Auteur Sujet: Pirogues et autres embarcations monoxyles  (Lu 5588 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne ours

  • Messages: 4540
Pirogues et autres embarcations monoxyles
« le: 23 août 2014, 12:04:24 »
Monoxyle, ça veut dire "en une seule pièce de bois", "taillé dans un unique tronc d'arbre".
 
J'ai été impressionné par cette pirogue Asmat (Papouasie, Nouvelle Guinée) découverte au Metropolitan Museum  :eek:
Elle mesure 15 mètres de long pour 0,67m de large et 0,86m de hauteur.
 
Elle est présentée avec une quinzaine de pagaies mais peut transporter jusqu'à 20 personnes!
 
On peut imaginer la dextérité des 15 pagayeurs debout qui parviennent à se synchroniser et à rester en équilibre (67cm, c'est pas large!)
  • kayak AEC + Bic Nomad + Venture Easky 15 LV
Carte des mises à l'eau / Mode d'emploi

Hors ligne ours

  • Messages: 4540
Re : Pirogues et autres embarcations monoxyles
« Réponse #1 le: 23 août 2014, 12:07:35 »
Je pose la question: le kayak monoxyle existe-t-il?
 
A priori, ça me paraît assez improbable...
  • kayak AEC + Bic Nomad + Venture Easky 15 LV
Carte des mises à l'eau / Mode d'emploi

Hors ligne annickemmanuel

  • Messages: 8260
Re : Pirogues et autres embarcations monoxyles
« Réponse #2 le: 23 août 2014, 12:22:07 »
Je ne pense pas non plus si bien sûr on entend kayak un ponté.
Car pour un sot, c'est comme cette pirogue en plus petit où on s'assoit au fond.

C'est surprenant que sur une telle largeur ils se tiennent debout pour pagayer, il doit y avoir des raisons:
- Appui sur le fond
- Vision plus lointaine
- ...
  • CLC Shearwater 17 sectionable, Jackson 4Fun, Gumotex Swing2, Rainbow SL350 Max

Hors ligne samyomel

  • Messages: 2059
Re : Re : Pirogues et autres embarcations monoxyles
« Réponse #3 le: 23 août 2014, 12:54:59 »
Je pose la question: le kayak monoxyle existe-t-il?
encore aurait il  fallu que les Inuits eussent des arbres à leur diposition!

les troncs rectilignes et flottés ne devaient pas courir les rues plages...

Et sachant que ces pirogues sont souvent creusées par pyrolyse, je vois mal un Inuit gaspiller sa graisse de phoque pour brûler l'intérieur d'un tronc!

  • ysak de rotomod et streamliner de lettmann

Hors ligne ours

  • Messages: 4540
Re : Re : Re : Pirogues et autres embarcations monoxyles
« Réponse #4 le: 23 août 2014, 13:23:14 »
Je pose la question: le kayak monoxyle existe-t-il?
encore aurait il  fallu que les Inuits eussent des arbres à leur diposition!


Oui, biensûr! :D
Je ne pensais pas aux inuits, je me demandais si quelqu'un avait fait cela un jour: tailler un kayak (ponté) dans un tronc d'arbre? :voyons:
« Modifié: 23 août 2014, 14:21:43 par ours »
  • kayak AEC + Bic Nomad + Venture Easky 15 LV
Carte des mises à l'eau / Mode d'emploi

Hors ligne Peyo

  • Messages: 558
Re : Re : Pirogues et autres embarcations monoxyles
« Réponse #5 le: 23 août 2014, 16:43:40 »


C'est surprenant que sur une telle largeur ils se tiennent debout pour pagayer, il doit y avoir des raisons:
- Appui sur le fond
- Vision plus lointaine

- Meilleur équilibre...
  • Bic Adventure 150, Canoë canadien Rochelais "Le Pommier"
Moins va le kayak à l'eau qu'à la fin il se lasse !

Hors ligne annickemmanuel

  • Messages: 8260
Re : Re : Re : Pirogues et autres embarcations monoxyles
« Réponse #6 le: 23 août 2014, 17:16:39 »
C'est surprenant que sur une telle largeur ils se tiennent debout pour pagayer, il doit y avoir des raisons:
- Appui sur le fond
- Vision plus lointaine

- Meilleur équilibre...
Les pieds écartés permettent certes de bien appuyer d'un côté ou l'autre, mais le centre de gravité est nettement remonté au détriment de l'équilibre. Ex: Stand Up paddle à genoux vs debout.
Sachant que l'équilibre statique est rompu lorsque la projection de la force de gravité sort de la surface d'appui sur l'eau. Plus le centre de gravité est haut et moins il faut d'angle de gîte pour rompre l'équilibre statique. Mais bon, il y a aussi la force de propulsion et la stabilité secondaire (dynamique) n'est pas la primaire (statique). tout ça tout ça.
  • CLC Shearwater 17 sectionable, Jackson 4Fun, Gumotex Swing2, Rainbow SL350 Max

Hors ligne ours

  • Messages: 4540
Re : Re : Re : Pirogues et autres embarcations monoxyles
« Réponse #7 le: 23 août 2014, 19:09:11 »


C'est surprenant que sur une telle largeur ils se tiennent debout pour pagayer, il doit y avoir des raisons:
- Appui sur le fond
- Vision plus lointaine

- Meilleur équilibre...

Peux-tu expliquer, Peyo?
A priori, je ne vois pas non plus comment le fait de se tenir debout sur la pirogue peut améliorer l'équilibre  :voyons:
  • kayak AEC + Bic Nomad + Venture Easky 15 LV
Carte des mises à l'eau / Mode d'emploi

Hors ligne Peyo

  • Messages: 558
Re : Pirogues et autres embarcations monoxyles
« Réponse #8 le: 23 août 2014, 19:50:20 »
J'ai omis le "?" cependant par ma propre expèrience avec un canoé ou n'importe quel esquif (youyou ou radeau instable de ma conception quand j'étais plus jeune. sic) je me souviens les rigolades à désiquilibrer et foutre la trouille simplement debout en balançant l'embarcation dans un roulis endiablé avec des mouvement des hanches et des jambes. Le buste et la tête restant dans l'axe que ce soit perpendiculairement à la coque ou dans l'axe (une jambe à babord et l'autre à tribord ou les deux parallèles à l'axe du bateau, l'arrêt du roulis se faisant en contre des oscillations. Le contrôle est plus aisé qu'à genoux ou assis.
[size=78%] [/size][/size]Maintenant ces peuplades entrainées depuis leur prime-enfance ne se posent pas de questions quand à leur équilibre sur ces embarcations. [size=78%]
 Chez eux c'est naturels et seuls nos yeux d'occidentaux trouvent estraordinaire les pirogues mues par des hommes debout faisant plonger en rythme leurs longues pagaies et provoquant à chaque coup multiple comme un rituel immuable ce mouvement de balancier qui propulse l'équipage.
  • Bic Adventure 150, Canoë canadien Rochelais "Le Pommier"
Moins va le kayak à l'eau qu'à la fin il se lasse !