Auteur Sujet: les Zanimaux aperçus lors des balades ..  (Lu 239295 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne basilic

  • Messages: 4505
Re : Re : Re : les Zanimaux aperçus lors des balades ..
« Réponse #720 le: 13 janvier 2021, 22:31:34 »
En plus d'un martin pécheur qui m'est passé devant à moins de 3 mètres (mais trop rapide pour sortir l'appareil photo...), au retour quelques chose qui saute dans l'eau puis nage le long de la berge avant de se campé sur les ajoncs pour prendre la pause.


Presqu'aussi difficile à photographier que le Martin Pêcheur, ce castor! Bravo Basilic!


Je pencherais plutôt pour un Ragondin, quand il s'est glissé et sondé dans l'eau pour se sauver  je n'ai pas vue de claquement de queue. Sans compter que c'est en milieu urbanisé (face à Port Launey).
  • feuillette eskimo

Hors ligne LOUL

  • Messages: 113
    • LOULexplo (rien à voir avec le kayak...)
Re : les Zanimaux aperçus lors des balades ..
« Réponse #721 le: 14 janvier 2021, 01:10:45 »
C'est effectivement un ragondin, on le voit à l'entrée de son terrier.
Les castors ne creusent pas de terriers mais bâtissent des huttes.
Les ragondins sont classés nuisibles dans beaucoup de départements justement à cause de leurs terriers qui font s'effondrer les berges.
  • Dag Miwok hilux, RTM MidWay, Bic Yakkair HP2, Aqua Marina Tomahawk Air C
Quand tu ne sais plus où tu vas, retourne-toi et tu sauras d'où tu viens.

Hors ligne M16

  • Messages: 931
Re : Re : Re : les Zanimaux aperçus lors des balades ..
« Réponse #722 le: 14 janvier 2021, 19:30:30 »

Les premiers spécimens, ont été pour nous une révélation. 


Par les temps qui courent, on peut s'attendre à toutes les mutations. Mais tes zanimaux n'ont pas l'air bien méchants!  :lol:
Attends, Attends j'y arrive mais bon avant tout, la suite...

C’est alors que, devant nous, se dressait, ce qui un temps représentait la grandeur d’un pays, mais qui de nos jours est plus présent sur l’étale d’un boucher que dans les champs.
Cela nous fit un effet bœuf. Ha la vache, nous nous sommes dit, c’est quand même vachement bien le Marin Poitevais. Chez nous les derniers représentants de l’espèce, qu’il n’est même plus autorisé de prendre en photo, sont les bœufs-carottes.  Alors que nous étions là à nous assoupir sur le plancher des vaches, il nous fallu prendre le taureau par les cornes pour continuer notre perdition aquatique.

  • Plasmor K2 RAID II ; Gumotex K2 river; Gumotex Seawave; CS Canoe Big Monster

Hors ligne ours

  • Messages: 4609
Re : Re : les Zanimaux aperçus lors des balades ..
« Réponse #723 le: 14 janvier 2021, 20:37:09 »
C'est effectivement un ragondin, on le voit à l'entrée de son terrier.
Les castors ne creusent pas de terriers mais bâtissent des huttes.
Je vous accorde que je me suis un peu précipité dans mon identification : j'ai "vu" un castor dans la photo de Basilic. C'est vrai que la distinction à distance avec un ragondin est toujours délicate.
Mais pour LOUL, non : les castors creusent des terriers et sortent dans l'eau par les ouvertures de ces terriers. Cela c'est sûr.

  • kayak AEC + Bic Nomad + Venture Easky 15 LV

Hors ligne basilic

  • Messages: 4505
Re : Re : Re : Re : les Zanimaux aperçus lors des balades ..
« Réponse #724 le: 14 janvier 2021, 20:37:09 »

Les premiers spécimens, ont été pour nous une révélation. 


Par les temps qui courent, on peut s'attendre à toutes les mutations. Mais tes zanimaux n'ont pas l'air bien méchants!  :lol:
Attends, Attends j'y arrive mais bon avant tout, la suite...

C’est alors que, devant nous, se dressait, ce qui un temps représentait la grandeur d’un pays, mais qui de nos jours est plus présent sur l’étale d’un boucher que dans les champs.
Cela nous fit un effet bœuf. Ha la vache, nous nous sommes dit, c’est quand même vachement bien le Marin Poitevais. Chez nous les derniers représentants de l’espèce, qu’il n’est même plus autorisé de prendre en photo, sont les bœufs-carottes.  Alors que nous étions là à nous assoupir sur le plancher des vaches, il nous fallu prendre le taureau par les cornes pour continuer notre perdition aquatique.


 :W :bravo: :bravo:
  • feuillette eskimo

Hors ligne basilic

  • Messages: 4505
Re : Re : Re : les Zanimaux aperçus lors des balades ..
« Réponse #725 le: 14 janvier 2021, 20:40:26 »
C'est effectivement un ragondin, on le voit à l'entrée de son terrier.
Les castors ne creusent pas de terriers mais bâtissent des huttes.
Je vous accorde que je me suis un peu précipité dans mon identification : j'ai "vu" un castor dans la photo de Basilic. C'est vrai que la distinction à distance avec un ragondin est toujours délicate.
Mais pour LOUL, non : les castors creusent des terriers et sortent dans l'eau par les ouvertures de ces terriers. Cela c'est sûr.


J'avoue que j'ai toujours un doute :
L'ayant aperçu suite à une éclaboussure entendu / vu au loin, je me suis approché avant qu'il ne se perche sur la motte d'herbe .  :voyons:
  • feuillette eskimo

Hors ligne ours

  • Messages: 4609
Re : Re : Re : Re : les Zanimaux aperçus lors des balades ..
« Réponse #726 le: 14 janvier 2021, 20:49:57 »
J'avoue que j'ai toujours un doute :
L'ayant aperçu suite à une éclaboussure entendu / vu au loin, je me suis approché avant qu'il ne se perche sur la motte d'herbe .  :voyons:


Chuis pas spécialiste mais à mon sens, ce qui permet de repérer le castor et de ne plus avoir de doute sur son identification, c'est son environnement.
Sans parler des arbres rongés à la base ou abattus, il suffit de quelques branches cisaillées (traces de dents bien visibles) au raz de l'eau pour voir qu'on est dans un coin à castors. Si, à quelques mètres de là, tu entends un gros plouf, ce ne sera pas un ragondin puisqu'il ne cohabite pas avec le castor. Ils ont chacun leur territoire. Celui des ragondins se repère à d'autres signes comme des petites prairies d'herbe rase.
« Modifié: 14 janvier 2021, 21:04:57 par ours »
  • kayak AEC + Bic Nomad + Venture Easky 15 LV

Hors ligne basilic

  • Messages: 4505
Re : les Zanimaux aperçus lors des balades ..
« Réponse #727 le: 14 janvier 2021, 20:56:19 »
je n'ai pas vue de troncs ou de branches mangés (mais je n'en cherchais pas non plus), en plus, sur cette portion "urbanisée" sur l'autre rive, navigue deux club, l'un de kayak (mais pas vue souvent de pratiquants dans cette zone) et un club d'avirons.
Donc je pencherais plus facilement vers un ragondin...
J’essaierais de me renseigner auprès de locaux.
  • feuillette eskimo

Hors ligne ours

  • Messages: 4609
Re : Re : les Zanimaux aperçus lors des balades ..
« Réponse #728 le: 14 janvier 2021, 21:13:46 »
Donc je pencherais plus facilement vers un ragondin...
J’essaierais de me renseigner auprès de locaux.
Sur quelle rivière étais-tu? Celles qui sont réinvesties par les castors sont bien identifiées (chais plus sur quel site, il faudrait que je recherche). Il y a des régions où le castor s'est bien réimplanté, d'autres non. Dans ta région Basilic, je ne sais pas. Cela peut te donner un premier point de vérification mais il n'est pas totalement fiable ( Il m'est arrivé de repérer des coins à castors dans des zones où ils n'étaient pas censés être....)
  • kayak AEC + Bic Nomad + Venture Easky 15 LV

Hors ligne basilic

  • Messages: 4505
Re : les Zanimaux aperçus lors des balades ..
« Réponse #729 le: 14 janvier 2021, 21:37:47 »
l'Aulne en face de Port Launay, il y a bien des castors qui se sont implantés dans la dite vallée, mais je ne sais pas si si bas sur la rivière (surtout qu'elle est canalisée, mais c'est aussi à la limite de L'Aulne maritime qui elle est bien plus sauvage).
A priori dans l'Aulne maritime on en trouverait, ainsi que des loutres,, pas encore vue non plus (mais 19 Km mini de randonné à chercher sans compter la Douffine, et les bras de ruisseaux  ;) ).
  • feuillette eskimo

Hors ligne ours

  • Messages: 4609
Re : les Zanimaux aperçus lors des balades ..
« Réponse #730 le: 14 janvier 2021, 22:10:31 »
Je ne parviens pas à trouver des données précises à jour. Mais apparemment oui, tu as des chances de rencontrer des castors sur l'Aulne. Cherche bien, de préférence au lever du jour ou à la tombée de la nuit! Regarde les branches et tiens nous au courant!  :coucou:
  • kayak AEC + Bic Nomad + Venture Easky 15 LV

Hors ligne laurent4937

  • Messages: 1290
... ce ne sera pas un ragondin puisqu'il ne cohabite pas avec le castor. Ils ont chacun leur territoire.


Tu en es certain Ours ?  :voyons:
J'ai déjà vu il me semble des ragondins sur un territoire où des arbres et branches étaient rongés à la façon du castor, sans doute possible.
C'était bien des ragondins, j'ai vu la queue ronde caractéristique du ragondin et pas plate comme celle du castor. C'est d'ailleurs pour moi le seul moyen de les reconnaître avec certitude, mais difficile la plupart du temps
car il faut les voir sur le sol au sec, donc pas facile, surtout pour le castor.
  • Perception Carolina + RTM BRIO (2 places) + pagaie trad Alpine Paddle + Select XBlade 590

Hors ligne ours

  • Messages: 4609
... ce ne sera pas un ragondin puisqu'il ne cohabite pas avec le castor. Ils ont chacun leur territoire.

Tu en es certain Ours ?  :voyons:


Non  :nosad:  J'avais lu ça mais je ne retrouve rien qui permette de l'assurer.
Et ce que je trouve tant à affirmer le contraire... :'(


Si vous vous intéressez aux Castors, Ragondins et Rats musqués et à leurs moeurs respectifs comparés, il y a cette excellente étude sur la colonisation de ces trois zanimaux dans les Ardennes.  https://www.univ-reims.fr/gegenaa/theses-et-hdr/theses-soutenues-depuis-2004/gallery_files/site/1/1697/3184/4013/39821.pdf


Voici deux ou trois extraits :
Citer
Page31  Territorialité et reproduction
Le Castor et le Rat musqué délimitent leur territoire à l’aide d’une sécrétion glandulaire. Pour le Castor, cette sécrétion est appelée « castoreum » et est déposée sur des monticules de terre ou des grosses pierres à proximité de l’eau tandis que pour le Rat musqué, il faut parler de « musc » déposé sur des places de défécation. Chez le Castor, le marquage est plus intense en hiver (février) lors de la période d’oestrus des femelles (Rosell & Bergan, 2000). Pour le Rat musqué, les limites de son territoire ne sont pas définies et peuvent varier selon les conditions du milieu, les conditions sociales ou physiologiques des individus (Errington, 1963 ; Le Louarn & Quéré, 2003). En revanche, le Ragondin ne délimite par son territoire. Chez cette espèce, le domaine vital oscille entre 1 et 25 ha (Woods et al., 1992). En France, dans le Marais Poitevin, Doncaster & Micol (1989) ont trouvé des domaines vitaux de 2,5 et 5,6 ha respectivement pour les femelles et les mâles ; la densité était de 2,4 et 9,1 individus par hectare respectivement en mai et novembre mais peut varier de 3 à 20 individus par hectare (Le Louran & Quéré, 2003). Lors de sessions de captures-marquage-recaptures sur un linéaire de cours d’eau, Robicheaux (1978, dans Jouventin et al., 1996) a recapturé 80% des individus à moins de 400 m de leur lieu de capture initial. Le domaine d’un mâle reproducteur recouvre ceux de plusieurs femelles. La longueur d’un territoire de castor le long d’un cours d’eau est en général de 1 km mais varie de 0,5 à 12,8 km (Macdonald et al., 1995). Elle dépend de la proportion disponible en arbres à feuilles caduques mais n’est pas corrélée à la taille du groupe familial (Campbell et al, 2005). Chez le Rat musqué, la taille moyenne du domaine vital est d’environ 70 m (55- 800) de diamètre. Dans les habitats favorables, la densité est de 1 à 2 couples par hectare. Sur une section d’un kilomètre de rivière, on trouve de quelques individus en hiver à plus de 10 en été (Le Louarn & Quéré, 2003). Cependant, pour plus de précisions, la densité pour cette espèce (et les autres rongeurs aquatiques) devrait être exprimée en surface pour les habitats en plan d’eau et en linéaire pour les habitats de rivières (Vincent & Quéré, 1972)"


Citer
Page 64  Selon leur biologie (taille corporelle, régime alimentaire, etc.) et leur comportement, les espèces introduites (allochtones) ou ré-introduites (autochtones) n’auront pas les mêmes besoins écologiques dans leurs habitats respectifs. Or, les trois rongeurs étudiés ici fréquentent le même milieu (aquatique) et ont un comportement proche. Ils doivent donc avoir des exigences communes et un habitat en grande partie similaire. Pourtant, dans le département des Ardennes, certaines portions de cours d’eau n’hébergent qu’une seule espèce, d’autres deux et d’autres les trois. Quelles caractéristiques physiques et biologiques du milieu sont susceptibles d’expliquer cette situation ? Le processus actuel de colonisation du Ragondin et du Castor peut-il expliquer ces observations ? Enfin, ce processus peut-il encore évoluer dans le temps et, par exemple, avoir une incidence sur la répartition du Rat musqué ? Ces questions ont aussi leur importance dans l’amélioration de la lutte contre les espèces allochtones, cas du Rat musqué et du Ragondin, et dans la protection du Castor.


Et la carte ci-dessous se trouve page 72.


Donc effectivement, même si ils ont des zones de prédilection, Castor et Ragondins doivent pouvoir cohabiter.




  • kayak AEC + Bic Nomad + Venture Easky 15 LV

Hors ligne basilic

  • Messages: 4505
Re : les Zanimaux aperçus lors des balades ..
« Réponse #733 le: Hier à 21:45:55 »
Effectivement, ça sentait assez fors, mais de là a dire Musc ou Castoreum...
Je vais essayer d'avoir plus de renseignements la semaine prochaine.
  • feuillette eskimo