Auteur Sujet: Dordogne Intégrale  (Lu 10670 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne gergy

  • Messages: 263
Re : Dordogne Intégrale
« Réponse #15 le: 29 février 2016, 16:16:44 »
Y-a-t-il des gonflables qui tentent l'aventure ?
KG: ZPro Flash 200 / BIC Kalyma

Hors ligne jak91

  • Messages: 96
Re : Re : Re : Dordogne Intégrale
« Réponse #16 le: 29 février 2016, 17:44:26 »
[quote
Veux-tu cesser de casser mon travail de motivation  :W

 
L'important c'est de partir, de toute façon la riviere est si belle que ça motive à y naviguer  .

Je l'ai descendu plusieurs fois (en mode rando) d'Argentat à Limeuil, env 150km, en 4 jours, c'est une riviere qui mérite que l'on s'y attarde.


 



 
 


 :D
  • KG sea eagle 420 et KR mono

Hors ligne annickemmanuel

  • Messages: 8248
Re : Re : Re : Dordogne Intégrale
« Réponse #17 le: 29 février 2016, 20:07:46 »
Je crois qu'en rando ma moyenne la plus faible à été 5.3km/h sur 52km de plat avec un crossover (et moins de 6 mois d'expérience en kayak).
Reprenons un petit calcul :p Il faut faire du 9.5km/h, soit environ 1.8 fois plus rapide que mon rythme le plus lent. Si le courant moyen est d'au moins 1.8km/h, ça le fait :)
Optimiste le Guillaume  :D
9.5km/h - 5.3km/h = 4.2km/h nécessaire de courant moyen, sans compter les bains  :W
  • CLC Shearwater 17 sectionable, Jackson 4Fun, Gumotex Swing2, Rainbow SL350 Max

Hors ligne cold-static

  • Messages: 1577
Re : Re : Re : Re : Dordogne Intégrale
« Réponse #18 le: 29 février 2016, 20:21:18 »
Je crois qu'en rando ma moyenne la plus faible à été 5.3km/h sur 52km de plat avec un crossover (et moins de 6 mois d'expérience en kayak).
Reprenons un petit calcul :p Il faut faire du 9.5km/h, soit environ 1.8 fois plus rapide que mon rythme le plus lent. Si le courant moyen est d'au moins 1.8km/h, ça le fait :)
Optimiste le Guillaume  :D
9.5km/h - 5.3km/h = 4.2km/h nécessaire de courant moyen, sans compter les bains  :W


C'est pas faux  :W  Mais faut pas le dire  :saint:
Pour les bains, je t'avouerai que ce n'est pas une chose envisagé :p
  • Guigui Prod Helixir - Fluid solo

Hors ligne cold-static

  • Messages: 1577
Re : Dordogne Intégrale
« Réponse #19 le: 02 mars 2016, 20:31:11 »
Allez, pour vous motiver un petit récit trouver sur la page FB de l'événement.

Citer
6h30 : le starter libère les 250 fous furieux de la pagaie qui se frottent enfin (ou à nouveau pour une bonne moitié !), à la mythique Dordogne Intégrale.[/size][/font]Dès le départ, le paysage donne le ton avec les quais d’Argentat magnifiquement éclairés dans un halo de brume, qui réduit encore la visibilité et retarde la nuit. Un avant-goût des sites remarquables que la course, ou plutôt l’aventure, va nous offrir tout au long des 130 km !
C’est parti pour une journée entière au fil d’un des plus beaux fleuves d’Europe !

Km 3 : passage du rapide du Malpas ! On passe à gauche comme exigé par l’organisation… Quelques vagues mais rien de méchantKm 5 : pont de Monceaux sur DordogneKm 18 : pont de Brivezac

Km 25, 9 h : arrivée à Beaulieu, 1er ravitaillement et fin de la section la plus agitée du parcours, dont le rapide du Battut 1 km en amont, qui secoue un peu si l’on ne prend pas garde d’éviter le train de vagues centrales. Le soleil commence à réchauffer les berges et nos muscles encore vaillants ! On s’arrête vite fait pour ravitailler, on profite de la beauté du village baigné des premiers rayons du soleil… et on repart rive gauche par le canal des gabariers qui nous offre une belle vague à la digue d’entrée, manière de tester l’étanchéité de nos jupes !A la sortie de Beaulieu, après le pont d’Altillac, passage du rapide d’Estresse, dernier soubresaut d’une Dordogne désormais assagie. On attaque une des rares portions un peu monotone de la descente entre Beaulieu et Puybrun. Les gorges laissent place à une vallée un peu plus large mais sans charme hormis le château d’Estresse rive droite, et surtout le spectaculaire château de Castelnaud qu’on aperçoit rive gauche au loin.
Km 35, 10h30 : ca y est on quitte le département de la Corrèze pour le Lot en passant sous le double pont de Puybrun. On entame alors une portion un peu plus fun avec un enchainement de gravières à négocier du mieux possible pour garder sa vitesse et maintenir sa glisse, sur une Dordogne grossie de l’apport de la Bave et surtout de la Cère rive gauche. 10 km plus loin, on aperçoit enfin Carennac, km 45, lieu du second ravitaillement (rive gauche), et surtout du seul et unique portage (à quand l’arasement de la digue de Carennac ?)

11h30 : on repart de Carennac après ravitaillement et portage, et on attaque une nouvelle portion qui parait un peu longuette jusqu’au pont de Floirac (km 51), mais où il faut prendre gare de bien négocier les nombreux bras qui enserrent les iles que la Dordogne sème un peu partout !

12 h : on atteint le pont de Floirac après les premières petites falaises calcaires qui annoncent le grand changement de paysage ! Et là on commence à en prendre plein la vue :
Copeyre, Gluges, Creysse autant de sites magiques parsemés de falaises calcaires vertigineuses qui donnent à pic sur la Dordogne, avec, surprise, un courant certes lisse mais bien marqué et ô combien réconfortant !

13 h, km 70 : juste en amont du pont de St Sozy/Meyronne, on s’arrête au 3ème ravitaillement situé en rive droite, la tête pleine des paysages incroyables parcourus depuis 10 km. La beauté environnante fait même un temps oublier la fatigue et les douleurs après 6h30 de course !L’étape suivante, plutôt courte (14 km) nous mène jusqu’à Souillac, avec encore et toujours des falaises grandioses (Lacave), mais aussi de plus en plus de châteaux ( Belcastel, La Treyne, Lanzac).Le courant encore bien vif, se calme cependant en amont de Souillac, après le passage de l’autoroute (km 80), et les derniers km paraissent bien longs.

14 h30, km 84 : 4ème ravitaillement à Souillac en rive droite en aval de la ville. On prend le temps de récupérer car Souillac est souvent le juge de paix de la Dordogne Intégrale. C’est là que la majorité des renoncements s’opèrent, après 8 h d’efforts ou plus…Malgré la fatigue physique et morale, on repart malgré tout… pour 16 km très très très longs jusqu’à St Julien Lampon. Au programme 3 cingles (les virages de la Dordogne) où le courant donne l’impression d’avoir décidé de faire grève, et même de remonter pour peu que le vent se lève ! Le paysage perd aussi de sa magie, rendant cette portion terriblement longue et éprouvante.

Km 100, St Julien Lampon, 16h30-5ème ravitaillement rive droite après le pont : presque tout ceux qui atteignent ce point atteindront la terre promise ! Alors on oublie tout, la lassitude, les douleurs, l’inconfort du kayak qui nous contraint à souvent changer de position et à profiter de chaque ravitaillement pour étirer ses jambes ! On change pour la dernière fois de département et la Dordogne nous accueille pour les 30 derniers kms.On repart, le moral regonflé par le courant à nouveau bien présent et par les châteaux qui réapparaissent comme par magie sur les berges de la Dordogne (Rouffillac, Verignac, Le Port). Une dernière très longue ligne droite et on finit par atteindre le pont de Groléjac au km 111, avant d’entamer l’immense cingle de Montfort, surplombé par son château. 5km durant lesquels on se demande parfois si on ne revient pas sur ses pas, tellement la Dordogne serpente presque sur place ! Au passage, gare aux nombreuses gravières, et aux ilots partout présents, qui rendent la recherche de la bonne « trace » difficile, mais pourtant si vitale au bout de 12 h de course !Vitrac est enfin atteint (km 120) à 18h30, et on profite du 6ème et dernier ravitaillement rive gauche juste avant le pont. Encore un village magnifique en bord de Dordogne, à l’image de cette 3ème Dordogne que nous parcourront désormais, celle des villages médiévaux, après celle des falaises lotoises, et celle des gorges corréziennes ! Comme si on avait descendu 3 des plus beaux fleuves d’Europe dans la même journée…

On repart à 19 h, bras et dos lourds comme des obus, mais cœur léger et moral au beau fixe pour les 10 derniers kms ! Domme puis le pont de Cenac sont atteints en une demi-heure au fil d’une Dordogne qui prodigue ses derniers courants et ses ultimes vaguelettes pour nous pousser jusqu’à la délivrance. Encore 20 minutes et le spectacle magique de La Roque Gageac nous incite presque à nous arrêter… mais non, il reste 3 km, un dernier virage, et la Dordogne qui parait soudain être un tapis roulant aquatique ! On croise les gabares touristiques, elles nous gênent parfois, nous aident à d’autres instants en offrant une dernier vague salvatrice à prendre durant quelques centaines de mètres. Mais qu’importe, on sait qu’elles sont le signe d’une arrivée désormais imminente !Ça y est on aperçoit enfin le village et le château de Castelnaud, qui domine notre graal sportif, l’arrivée de la Dordogne Intégrale. 500 derniers mètres de pur bonheur où on oublie tout pour gouter du plaisir du défi remporté, à 20 h, après 13h30 d’effort sur mon petit kayak de mer.Ca y est, je l’ai faite !
« Modifié: 01 avril 2016, 13:35:23 par jcfer »
  • Guigui Prod Helixir - Fluid solo

Hors ligne Rikou

  • Messages: 1821
  • Abusus non tollit usum
    • New-Caledonia Kayak Tour 2014
Re : Dordogne Intégrale
« Réponse #20 le: 29 mars 2016, 12:00:42 »
Raté encore pour cette année. Je n'y serai pas.
  • Tiwok (DAG), Spectrum (Perception), Ysak (Rotomod)
Ose vivre ton rêve au lieu de rêver ta vie...

Hors ligne denali73

  • Messages: 605
Re : Dordogne Intégrale
« Réponse #21 le: 29 mars 2016, 15:27:32 »
Dommage Rikou .
 
Je vais pour ma part essayer d'y participer , ce sera une 1ère .
 
Il devrait il y avoir guillaume , ludovic et eric .
 
Mes seuls objectifs seront de terminer dans les délais et de ne pas me blesser afin d'etre opértionnel pour notre long périple .  :good:
  • EPIC V7 + rainbow atlantis biplace + rainbow laser

Hors ligne Ecuatorial

  • Messages: 61
Re : Dordogne Intégrale
« Réponse #22 le: 31 mars 2016, 21:41:21 »
 :eek:

Bonjour à toutes et à tous !

Mon premier message après une période d'inactivité sur le forum ...

Ça a l'air douloureusement sympa comme trip et surtout angoissant ! C'est quand même rassurant de voir le 2iem SUP nous dire que "pagayer" plus de 3h c'était déjà un record pour lui !

Peut-être ne faut-il pas, dès le départ, se mettre la pression ^^

L'idée me séduit et me tenterait bien !

Merci pour le partage ! je vais essayer de voir autour de moi qui serait chaud pour tenter la chose.
« Modifié: 01 avril 2016, 13:35:52 par jcfer »
  • Dag (Tiwok, Spy) ; Laser Rainbow ; SOT indéterminé ; Marlin

Hors ligne blazquito

  • Messages: 35
Re : Dordogne Intégrale
« Réponse #23 le: 23 août 2016, 15:07:15 »
Vamos!
  • 2 loko. 1 quatro. 1 disco.

Hors ligne Raphaelle74

  • Messages: 659
  • next ?
Re : Re : Dordogne Intégrale
« Réponse #24 le: 08 novembre 2018, 19:36:49 »
:D Chai plus si j'ai dit que j'étais intéressé ? Quant au choix du kayak il est vite fait : l'Ysak s'impose vu que je n'ai rien d'autre. Ca va être Rock 'n roll certainement.


est ce que tu avais finis par faire la DI en ysak ? On m'a posé la question de la pertinence de l'utilisation de ce kayak pour la DI de 2019, sachant que la personne est un bon sportif (avec déjà des très gros défis à son actif) mais débutant en kayak (quelques sorties en ponté déjà effectuées)


je déterre un sujet sur lequel je suis tombée par hasard, donc je ne sais pas s'il y aura des réponses ?
J'irai au bout de mes rêves, tout au bout de mes rêves,
où la raison s'achève