Auteur Sujet: Grand(e)s aventurier(e)s du kayak : Franz Romer  (Lu 1722 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne ours

  • Messages: 4182
Grand(e)s aventurier(e)s du kayak : Franz Romer
« le: 18 septembre 2016, 20:06:23 »
Je propose d'ouvrir une série de posts sur les grand(e)s aventurier(e)s du kayak. Il me semble que ce sont des sujets mal connus, et pourtant c'est drôlement impressionnant. En même temps, ces aventures incroyables font rêver et rendent modeste....

Je le dis d'entrée, je n'y connais rien, j'ai juste un peu défriché avant de me lancer. Ma première source d'information est ce texte
Chronology of Sea Kayak Expeditions       http://www.expeditionkayak.com/chronology-of-sea-kayaking/traduit en français ici

http://kayakavoile2.free.fr/wa_files/Chronologie_20des_20exp_C3_A9ditions_20en_20kayak_20de_20mer.pdf


On pourrait consacrer un sujet à chacun des "aventurier(e)s" mentionnés et réunir petit à petit les infos qu'on parvient à trouver. Pour les plus anciens, ce n'est pas évident. Peut-être dans des bouquins...




Je commence donc par Franz Romer qui a été le premier à traverser l'Atlantique en kayak en 1928.Le  31Mars 1928, Franz  Romer d'origine  allemande  partit  seul  de  Lisbonne,  au  Portugal,  pour  faire  la première  traversée de l'Atlantique réalisée en  kayak de  mer.  Ce  vétéran  de  la  première  guerre mondiale,âgé  de  29  ans,  a parcouru  près  de  4000  miles  et  a  passé  58  jours  sans  interruption  en  mer  entre  les  îles Canaries et Saint-Thomas aux Îles Vierges, avant de finalement retrouver la terre à Porto-Rico.Romer avait rempli son Klepper 21'6 "modifié «Deutscher Sport», de bout en bout avec de la nourriture et  dormait en position  assise  sous  une  jupe de  sa  fabrication qui le  recouvrait  totalement, avec  juste un petit tube pour respirer . Il a progressé avec sa pagaie quand c’était nécessaire, mais s’est surtout déplacé avec une voile montée sur le pont à laquelle il attachait une ligne guide qui tenait son safran droit, et cela qu'il soit éveillé, endormi, qu’il prenne la latitude et la longitude ou même simplement en train de lire ou de rêvasser.Il devait se frayer un chemin à travers ses magasins d'alimentation afin de s'étirer, et souffrait de furoncles et d’escarres.Rappelez-vous  qu'en  1928,  les technologies de  navigation  disponibles sont uniquement :  la  boussole,  le sextant, les jumelles et le baromètre. À  la  mi-septembre,  après une récupération  d'environ  six  semaines  à  Saint-Thomas,  puis  une  brève traversée à la voile vers le port de San Juan à Porto-Rico, Romer a repris la mer avec l'objectif de faire route vers   la  côte  américaine et de la longer jusqu’à  New  York.Après  avoir survécu  à  un  ouragan  après  son départ de Lisbonne et à une autre tempête après le départ de Las Palmas, il a rencontré son destin dès le début de la troisième et finale étape. Romer a raté d'une heure une alerte à l'ouragan et à mis le cap tout droit dans la tempête. Aucune trace de lui  n'a  jamais  été  trouvée.  Malgré  sa  mort,  et  malgré  l'absence  de  trace  écrite  de  son  expérience, la traversée  de  l'Atlantique par  Franz  Romer  demeure  sans  conteste  la plus  grand expédition  en  kayak  de mer de l'ère moderne.

source
http://kayakavoile2.free.fr/wa_files/Chronologie_20des_20exp_C3_A9ditions_20en_20kayak_20de_20mer.pdf

On trouve peu d'image sur ce Franz Romer. Si quelqu'un a des informations plus précises sur lui et son expédition, elles seront les bienvenues.
« Modifié: 18 septembre 2016, 20:16:30 par ours »
  • kayak AEC + Bic Nomad + Venture Easky 15 LV
Carte des mises à l'eau / Mode d'emploi

Hors ligne ours

  • Messages: 4182
  • kayak AEC + Bic Nomad + Venture Easky 15 LV
Carte des mises à l'eau / Mode d'emploi