Auteur Sujet: comment et pourquoi avez vous commencé le kayak?  (Lu 51053 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne fabrice

  • Messages: 397
Re : comment et pourquoi avez vous commencé le kayak?
« Réponse #15 le: 18 avril 2012, 07:55:14 »
La première page du site répond à ta question : grands lacs, rivières et fleuves.
Il n'y a pas la mer, mais largement de quoi satisfaire toutes les pratiques (dragon boat, pirogue, descente, slalom, course en ligne)









Hors ligne ours

  • Messages: 4157
Re : comment et pourquoi avez vous commencé le kayak?
« Réponse #16 le: 12 mai 2012, 16:27:09 »
Bonne idée, ce post! Je suis surpris de ne le découvrir qu'aujourd'hui!

C'était l'été 2010, je me baladais avec un ami près de Carry le Rouet. Il me raconte qu'il aurait envie de se mettre au kayak, que ce doit être bien de pouvoir se promener dans les calanques, cool, pas de courant contrairement à l'océan... L'idée me trotte dans la tête, un mois après j'achète mon AEC sur le Bon Coin sans même savoir où je vais l'utiliser: j'avais plutôt en tête la mer, et puis j'ai découvert tout ce que je pouvais faire dans ma région...

Mais en y réfléchissant, j'ai réalisé que le virus était en fait bien plus ancien. Quand j'étais petit, il existait des stations services "Fina". En y faisant le plein, on gagnait des points. Avec 50 points on avait un ballon de plage, avec 100 points une bouée, avec 300 points un canoe pneumatique : ça a été mon premier KG en fait, et j'adorais ça!

Je me demande pourquoi je me suis arrêté pendant 45 ans?

avantages :
- glisser sur l'eau
- se couper du monde (où je navigue, il n'y a jamais personne) mais aussi pouvoir faire occasionnellement des balades en famille
- être immergé dans la nature
- voir les choses sous un angle nouveau
- renouveler les promenades dans ma région (je me suis bcp baladé dans mon coin à pied ou en vtt, le kayak offre de nouvelles possibilités)
- renouveler la façon de randonner, voire de voyager

inconvénients:
- séchage, pliage
- encombrement

je rêve d'un kayak qui se plierait comme un mini parapluie et se rangerait dans une petite poche!  :D   
« Modifié: 12 mai 2012, 21:50:11 par ours »
  • kayak AEC + Bic Nomad + Venture Easky 15 LV
Carte des mises à l'eau / Mode d'emploi

Hors ligne buddy25

  • Messages: 69
Re : comment et pourquoi avez vous commencé le kayak?
« Réponse #17 le: 12 mai 2012, 19:28:38 »
Pour moi, qui habite dans une région avec 3 des plus belles rivières de France (la Loue, l'Ognon et le Doubs), quelques lacs dont ceux de Vouglans et de Chalain que j'affectionne plus particulièrement, il était naturel pratique l'activité du kayak pour découvrir ces merveilles sous un oeil différent que celui d'être sur une plage au milieu de la foule.
J'en avais marre de payer des sommes colossales de location de kayaks pour 2h ou une demi journée donc l'achat était inévitable.


De plus, la pratique du kayak permet de faire une activité sportive différente, individuelle ou groupée, tout en combinant loisir et découverte.
Ensuite, le choix d'un kayak permettant en plus de naviguer en mer a été quelque chose de merveilleux car cela permet d'accéder à des sites inaccessibles, tous plus beaux les uns que les autres.
  • Sevylor hudson kcc360.bic yakkair hp2

Hors ligne daggie

  • Messages: 235
Re : comment et pourquoi avez vous commencé le kayak?
« Réponse #18 le: 25 juillet 2012, 16:58:37 »
Hello Loïk,
 
J'habite dans une région ou il y a des rivières, la mer et aussi quelques lacs. J'adore l'eau, les activités en plein air. Le canoë / kayak permet d'accéder à des endroits en pleine nature ou il y a peu de monde, voir personne... J'aime ramer - ça muscle bien tout le haut de mon corps. Etre sur l'eau, au bord de l'eau, dans l'eau me rend zen. C'est une activité qu'on peut pratiquer en famille, entre amis, et seule.
Avec mon ex-mari on avait acheté un canoë SOT familial ... mais à mon regret on a pratiqué seulement 3 fois, mon ex était moins motivé que moi! Après mon divorce j'ai acheté un canoë gonflable, et c'est là que j'ai commencé à y prendre goût. En avril j'ai acheté un kayak rigide - au départ pour faire plaisir à mon fils... mais maintenant c'est mon dada à moi.
 
J'ai acheté mes deux bateaux d'occasion. Après cet investissement au départ, l'activité reste gratuit, en tout cas jusqu'à présent j'ai toujours navigué sur des plans d'eau avec accès gratuit.
 
Je stocke mon kayak dans le hangar de mon club de kayak, ou (pour dépanner) dans le garage souterrain de mon entreprise ou sur mon balcon (mais c'est galère de monter un escalier de 4 étages en colimaçon avec 18kg/269 cm sur l'épaule!!!
Je stocke mon gonflable dans mon appart, mais ça prend de la place... certes.... avec les rames, tous les gilets etc.
 
Avant de rejoindre le club Montpellier Eaux Vives en mai, je pratiquais très occasionnellement avec mes enfants ou avec des amis. Depuis que je suis dans le club, je pratique au moins une fois par semaine. Le club organise au moins une sortie par mois - et ce n'est pas toujours en eau vive, mais ça peut être en mer ou en rivière facile. Grâce au club, je peux accéder gratuitement à un autre club en bord de mer et venir naviguer avec des KMer et même avec des amis (ils paient juste 10 euros pour l'assurance).
 
J'ai déjà fait des sorties avec des amis qui n'ont pas leur propre bateau. Au bord du lac on a navigué à tour de role. En rivière (Gardon, Tarn, Orb) on a loué des canoes/kayaks en complément et du coup le loueur a remonté mon bateau gratuitement...
 
Si tu viennes naviguer dans la région de Montpellier, fais moi signe!
 
  • Canoe Gonflable Zodiac Jumbo Indio + Necky Jive

Hors ligne filpech 83

  • Messages: 25
Re : Re : comment et pourquoi avez vous commencé le kayak?
« Réponse #19 le: 06 août 2012, 13:57:50 »
Bonne idée, ce post! Je suis surpris de ne le découvrir qu'aujourd'hui!

Mais en y réfléchissant, j'ai réalisé que le virus était en fait bien plus ancien. Quand j'étais petit, il existait des stations services "Fina". En y faisant le plein, on gagnait des points. Avec 50 points on avait un ballon de plage, avec 100 points une bouée, avec 300 points un canoe pneumatique : ça a été mon premier KG en fait, et j'adorais ça!

Je me demande pourquoi je me suis arrêté pendant 45 ans?


Oh ours, je viens de prendre un gros coup de réveil !  comme toi j'ai eu le finamix, avec à l'arrière un carré moteur dépassant le pont;  quel gros bonheur !

Je le mettais sur l'herbe et me projetai dans des destinations fantastiques, j'étais le roi de l'essence du pétrole ! Il était blanc et orné de lettres magiques ......

Je suis de 61; on doit pas être loin ......

Puis ce fut ado un dériveur, puis quadra un super trip pirogue amazonie, et maintenant quinqua un sit on top.

Tout est lié ...........  béni soit Fina ..................   :ange:
  • Océan kayak Torque

Hors ligne ours

  • Messages: 4157
Re : comment et pourquoi avez vous commencé le kayak?
« Réponse #20 le: 06 août 2012, 14:48:01 »
 :mdr2:

J'ai pas eu de finamix! mon canot Fina, n'avait pas de moteur!

Mais nous avons trois ans d'écart, je suis de 58!  :D
« Modifié: 06 août 2012, 15:05:31 par ours »
  • kayak AEC + Bic Nomad + Venture Easky 15 LV
Carte des mises à l'eau / Mode d'emploi

Hors ligne filpech 83

  • Messages: 25
Re : comment et pourquoi avez vous commencé le kayak?
« Réponse #21 le: 06 août 2012, 17:53:22 »
 :coucou:

ça c'est drôle; Lacan et Freud en rigolent, je les entends; mon kayak Torque à justement un moteur !

Va savoir .......

Je dois quand même avoir une sacrée personnalité, j'ai fait le choix de l'électrique  :good:    ce qui représente une pirouette à Fina   :unsure:    .

C'était le finamix II .......  !
  • Océan kayak Torque

Hors ligne jpv

  • Messages: 141
Re : comment et pourquoi avez vous commencé le kayak?
« Réponse #22 le: 15 août 2012, 12:01:50 »
Bonjour,

Un peu comme Ours et Filpech, j'ai découvert le kayak avec un petit kayak gonflable offert par Total (Fina, Total... dis-donc! ils essayaient déjà de se donner une image écolo, nos pétroliers!). Je suis retombé sur la photo dernièrement, et j'étais hyper content de le revoir, ce petit KG que j'avais adoré. J'avais 6 ans.
Sauf que mes grandes soeurs, un beau jour, l'ont emprunté, l'ont déchiré sur les moules accrochées à un plongeoir, et ça a été la fin! Je ne sais toujours pas pourquoi mes parents ne me l'ont pas réparé ou racheté. (Là, c'est le moment de verser une larme compatissante avec moi ). Triste début donc.

Les années ont passé: mes parents en louaient ici ou là en vacances, et j'aimais bien.

Et puis, vers 23 ans, j'ai eu un camping-car avec ma femme. On a aussitôt acheté un KG (un Gumotex Hélios, qui s'appelait Albatros à l'époque). La révélation! On en a fait partout, tout le temps, j'adorais ça, c'était mon sport préféré. Souvent, sur les rivières, on faisait l'aller à vélo avec le KG sur le porte-bagage. Puis le retour en kayak. L'aller me paraissait terriblement long tellement j'étais impatient de monter enfin dans le kayak (j'ai mûri depuis: j'arrive aussi à prendre plaisir à l'aller fait à vélo!)

Quelques années après, on a acheté un gros canoë gonflable: le Jumbo Indio. J'en avais tellement rêvé que quand il m'a enfin été livré, j'ai passé la nuit allongé dedans dans mon salon. Pour les randonnées de plusieurs jours en rivière, c'était royal. Parfois, on se mettait même face à face sur les bancs, avec le banc central qui servait de table pour le pique-nique, et nous nous laissions flotter au fil du courant. Avec celui-ci, on pouvait même redescendre les deux VTT mis en travers au milieu.

Et puis je suis parti vivre à Tahiti, emmenant avec moi l'Hélios (plus petit, plus polyvalent) que j'étais bien content de re-découvrir (on l'avait un peu délaissé, le pauvre, puisque nous avions l'Indio, beaucoup plus grand et agréable).

Les plus:
- Aussitôt sur l'eau, je me sens bien. Je n'ai pas ce ressenti en marchant, ni à vélo, ni en escalade, ni en kite-surf. Seulement en kayak/canoë.
- Cette sensation, je l'ai particulièrement sur les rivières, et tout particulièrement si c'est pour une randonnée de plusieurs jours. Un peu moins, c'est vrai, sur la mer ou les lagons; ou alors aux couchers de soleil.
- J'aime la lenteur de ce déplacement.
- J'aime le mouvement qu'il impose au corps (et là, je parle du mouvement "canoë", pas du mouvement "kayak" que j'aime nettement moins). J'aime la position à genoux du canoë: je me sens droit, bien campé, solide.
- J'apprécie, en rando, que tout le matos soit porté... par le kayak! et non par mes épaules.
- J'adore les possibilités d'exploration qu'il permet, loin de la foule.
- J'aime qu'en CK, il n'y ait jamais... de côte! (vous me direz: la "côte du kayak"... c'est le vent!)
- J'aime la polyvalence des KG: tellement faciles à mettre dans un avion, dans un sac à dos, sur un vélo... de pouvoir faire du stop avec, d'atteindre n'importe quelle berge de rivière ou lac si facilement, etc.

Les moins:
- je n'en vois pas, là, dans l'immédiat Mes attentes:- Que les fabricants, un jour, arrivent à concevoir un KG  bi-place, correctement résistant et rigide, de 4 à 5 kg seulement. S'il faut utiliser des matériaux high-tech (par exemple des vessies ultra-fines et légères en polyuréthane dans des tissus type parapente armés de kevlar, de nano-tubes de ceci ou de cela, ou que sais-je encore?) et que le prix à l'arrivée est énorme... qu'importe! Je suis preneur! Ce sera toujours tellement moins cher qu'une voiture!- Et du coup, partir à l'aventure (en France ou en Nouvelle-Zélande), avec juste mon sac-à-dos de randonnée, des chaussures de marche, ce KG ultra-léger dans le fond, une pagaie pliable 4 parties sur le côté du sac, le gonfleur de l'autre, et passer d'une rivière à l'autre, parfois en la navigant en kayak, parfois en randonnant à pied, parfois en faisant un petit coup de stop. Un routard-randonneur-stoppeur-kayakiste, on appellerait cela comment? Un kayakard?Filpech finissait son poste en écrivant: "Béni soit Fina". J'hésite un peu à écrire: "Béni soit Total" pour des raisons déonto-écologiques. Mais, bah, ce n'est pas ça qui tuera la Terre: "Béni soit Total", donc!
  • Gumotex Safari, Solar et Seawave, Alpacka Explorer 42 (top celui-là!), et plus de Bic Yakkair HP1 et Nomad (qui m'ont déçu)
jpv = jean patrice veilhan (parce que je n'ai jamais aimé l'anonymat des forums!)

Hors ligne ours

  • Messages: 4157
Re : Re : comment et pourquoi avez vous commencé le kayak?
« Réponse #23 le: 15 août 2012, 12:31:10 »

Les plus:
- Aussitôt sur l'eau, je me sens bien. Je n'ai pas ce ressenti en marchant, ni à vélo, ni en escalade, ni en kite-surf. Seulement en kayak/canoë.
- Cette sensation, je l'ai particulièrement sur les rivières, et tout particulièrement si c'est pour une randonnée de plusieurs jours. Un peu moins, c'est vrai, sur la mer ou les lagons; ou alors aux couchers de soleil.
- J'aime la lenteur de ce déplacement.
- J'aime le mouvement qu'il impose au corps (et là, je parle du mouvement "canoë", pas du mouvement "kayak" que j'aime nettement moins). J'aime la position à genoux du canoë: je me sens droit, bien campé, solide.
- J'apprécie, en rando, que tout le matos soit porté... par le kayak! et non par mes épaules.
- J'adore les possibilités d'exploration qu'il permet, loin de la foule.
- J'aime qu'en CK, il n'y ait jamais... de côte! (vous me direz: la "côte du kayak"... c'est le vent!)
- J'aime la polyvalence des KG: tellement faciles à mettre dans un avion, dans un sac à dos, sur un vélo... de pouvoir faire du stop avec, d'atteindre n'importe quelle berge de rivière ou lac si facilement, etc.


 :good: Superbe description!
Je suis à 99% d'accord (le petit 1% manquant tenant au fait que je ne pratique pas le canoë...)

Enfin ... 98% : faire du vélo ou du stop avec un KG, j'ai pas essayé non plus et ça doit être assez sportif !  :(

Enfin, non... 97% : "la côte du kayak" c'est le vent, mais ce peut-être aussi remonter le courant d'une rivière ! :'(
« Modifié: 15 août 2012, 17:17:12 par ours »
  • kayak AEC + Bic Nomad + Venture Easky 15 LV
Carte des mises à l'eau / Mode d'emploi

Hors ligne loic38

  • Messages: 1559
Re : comment et pourquoi avez vous commencé le kayak?
« Réponse #24 le: 24 août 2012, 21:50:27 »
Super ton récit JPV
  • Old town Saranac, gumotex solar, Old town dirigo, dag midway

Hors ligne guillaume

  • Messages: 82
  • Nomad HP3
Re : comment et pourquoi avez vous commencé le kayak?
« Réponse #25 le: 27 août 2012, 13:43:40 »
C'est super toutes ces histoires me donnent l'impression de mieux vous connaitre tous et de faire un peu plus partie de la grande famille du kayak/canoë

Pour ma part, deux éléménts déclencheur :
  • Mon oncle
Il habite proche de Saumur à deux pas de la Loire, et est l'heureux propriétaire de deux kayaks rigide sit-on-top (que nous continuons d'appeler canoë) à chaque visite chez lui, si les conditions climatique le permettent nous nous faisons une petite sortie .
   
  • Mes vacances en Ardèche
La décente de l’Ardèche (vallon pont d'arc) sur 3 jours avec deux nuit en bivouac fut une superbe aventure.
je suis partis avec ma femme et 2 neveux. Il s’agissait d'un séjour organiser en groupe 5 adultes,6 enfants et
avec un guide. D’ailleurs le guide : extra !! c'est lui qui à gérer toutes la logistique (il à fait les courses,porter tous le matériel)
D'ailleurs quelque temps plus tard mon oncle et sa famille ont fait le même parcours mais sur une journée et sans guide résultat, ils ont détester


De toutes ces expériences j'ai adoré ! et ma femme également
La  cohésion et l'entraide qui existe une fois sur l'eau c'est tout simplement génial (un peu comme l'esprit motard)


Bref si j'ai choisit le gonflable c'est principalement pour le transport
il me reste maintenant à trouver des endroit navigable ou il est possible de partir et de revenir depuis le même emplacement.
  • Nomade ...
Nomad en cours de test ...

Hors ligne basilic

  • Messages: 3449
Re : comment et pourquoi avez vous commencé le kayak?
« Réponse #26 le: 04 octobre 2012, 23:31:14 »
 A mon tour d'y allez de ma prose:
 
 Le kayak, c'était il y a bien longtemps enfin le canoë au départ :
 Descente de l'Ardèche, à l'époque ou il y avait encore les "boudins" (le raft de l'époque, 12 personnes juchées sur de grosses chambres à air en caoutchouc ).
 Les parents, eux avait un gonflable Sévilor ( il nous suivait partout chaque année lors des vacances). De temps en temps, on louaientt un kayak, ou empruntaient aux copains le leurs.
Puis les Gorges du Verdon, le lac de Sainte Croix, le Carami (à Vince/Carami).
 
 A l'adolescence, monitorat, colonie, animation  kayak des colons sur un étang à coté de la meurthe (il ne fallait pas encore tout un tas de brevet comme maintenant pour être nommé responsable de tel ou tel activité) descente en solo de la Meurthe entre Baccarat et Raon l'étape, descente avec les colons annulée cause météo .
 
Je n'ai jamais oublié le Canoë/kayak, mais pas pratiqué assidûment non plus.
 
 Puis vint ce cadeau: une box.
 le choix: une activité en égoïste mais de 10 à 15 mn ou alors une descente de 3h 30 en kayak avec ma chère et tendre (à qui j' avais déjà fait goûter une balade sur le Céou ), le choix fut vite fait descente de l'Ellé ensemble http://www.tynadan-loisirs.fr/canoe-kayak.html.
 
Le virus était encore présent.
 
Les plus:
 -sport assez complet physiquement, que l'on peut aussi pratiquer en dilettante.
 -pas besoin de chercher loin pour pouvoir en faire (de l'eau en France, on en trouve partout)
 -sensation de plénitude sur l'eau
 -le gonflable prend peu de place, est assez polyvalent.
 -pas encore trop réglementé, même si ça commence à devenir complexe.
 
 
Les moins:
 -faut pas avoir peur de la pluie (surtout en Bretagne, l'hiver)
 -faut gonfler et ne pas avoir peur de crever.
 -la réglementation mer limitant à 300m de la côte (à moins de tenter d'immatriculer le KG)
  -les réglementations qui augmente et rendent de plus en plus difficile de pratiquer en tout lieux.
Vivement les prochains coups de pagaies.
  • feuillette eskimo

Hors ligne basilic

  • Messages: 3449
Re : comment et pourquoi avez vous commencé le kayak?
« Réponse #27 le: 05 octobre 2012, 21:36:00 »
il est possibled e naviguer jusqu'à 6 miles avec un KG , faut il qu'il soit certifié par le constructeur ..


ou 2 miles avec le YKkair 2 HP  ;)
Ce que je pense faire après adaptation, puis de test en rivière, puis mer.
 je pense me limiter ensuite aux 2 Nq (après imat bien sur).
Chaque chose en son temps, dabord rigidifier le fond du lite 2, si ok le ponter (tout ça grace aux passionnés de ce forum, que je remercie)
  • feuillette eskimo

Hors ligne basilic

  • Messages: 3449
Re : comment et pourquoi avez vous commencé le kayak?
« Réponse #28 le: 07 octobre 2012, 23:47:00 »
 Ayant déjà commencer certaines modification, puis-je encore le vendre..., puis les modifications se feraient plus dans la durée, alors que l'achat d'un hp2, voir d'un Nomad ne seraient pas dans mes moeyens financiers.
 à voir dans le temps, déjà gouter si le plaisir est là (l'envie en tout cas y est!). Qui vivra verra, chaque choses en son temps.
  • feuillette eskimo

Hors ligne filpech 83

  • Messages: 25
Re : Re : Re : comment et pourquoi avez vous commencé le kayak?
« Réponse #29 le: 01 novembre 2012, 13:23:46 »

Propre citation:

"Oh ours, je viens de prendre un gros coup de réveil !  comme toi j'ai eu le finamix, avec à l'arrière un carré moteur dépassant le pont;  quel gros bonheur !
Je le mettais sur l'herbe et me projetai dans des destinations fantastiques, j'étais le roi de l'essence du pétrole ! Il était blanc et orné de lettres magiques ......
Je suis de 61; on doit pas être loin ......

Puis ce fut ado un dériveur, puis quadra un super trip pirogue amazonie, et maintenant quinqua un sit on top.

Tout est lié ...........  béni soit Fina ..................   :ange:   "


Re-bonjour, j'ai relu les post et j'ai envie d'étoffer un peu mon approche.

Le Finamix II était un tout petit gonflable à ma taille ( 6 ans ?).

Mon oncle Pierre et tante monique avaient une manière de vie qui m'intéressait beaucoup: grand jardin avec potager, poulailler, niche avec chien, une ancienne maison pleine de pièces dont l'une derrière la cuisine était réservée à leurs activités; il y avait des cannes à pêche, des bottes, des bourriches, des épuisettes du matos, des fusils, de chasse,à air comprimé et à ressort ... des barbour des impers, chapeaux, des conserves et une odeur ...... magique !

Je me suis mis à la pêche, j'ai eu des aquarium, ces volumes rectangulaires contenant une nature et des hôtes en apesanteur .... que d'observations, quelle harmonie et satisfactions. Puis c'est un volume de vie en émulation.


  Aujourd'hui je prolonge ces plaisirs en pratiquant la pêche en kayak, parfois je ne pêche pas, mais toujours j'ai sur le nez des lunettes polarisées peu teintées qui me permettent de voir dans l'eau.  Mon spot le plus fréquenté est un grand lac de barrage à l'eau généralement bien claire, et sur mon esquif, à condition de ne pas faire de bruits, je passe à côté, au dessus de poissons qui ne me captent pas; restent dans leur activité, à la pêche poursuivent ou attaquent un leurre très près, parfois à 1 m de moi .....  c'est pour moi fascinant, comme si j'étais en plongée, puis avancer à l'aide de son corps autrement d'en marchant ou d'être à vélo, c'est intéressant et harmonique.

Globalement l'approche par l'eau est très gratifiante; on arrive à des endroits inaccessibles par la terre (crique au milieu de falaises) plage d'Erbaju en Corse (j'irai un jour ...   :surrender: quelle déception de la capter par image satellite à 2 km sans arriver à l'atteindre .. )
on ne dérange que très peu les animaux, qui fuient beaucoup plus tard à l'approche, contrairement à terre.

Le kayak est un formidable outil de liberté, une prochaine approche sera pour moi la randonnée en autonomie sur plusieurs jours déjà bien étrennée à pied depuis l'adolescence.

Parfois je travaille à Antibes (artisan) et souvent fais une halte en bord de mer, il y à un club de voile qui initie les gamins de l'école à la voile sur optimist, quelle chance !  ce serait bien (ça se fait peut-être) une approche du kayak aux bambins des écoles.


  • Océan kayak Torque