui se gonflent automatiquement quand tu tombes à l'eau. Par exemple : http://www.discount-marine.com/plastimo-gilet-gonflable-sl-180-hammar. Ce sont des gilets 165N, donc une très bonne sécurité. Et dégonflés ils ne sont pas très encombrant. Pas contre ils ont une sous cutale ce qui empêche le port d'une jupe.
As tu regardé du coté des stabilisateurs (https://www.oceans-mers.com/stabilisateurs-de-kayak/) ?
Olivier

Olivier
  • X-Cite pour moi, Isel pour ma Dame, Alpine Paddle pour tous

Hors ligne Disco...bol83

  • Messages: 22
Re : Epilepsie et kayak
« Réponse #3 le: 08 octobre 2021, 00:05:58 »
Pour moi la solution c'est le gilet airo gonflant et bien sure les stabilisateurs. Et aussi la pirogue hawaïenne plus commune dans le Sud que dans la Meuse.
  • Disco+, pointer k2

Hors ligne Freezout

  • Messages: 7
Re : Re : Epilepsie et kayak
« Réponse #4 le: 08 octobre 2021, 10:11:36 »
Merci a tous.
A noter que ce probleme est presque plus d'ordre psychologique: l'obsession d'etre toujours pret, et le sentiment d'avoir un bon plan b. Statistiquement les chances sont quasi nulles (pas de crise depuis 2 ans), a moins que je ne passe ma vie sur le kayak.


Il vaut peut-être mieux utiliser ces 10 secondes pour sortir du bateau. Et effectivement avoir un leash pour le bateau et la pagaie. Mais dans quelle température d'eau va tu naviguer. Deux heures dans l'eau, c'est l'hypothermie assurée en dehors de la zone tropicale ...

Olivier

La crise d'epilepsie elle-meme dure environ 10 minutes "seulement".
Les deux heures sont valables uniquement si j'utilise le spray anesthesiant (il empeche la crise et donne plus de temps pour gerer, mais fait dormir profondement au bout de 5 minutes).

Le service d'Etat indique 15,8 degC dans "mes" eaux actuellement. L'eau est bonne en saison chaude et descend sous 20 degC fin septembre, et en plein hiver, c'est tres froid...
C'est une grande zone de plaisance et de sports aquatiques car les bateaux de commerce en sont majoritairement exclus. A moins d'aller faire une grosse expedition je ne croiserai que des plaisanciers, des surfistes...

Il peut donc etre pertinent, meme si contre-instinctif, de juste laisser venir la crise et aller a l'eau avec le gilet gonfle. Tu as raison utiliser le spray sur un bateau sans flotteurs semble trop dangereux. Je ne sais pas si la temperature me reveillerait avec l'anesthesiant, et l'hypothermie serait assuree.
Vous avez aussi raison sur le coup des leashs.

Le gilet que j'utilise est celui-ci, avec declencheur manuel sans pastille car je l'utilise aussi pour nager:
https://www.orange-marine.com/gilets-gonflables/28750-gilet-gonflable-essential-manuel-avec-harnais-170-n-noir.html

Je ne connaissais pas du tout les systemes de flotteurs...

Je vais mediter tout ca!
« Modifié: 08 octobre 2021, 12:58:21 par jcfer »
  • aucun pour l'#039instant

Hors ligne basilic

  • Messages: 4800
Re : Epilepsie et kayak
« Réponse #5 le: 08 octobre 2021, 20:51:31 »
Si tu persiste, je te conseillerais de compléter ton équipement (pour l'hiver) avec une combinaison étanche (type voile ou kayak) avec les sous-vêtements adéquates pour diminuer le risque d'hypothermie.
J'avais aussi pensé à te conseiller la pirogue (OC1) mais je ne sais pas si ça passe bien avec une pagaie double  ;) , à essayer.
  • feuillette eskimo

Hors ligne Pascal22

  • Messages: 100
Re : Re : Re : Epilepsie et kayak
« Réponse #6 le: 08 octobre 2021, 21:09:50 »


Le gilet que j'utilise est celui-ci, avec declencheur manuel sans pastille car je l'utilise aussi pour nager:
https://www.orange-marine.com/gilets-gonflables/28750-gilet-gonflable-essential-manuel-avec-harnais-170-n-noir.html

Je ne connaissais pas du tout les systemes de flotteurs...

Je vais mediter tout ca!

Ma soeur est épileptique, j'ai été présent lors de crises, et je peux facilement imaginer ce que ça pourrait donner en kayak, seule. Quant à moi, j'ai aussi une épée de Damocles au-dessus de la tête et je compatis avec toi car je sais ce que ça génère comme pression psychologique lorsqu'on fait du kayak en solo en milieu isolé.

Le gilet que tu références est exactement le type de gilet qu'il te faut. Ce n'est pas tant la capacité de flottaison que la géométrie qui est importante. En effet, il te faut impérativement une « veste de sauvetage » et non le « vêtement de flottaison individuel » que la plupart des kayakistes portent. Une veste de sauvetage bien conçue concentre en effet la flottabilité sur ton torse et sur ta nuque et maintiendra donc ta tête hors de l'eau même si tu es inconscient ET même si tu es initialement sur le ventre (en théorie, elle te retourne sur le dos même si tu es inerte et initialement la tête dans l'eau). Je serais toi, je vérifierais ça en faisant au moins un essai. Ça te rassurera. Il y a eu des tests de faits et ces équipements ne fonctionnent malheureusement pas tous exactement comme prévu. est instructive à cet égard.

Vu les soubresauts incontrôlés qu'une crise engendre (pendant environ 1 bonne minute dans le cas de ma soeur), je ne suis pas sûr qu'une veste même bien conçue serait capable de te retourner suffisamment rapidement pour que tu n'inhales pas beaucoup d'eau si jamais tu tombes face vers le bas dans l'eau lors d'une crise, vu que tu ne contrôleras pas ta respiration. Une minute, c'est très long. Donc si tu essais ta veste, je te conseille de tomber volontairement face vers le bas, de te mettre en posture hyper arquée ou rigide et de simuler ces soubresauts. Ça te permettra d'évaluer comment ta veste se comporte dans le pire des scénarios. Si ça passe, t'es tranquille. Dans le cas contraire tu réévalues et choisit peut-être une autre veste.

Bonne chance.


  • Northwest Pursuit LP

Hors ligne XV2PS

  • Messages: 44
Re : Epilepsie et kayak
« Réponse #7 le: 09 octobre 2021, 05:24:48 »
Kayak OC1 aiderait en partie la stabilité. Hobie Mirage Island en trimaran. Mais même s'il reste droit, tu risques quand-même de voler a' l'eau.
Gilet 170N me semble insuffisant pour te retourner rapidement tête hors de l'eau. Surtout si tu prends une position recroquevillée. Regarde un 250N avec déclencheur hydrostatique.un PLB pourrait aider quoi que les secours peuvent prendre des heures, et l'antenne n'est pas toujours proprement orientée.
Malgré mes commentaires, je doute que les risques soient absents. Les gestes incontrôlables pourraient aussi t'amener a' t’emmêler voir t’étrangler dans une longe ou autre.

  • Carbonology Cruze et Boost, feelfree Moken 10

Hors ligne wphantom

  • Messages: 286
    • Sylvain CLEMENT
Re : Epilepsie et kayak
« Réponse #8 le: 09 octobre 2021, 20:00:14 »
As-tu demandé au neurologue qui te suis ?
Manifestement tu as la chance d'avoir trouvé un traitement qui semble efficace pour prévenir les crises. Beaucoup de patients ne font plus de crises du tout avec un traitement adéquat (pour peu que le traitement soit observé). Ton neurologue t'a-t-il interdit la conduite automobile ? L'idée est vraiment maintenant d'évaluer le risque de crise en considérant le traitement. IL est peut être très très faible même si je comprends très bien le stress que cela peut induire.

Clairement la veste de sauvetage qui te sors la tête de l'eau s'impose, mais pour ma part je prendrais soit un système non gonflable (ok c'est pas confortable mais bon) ou alor, dans ton cas, un système autogonflable (même si cela impose de ne pas l'asperger, pas simple en kayak). Le système à actionner soit même est problématique pour tous (chute un choc sur la tête et on est incapable de l'activer).

Après dans l'absolu le kayak seul n'est a priori pas une bonne idée déjà pour le quidam moyen à moins d'être parfaitement autonome sur les manoeuvres de sécurité (et j'en doute fortement pour les gens que je croise seuls).









  • Nörse Bylgjia (version carbone) & Valley Skerray PE
Association "La Deule" (Lille)
Facebook : https://www.facebook.com/Clement.Sylvain

Hors ligne Freezout

  • Messages: 7
Re : Epilepsie et kayak
« Réponse #9 le: 13 octobre 2021, 07:42:47 »
Merci a tous pour vos reponses. Je vais contacter egalement mon neurologue sur le sujet, mais votre avis technique sur la pratique elle-meme est precieux.
J'ai en effet le droit de conduire sans souci. A noter que la chance de terminer sur le ventre dans l'eau est tres faible car je sens toujours une crise venir. Je me vois plutot aller dans l'eau avec le gilet deja gonfle si ca arrive. Je ne suis pas sur que les gestes pendant une crise suffisent a retourner le corps si le gilet est gonfle.
Je vous tiendrai au courant de mes decisions, mon eventuel achat d'un kayak depend aussi d'autres facteurs (possibilite de stockage en club). Merci encore!
« Modifié: 13 octobre 2021, 07:46:13 par Freezout »
  • aucun pour l'#039instant

Hors ligne NATH 78

  • Messages: 3761
Re : Epilepsie et kayak
« Réponse #10 le: 14 octobre 2021, 18:58:25 »
Bonsoir Freezout,

Je crois que je rajouterais aussi un moyen simple et rapide pour prévenir ton entourage et/ou ton entourage direct sur l’eau (via une sirène ? un appel programmé sur ton portable ? …) pour que l’on puisse venir te porter assistance rapidement si besoin.

Sinon, l’installation de flotteurs latéraux qui pourraient se déployer rapidement en cas de besoin, de chaque côté de ton kayak (comme sur les vaa) et qui le stabiliseront le temps de la crise (t’évitant ainsi de passer à l’eau).

Bonne soirée !
  • Solar 410 bleu, Shoreline 54 doré, Sea Leopard flamboyant

Hors ligne Freezout

  • Messages: 7
Re : Epilepsie et kayak
« Réponse #11 le: 18 octobre 2021, 12:03:57 »

Merci Nath.

Je suis alle voir un club de kayak local qui organise des sorties tous les dimanches. J'y aurai la possibilite de louer un kayak et leur ai parle de mon petit "probleme", qui ne leur a pas vraiment fait peur. Il faudra que je discute avec eux des modalites en cas de crise et que j'essaie une sortie avec eux. Ils etaient tres sympathiques et accueillants, ce qui aide...
En tout cas ma femme est bien plus positive a l'idee que je ne sois pas seul en partant sur l'eau.
Je vais probablement domander des conseils d'habillement dans une autre section du forum maintenant... A bientot tous et toutes!
  • aucun pour l'#039instant

Hors ligne Copiattyright

  • Messages: 909
Re : Epilepsie et kayak
« Réponse #12 le: 18 octobre 2021, 13:20:27 »
Hello,
si ça peut te rassurer sur la totale normalité de ta pratique, dans tous les cas, ce n'est pas conseillé de partir seul au début sur tous les terrains et ensuite en fonction de la météo et en rivière... J'ai aussi dû me faire une raison en rivière (la classe 3 pour les débutants n'ait pas conseillée et encore moins en cas de grossesse)  et pourtant c'est pas toujours confortable de ne pas savoir si tu vas trouver des camarades sur place, j'habite dans un pays dont la langue officielle est le guttural* mais je m'y colle, je vais au bord des rivières et demande aux gens si je peux les accompagner... c'est moins fun que de partir pour retrouver les mêmes camarades à chaque fois mais ça se fait ;-)
E quand je l'ai fait sur la Durance cet été, ironie du sort, le même jour j'ai navigué avec des bataves puis des allemands à la suite... donc là si tu as un club, c'est top.  ;)


Sinon, comme Nath, je me demandais si un système équivalent à un Arva, ou un numéro ICE facilement activable par siri par exemple depuis ton tel, ne pourraient pas ajouter à l'équipement de sécu classique.


*Autriche... et remarque le batave n'est pas plus doux... voir ya concours, mais pas de beauté :crevard:
  • klickitat 2, Seawave, Exo t-rex, Blackjack, Ace of Spade
Nos expériences sur lac, en rivière et en mer sont là : https://www.youtube.com/channel/UCoxigxxaP6Dgv13FZ55EjyQ/videos?view_as=subscriber