forum Kayak

Rubriques => Les sorties => Languedoc Roussillon - Midi Pyrénées => Discussion démarrée par: sylv1 le 03 juillet 2016, 16:57:52

Titre: Tarn vers Ispagnac
Posté par: sylv1 le 03 juillet 2016, 16:57:52
Bonjour à tous,
Cet été, nous passons par Ispagnac en Lozère, et ce pourrait être l'occasion de mettre les KG à l'eau sur le Tarn.
Je sais que la période n'est pas des plus calmes, mais c'est l'occasion.
Auriez-vous des endroits à conseiller dans ce coin? (Itinéraire joli, mise à l'eau et arrivée)
L'idée, c'est une (ou deux max) balades en famille à deux KG sur +/-15 km environ.
Merci pour vos avis
Sylvain
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: sylv1 le 04 juillet 2016, 21:43:10
Voilà ce que j'ai trouvé dans un post de M16
Parcours P7
Description créée le 20-05-2014, modifiée le 20-05-2014 Auteurs: Philippe Simonin (yeemax)
"Florac - Ste Enimie"
Distance: 30 km Cotation: II-III (E1)
Départ: Florac - Confluence avec le Tarnon Arrivée: Ste Enimie - Parking au bord du Tarn
Présentation
La partie avant Ispagnac peut être une descente club, en aval c'est plus typé pour la rando canoé.
www.eauxvives.org
Physionomie
Un rapide un plan d'eau, un rapide un plan d'eau, mais le courant court toujours un peu. Cela dépendra bien-sur du niveau d'eau.
Pente
Faible %
Logistique
Ne pas oublier les clefs de la voiture se trouvant à l'arriver dans la voiture au départ.
Paysage
Début des gorges du Tarn, les rives deviennent de plus en plus raides. Village à flanc de falaise. eau verte limpide.
Isolement
La route reste proche
Potentiel playboating
ça peut se trouver mais on viens pas là pour ça.
Durée
6h voir plus suivant le niveau d'eau.
Au fil de l'eau
2 Rapides de classe 3 sur les premiers Km entre Florac et Ispagnac.
Une Digue à Montbrun. Un pont submersible à Castelbouc portage en RG. Une Digue à Prades. Une Digue juste avant l'arrivée.
Dernière descente par l'auteur
Location en période estival à partir de Quézac

Si vous avez autre chose, n'hésitez pas
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: sylv1 le 15 août 2016, 10:28:27
Pour ceux que ça pourrait intéresser.
La portion entre Florac et Montbrun à la période estivale manque cruellement d'eau.
Je pense que les loueur ne s'y sont pas trompés en ne s'installant qu'à partir de Montbrun ( ou un peu avant)
Dommage. Nous avant toutefois fait une belle descente avec quelques petit passages rigolos qui doivent commencer à être costaud avec du débit.
Des paysages magnifiques, seuls au monde malgré la route qui suit le cours du Tarn.
Après Montbrun, c'est tout aussi beau, moins agité, mais AVC moins de marche....
Certains villages sont tre jolis, comme Et Chely du Tarn, qu'on a préféré à Ste Enimie.
On peut être à l'eau et sortir dans tous les villages sans soucis, et parfois entre, avec de petites plage un peu partout.
Côté navette, j'ai fait voiture à l'arrivée et retour en vélo avec le petit mndecqui préparait les kg pendant mon trajet.
Ça se fait bien
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: Pacificateur le 14 janvier 2018, 18:11:13
Je reprends ce post, car pour Pâques, je prévois de descendre un "tronçon" du Tarn. Déja, merci à Sylv1  :good: .
Juste une sortie à la journée sur une présence de 4 jours dans la région. les 3 autres jours en mode touriste, totale impro, avec ma Véro.
Bref, une sortie en solo, car elle n'aime pas l'eau... la Véro.
J'ai donc plusieurs interrogations lié aux parcours, mais également au mode d'hébergements.
Au départ, je souhaitais prendre un kayak basique sur Lbc (Prijon taifun, j'avais fait un peu d'Ardèche avec, dag sx285, ou autres...) et faire plusieurs sorties rivières sur les années à venir. mais au final, je ferais des sorties "rivières" depuis un loueur, limitant la logistique et malheureusement, réduisant la sortie à la journée de nos beaux cours d'eaux.

Mes questions sur le Tarn sont donc: quel est le plus beau parcours ?
car j'en retiens deux, mais est il possible de le faire à la journée. je ne parle pas de mes possibilités, mais des loueurs.
mine de rien, j'avais vite giclé une portion de l'Ardèche et le loueur au téléphone (j'étais sur la rive au numéro d'arrivée... ) m'interdisait d'aller plus loin, meme si j'avais dépassé d'autres clients parti bien plus tot... et un peu plus tard, me rappel pour une alerte météo. :W

Je retiens donc :
- La Malène / Aguessac 44 kms.
- Ispagnac / La Malène 39 kms.
J'ai bien aussi vu: Saint Enimie / Le Pas de Soucy 24 kms. pas trop vite fait ? vu la photo explicatif ce ce loueur, plus bas, j'ai peur d'etre un peu plus rapide et de ne pas profiter de d'avantage de parcours; je me plante peut-etre... pour un sans bras, mais bon.
                ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
- Avez vous des idées ou des connaissances de cette région, pour des gites, ou camping avec bungalow  ?
- Sylv1, je ne trouve plus la participation de M16 sur un post, que j'avais également lu, il y a peu... :'(
- Quand tu dis isolement, cela est du à quoi: au départ des gorges, qui ne serait pas des plus prisées, ou parceque bien plus bas et plus tard dans la journée, on fini par tous se retrouvés sur une meme portion liés aux départ de locations. en plus, tu es en plein été.
- Il y a donc des passages classe III. est ce que les loueurs font stoppés avant ? sont ils hors tracé ? si je prends toujours l'exemple de la photo du loueur, il y a un passage "infranchissable" sur le parcours: La Malène / le Rozier.
 
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: benoit747 le 15 janvier 2018, 09:03:28
envisageant de descendre le tarn ce printemps, je m'accroche à ce post.....
quelqu'un a t'il une idée du niveau d'eau idéale sur cette rivière pour le tronçon Florac --> Montbrun (descente en mode familial sans trop racler)
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: sylv1 le 15 janvier 2018, 16:11:29
Bonjour à tous les deux,
Alors au Printemps, vous aurez peut-être plus d'eau que nous en été. Du coup, ça sera peut-être plus navigable entre Florac et Montbrun.
Pacificateur, quand je dis que nous étions seuls au monde, je pense qu'avec du débit, on a des passages un peu costaud pour des débutants  qui louent pour la première fois un kayak (le gros de la clientèle de location, finalement) et au contraire, qui manquent d'eau en été. Ce qui est dommage parce qu'il y a de beaux passages aussi.
Pour info, on est retourné dans les gorges l'été dernier, mais plus en aval (du côté du Rozier).
Difficile de dire quels tronçons sont les plus beaux. Les gorges sont simplement belles.
Ca dépend aussi si tu cherches des étapes avec joli village ou si tu cherches la beauté des gorges et du technique.
 Je pense pouvoir dire que plus tu descends en aval, plus le Tarn grossi et moins il est "animé".
Tu trouveras toujours quelques petites marches sympa, mais peut-être plus espacées.
Il est vrai que l'amont et l'aval de Ste Enimie sont très jolis, donc, dans les deux choix que tu retiens, je retiendrai plutôt Ispagnac/La Malène.
J'ai trouvé l'après Le Rozier plus fade. Les gorges y sont moins profondes, tu seras plus en plaine jusqu'à Aguessac.
Concernant les durées annoncées par les loueurs, ne perds pas de vue qu'ils prennent en compte les photos, les baignades, le pagayage approximatif, les jeux d'éclaboussure entre kayaks, etc...
A l'inverse, sur la partie Florac Montbrun, j'ai sous estimé le temps de marche qui a allongé considérablement le temps de parcours. (Que tu n'auras peut-être pas, si tu as plus d'eau)

L'avantage des gorges, c'est que la route les longe quasiment tout le temps hormis quelques méandres qui s'en éloignent. Du coup, la logistique peut être très simple, et ta Véronique peut aller se balader et boire un coup en terrasse en t'attendant plus bas.
Le passage "infranchissable" entre la Malène et le Rozier doit correspondre aux rochers du diable ou quelque chose comme ça.
Je ne l'ai ni vu ni pratiqué puisque je me suis arrêté avant en 2016, et je suis descendu après en 2017.
Il semble que ce soit un passage plein de "cailloux" (que le diable aurait lâché de la falaise, selon la légende, alors qu'il suivait un berger et ses brebis qui l'auraient semé, si je ne dis pas de bêtise...).
Mais si tu fais l'amont, pas de soucis.

Benoit747, désolé, je n'ai pas souvenir du niveau avec lequel je suis passé.
Il faudrait regarder les niveaux sur Vigicrue et comparer avril/mai avec juillet/août.
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: sylv1 le 15 janvier 2018, 16:14:17
Pas eu le temps de lire, mais voici des topos sur eauxvives
http://www.eauxvives.org/fr/rivieres/voir/tarn
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: Pacificateur le 15 janvier 2018, 17:37:22
Je te remercie Sylv1. je vais mette cela à plat sur une carte et voir ensuite les possibilités avec un loueur.
Je sais bien que les loueurs voient un peu large et que bon nombres font des haltes, ce ne sera pas mon cas, sauf pour un encas !
Ma Femme en terrasse... peut-etre, mais comme elle ne conduit pas  :mur: .
J'ai vu des vidéos avec des passages type toboggan. N'empèche qu'il y a pas mal, de vidéos sur la toile bien sympathique.
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: sylv1 le 15 janvier 2018, 19:59:38
Oui, c'est vraiment un chouette coin  :good:
Si elle ne conduit pas, selon où tu loges, tu peux la déposer à l'arrivée, y laisser ta voiture, et remonter au départ avec un vélo. Ça devrait bien, et c'est agréable aussi.
Ça permet aussi de reconnaître les passages qui sont en contrebas.
Bon, il faut qu'elle aime se détendre à grenouiller dans les petits villages, se poser en terrasse ou sur une plage avec ou sans bouquin. Le tour des villages est vite fait...
Mais c'est plaisant aussi.
La Mallene ne ne manque pas de charme, mais très petit, st Chelly du Tarn pas mieux. Ste Enimie est un poil plus grand.
Bonne préparation  ;)
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: Pacificateur le 15 janvier 2018, 20:59:45
Benoit, c'est pas une simple sortie que la tienne, la ! tu prends un petit peu du Tarn, mais c'est essentiellement le Lot ensuite... sur combien de jours ?  :voyons:
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: sylv1 le 15 janvier 2018, 21:24:29
Non, tu as bien un Montbrun en Lozère en amont de ste Enimie  :yes:
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: benoit747 le 16 janvier 2018, 11:11:56
En fait si je me rappelle bien le "guide du canoé en france" de paul Villecourt décrit Montbrun  (en lozère) comme le premier point embarcadère pour de l'open canoé (classe II/III).
la plus grande partie des loueurs loue à St Enimie
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: sylv1 le 16 janvier 2018, 12:18:11
Je n'avais pas connaissance de ce bouquin, mais je confirme.
Il faut savoir que Florac est en amont de la jonction Tarn/Tarnon, et Ispagnac ne doit être qu'à 7/8 km de Florac, de mémoire.
Je ne suis même pas sûr que l'on puisse naviguer depuis Florac.
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: Pacificateur le 11 mars 2018, 09:50:48
Benoit, ce livre est il intéressant sur la pratique est court d'eau, mais également concernant le Tarn ?
Tu le descends pour quelle date ? perso entre la 3° et 4° d'avril, sauf si météo...
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: benoit747 le 27 mars 2018, 20:49:11
je ne sais pas quand je pense le descendre.... je préciserai la date quand j'aurai une idée plus précise des dates où j'aurai de la dispo.

le livre de paul villecourt est sympa pour trouver les sections praticables et évaluer leurs difficultés (rando familiale dans mon cas)
il manque à mon avis, un lien vers une station hydro et les niveaux idéaux pour descendre.
j'aimerais aussi plus d'info sur les lignes de bus ou train éventuel pour les remontées
Ca reste un livre très agréable à lire un riche en info quand on ne connait pas une rivière

ps : désolé pour le retard dans la réponse
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: Pacificateur le 27 mars 2018, 21:58:50
Oui, merci à toi Benoit  :good: . je passe prochainement commande du livre.
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: M16 le 31 mars 2018, 23:39:41
Salut


Je tombe juste à l'instant sur ce post,. J'avais en effet déposé une petite chronique d'une de nos sorties sur le Tarn mais celle-ci a été retirée de ce forum sans que j'en sois prévenu. Toutefos comme j'adresse mes chroniques à des paersonnes qui ne sont pas sur ce forum et que souvent je les traduis, j'en garde une copie si tu le souhaites je peux t'adresser celle que j'avais mise sur le forum en mp.
La partie la plus belle reste la partie la plus courte dans le cas ou tu passes par un loueur, c'est à dire la malene pas de soucis. En avril il ne doit y avoir grand monde il est peut être possible de négocier avec un loueur pour partir un peu plus haut ceci dit si tu prends ton temps pour admirer le paysage sans faire une pause repas tu peux passer facilement 4 heures pour faire ce parcours
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: Pacificateur le 01 avril 2018, 00:29:08
Je veux bien oui ! sinon ici.

Cela évolue différemment, car ma Femme travaille finalement à cette période (ça vient de tombé aujourd'hui). bref, je pars seul, quasi pas de visite de l'arrière pays.
Du coup, sur le papier cet aprèm: je pense faire, 3 jours sur l'eau de: Ispagnac à Le Rozier ou presque. avec mon gonflable. par tiers donc, je descends un tronçon, puis remonte à la voiture, repos dors, recherche d'une épicerie/ supérette et le lendemain départ à l'arrivée de la veille; de manière à ne pas laisser la voiture visible à un endroit trop longtemps + stop plus facile... bien que !
Pour les loueurs, tous ne sont pas encore ouvert à cette date, du coté camping, baisse de tarif à partir du 20 ou 23 selon, sinon plus cher avant  :voyons: , le coté seul au monde hors saison pour quelques emplacements... de 11 à 14e pour une tente et sa voiture. le gite le moins cher: 31/35e.
je retiens 3 campings et 2 gites: de la Malène à saint énimie; mine de rien il y en a, et certains font déja carton plein.
Je risque de dormir à coté de la voiture, avec ma petite tente, au moins une nuit, pour le plaisir et le fun, meme si "frais" après je verrai bien.

Pour les bus j'ai vu deux sociétés, mais il faut que je passe des coups de fils, aux sociétés : les voyages Boulet et bus Hugon tourisme, car ce que je vois est lié à "juillet aout", aie ! d'ou le stop probable... dommage vu le tarif de deux euros, mais meme en pleine saison, je ne suis pas sur de la ligne non plus, je ne mi retrouve pas dans les arrets. pas assez de recherche... j'y retourne.

Si météo défavorable: totale impro !  :W mais alors vraiment totale du coté région !  :jumpy:

Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: sylv1 le 01 avril 2018, 08:59:42
Cote épicerie et village agréable, Ispagnac est chouette.
Ensuite, tu as tout ce qu'il faut a Ste Enimie,  et au Rozier.
La Malene, de mémoire, une petite supérette aussi et deux terrasses.
Avant le Rozier, tu as de quoi aux Vignes aussi.
Pour les navettes, comme dit plus haut, un vieux vélo fait bien l'affaire. Ce n'est pas trop valloné.
Il faudra juste trouver un club ou autre qui garde ton matos le temps du trajet.
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: sylv1 le 01 avril 2018, 10:48:59
Précision si vélo, il vaut mieux laisser la voiture à la. Arrivée et remonter au départ en vélo.
On est plus frais pour faire du vélo avant de descendre qu'après
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: Pacificateur le 01 avril 2018, 20:50:27
Houla ! tu avais un vélo ?
Mine de rien, tu as de la montée avec un sac de 11kgs (kayak+son sac) + un second sac, avec tout le barda et pagaie et repas "light"+2L d'eau.
Il y a quand meme quelque kilos encore. Donc un sac dans le dos: mon sac à dos étanche, plutot bien et l'autre sur le guidon !  :voyons: .. le kayak.
C'est chaud, mais bon si que 15 bornes... mais en montée.
Je pense d'avantage à l'autostop.  :W je crois encore, à la gentillesse de l'etre humain; épisodiquement bien sur :mur: :lol: :/ .
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: M16 le 01 avril 2018, 21:56:47

Je t'envoie mon topo en mp puisqu'il est indésirable sur ce forumLe stop ce n'est vraiment pas gagné, le vélo est la meilleure solution car le dénivellé est faible et en plus la route est superbe. Personnellement je laisse ma voiture à l'arrivée donc je n'ai pas de materiel à transporter à vélo, et je laisse  mon fourbi au départ il faut donc trouver soit un endroit ou tu campes ou un gite ou un bistrot qui veut bien te garder ton materiel le temps de la navette, ou encore un(e) partenaire.
A l'automne j'ai acquis un Safari 330, cette semaine je suis allé sur le Chéran ou il y avait un niveau d'eau énorme. et là j'ai pu faire la navette vélo avec le kayak sur le dos, j'ai pédalé en tenue de kayak, à cette période ça le fait, je n'avais donc sur le dos que le kayak, la pagaie et une corde indispensable par ce niveau pour tirer un rappel afin d'atteindre la riviere, ce qui n'est pas le cas sur le Tarn
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: sylv1 le 01 avril 2018, 22:17:33
Non, comme dis M16, tu poses le Matos dans un snack, chez un loueur ou autre, tu pars en voiture avec le vélo dessus ou dedans  tu laisses la voiture et montes retrouver ton matos avec le vélo. Le soir, tu montes en voiture récupérer le spade.  :good:  plus facile que le stop avec le Matos ou trempé par la descente  :dents:
C'est joli, ça great pas trop, et quand la route suit le cours, (souvent)  tu repères la descente
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: Pacificateur le 02 avril 2018, 16:58:29
Pas béte le repérage de la descente et puis la beauté du lieu...
Pour autant, ce n'est pas ma logistique... j'ai pas envi de prendre un vélo. meme si je ne suis pas contre, le fait d'en faire :good: .
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: Pacificateur le 02 avril 2018, 21:21:49
Bon Syl1, est ce que tu veux rire ?  :W
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: Pacificateur le 02 avril 2018, 21:23:29
M16: j'ai pas de message en Mp. vu que j'ai trois pages de message, peut-etre que je dois faire un nettoyage !  :/
Titre: Re : Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: sylv1 le 02 avril 2018, 21:31:40
Bon Syl1, est ce que tu veux rire ?  :W
Oui, dis nous tout  :yes:
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: Pacificateur le 02 avril 2018, 22:06:16
Bon, vu que je vais peut-etre avoir du mal....................... à faire du stop. enfin l'attente des fois... (porte poisse le Syl hein !) et si pluie.
Bref, ça cogite et comme je suis un peu impulsif, je fais un tour sur Lbc à 19h50 et tape vélo pliant, je resserre sur le département et hop un beau ptit vélo Us à 5kms ! pour 70e pneus neuf, juste le garde boue avant cassé.
Deux lectures sur des Forums dédiés et hop: rdv à 20h15 sur le parking d'intermarché, je roule passe les 3 vitesses, se trouvant dans le moyeu arrière, juste un petit pb, telle une chaine qui à envie de déraillé. un petit jeu de la potence en freinant à l'avant, du à l'ensemble de la fourche en deux parties, ce qui à l'air normal, car juste un appui et que le cadre est bas.
je pense au débattement et que ça vibre sur un verrouillage de trois billes s'écartant, sur un trou déporté. via une autre pièce chromé, une sorte de barre de liaison. c'est un pliant...
Et hop sur la banquette arrière ! révision demain soir. ce soir, j'étais en mode tutoriel, histoire de voir le déverrouillage principal, qui coince un peu.

Bon maintenant, il faut que je cogite, pour le cadenassé le reste de la journée; car il faudra bien une ane, pardon une ame charitable.  :yes:
A oui, le modèle du vélo: un Dahon III. le genre que l'on range dans un coffre de twingo, sinon de camping-car...
Titre: Re : Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: jcfer le 02 avril 2018, 22:14:46
Bon, vu que je vais peut-etre avoir du mal....................... à faire du stop. enfin l'attente des fois... (porte poisse le Syl hein !) et si pluie.
Bref, ça cogite et comme je suis un peu impulsif, je fais un tour sur Lbc à 19h50 et tape vélo pliant......


A 16:58 tu écris "j'ai pas envie de prendre un vélo" et à 20:30 tu en achètes un, effectivement, tu es, un peu, impulsif  :dents:




Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: Pacificateur le 02 avril 2018, 22:22:07
Le mieux étant peut-etre de laisser le vélo au camping, surtout qu'il faudra bien que je charge l'appareil photo. donc un camping et rien de sauvage... ça se resserre j'vous dit ! :yes:
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: sylv1 le 03 avril 2018, 07:41:02
Excellent  :jumpy: :dents:
Aller, acheté un kg 2 places, et tu balades le vélo avec toi dessus! Non, je déconne  :W
Titre: Re : Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: laurent4937 le 03 avril 2018, 08:59:47
Excellent  :jumpy: :dents:
Aller, acheté un kg 2 places, et tu balades le vélo avec toi dessus! Non, je déconne  :W


Dis pas ça Sylv1, sinon il nous dit ce soir qu'il en a trouvé un sur leboncoin !!! :dents: :dents:
En tout cas ça avance bien sur la logistique ! :good:
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: sylv1 le 03 avril 2018, 09:41:59
Tu ne crois tout de même pas que j'aurais dis ça dans ce sens ???  :devil: :bozo:
Aller, prépare toi bien Pacificator  :bravo:
Un dernier point, selon le niveau d'eau, prévois une vitesse plus faible sur la partie Ispagnac- Montbrun. Tu risques de marcher un peu.
C'est aussi là que tu te sentiras seul au monde, parc que parfois loin de la route, et peu de gens pratiquent cette portion en kayak. Savoure
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: Pacificateur le 03 avril 2018, 12:40:40
Concernant un vélo pliant sur le kayak, j'ai déja ça en tete pour l'an, prochain, avec un autre yak, safari ou autre; la je découvre le gonflable...
Plan B, si Pb de niveau d'eau: le Gardon, mais peut-etre idem, car pas si loin. tit descente en voiture sur +/-120 bornes je crois (depuis Ispagnac), si pluie diluvienne... plusieurs jours sur la canal du midi.
Je quitte Perpignan, le lendemain du jour, ou j'irais voir l' Hermione à Port-Vendres  :W (durant 3 jours), en kayak, meme si interdit, on verra bien !
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: sylv1 le 03 avril 2018, 13:35:30
Non, pas besoin de plan B. Juste cette portion peut manquer d'eau, après, c'est bon. Et ce n'est pas permanent.
Il faut juste savoir que tu iras peut-être moins vite ici, c'est tout.
L'Hermione en kayak, ça doit être impressionnant  :W
Elle était à Sète, ces derniers jours
Titre: Re : Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: laurent4937 le 03 avril 2018, 13:40:04
Un dernier point, selon le niveau d'eau, prévois une vitesse plus faible sur la partie Ispagnac- Montbrun. Tu risques de marcher un peu.
C'est aussi là que tu te sentiras seul au monde, parc que parfois loin de la route, et peu de gens pratiquent cette portion en kayak. Savoure


D'où l'intérêt supplémentaire du vélo sur le kayak, si plus d'eau possibilité de rouler !! :lol:
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: sylv1 le 03 avril 2018, 13:47:42
 :bravo:
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: Pacificateur le 05 avril 2018, 07:32:30
Mine de rien, comment savoir ou reconnaitre facilement l'endroit du stationnement de la voiture, et ne pas continuer la descente ?
un bon repérage au moment ou je me gare, sur ! si possible en profitant des "stop" des loueurs ! j'ai pas trop l'habitude, la. :blink:

Sinon, pour le vélo, je pense que le vtt sera mieux que ce tit pliant, que j'utiliserai pour me rendre au travail, car marrant et pas loin de chez moi. :W
Le Pb est que ça prend de la place dans la 206, mais bon.
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: sylv1 le 05 avril 2018, 13:56:30
En général, je potasse les topos, et si besoin je regarde les vues satellites ou une carte détaillée du coin, ou MAPS...
Sinon, pour le Tarn en particulier, Il m'est arrivé de faire un tour en vélo avant.
Il faudrait que je regarde tout ça, pour me rappeler des points de mise à l'eau ou de sortie, mais dans les grandes lignes, Isapagnac est un peu "éloigné" du bord de l'eau peut-être 200 /300 mètres?), mais tu as des chemins qui t'y mènent facilement. Tu peux y garer la voiture sans trop de souci. Tout le monde va à la rivière pour se baigner, pêcher, pique niquer, là bas. Ce n'est pas anormal de se garer au bord de l'eau, du moment que tu ne bouches pas le chemin de l'agriculteur.
Après, les autres villages sont en général directement sur le bord de l'eau.
Donc, tu peux te garer dans le village sans soucis, il y a même parfois des parkings (Ste Enimie, St Chely du Tarn, La Malène, les Vignes, Le Rozier), et le village a souvent sa plage. Donc, débarquement hyper facile.
C'est plus compliqué si tu décides de stopper entre des villages. On trouve des mini parkings sur le bord de la route pour accéder à de petites plages, souvent par des petits chemins escarpés car la route est un peu en hauteur. Dans ce cas, descends sur la rivière, et prends des repères pour savoir où t'arrêter en descendant. Mais je pense que les villages sont préférables.
Pour le vélo, effectivement, le VTT sera sûrement plus facile qu'il pliable à 3 vitesses ;)
Porte vélo à 20€ chez auto truc qui se met sur le hayon, et roule
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: Pacificateur le 05 avril 2018, 17:43:22
Oui, j'ai google earth, je suis d'ailleurs parti de ça pour prendre des notes, agglo, franchissement, pont ect. je vais voir à nouveau du coté parking ! merci.  :good:
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: Pacificateur le 21 avril 2018, 20:29:36
Benoit 747, as tu fait la descente ?  :coucou: car tu pars de Florac, ou Sylvain plus bas parle de marche si pas suffisamment d'eau par endroit, ça va la  ?
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: sylv1 le 21 avril 2018, 20:46:26
Ça sent bon, hein  :good:
Moi, je prends la route lundi pour l'excellence Narbonne.
Au programme, entretien du bateau, mais je vais peut-être prendre les kg et faire un tour vers Perpi avec mon pote et les enfants. À voir....
On attends ton compte rendu  :bravo:
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: Pacificateur le 21 avril 2018, 20:56:30
Je suis en mode total impro... achat d'une tente aujourd'hui, car j'avais vendu ma Coleman, quel oubli !
J'ai reçu le kayak avant hier, le sac de portage et la pompe bravo hier ect... a oui le dérailleur du vélo déconne, camping en mode re-impro...on verra sur place, pas triste.
Je suis en vacances pour la semaine à venir, si Peyriac de mer te tente ou autres, tu me dis...
Narbonne est superbe et encore plus lors des journées du patrimoine, un joli regroupement autour du canal de la Robine et du pont des marchands.

Bon la , j'ai du mal à lire le vigicrue.
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: Pacificateur le 22 avril 2018, 15:49:50
Quand je regarde le lien de "Org", sur les parcours 7/8/10 (ou est le 9 ?) et les kms par jours et temps passé, cela fait une moyenne par jour, à 4km/h.
J'ai pas l'habitude de la rivière, mais cela se tient, meme si pas rivière à la base.
Comme tu le souligne Sylvain, on compte les haltes et jeux d'eau pour touristes aimant les histoires... d'eaux :W , hum, hum, photos dans mon cas ! avec deux boitiers, pour un total de +/- 320 photos, (selon réglages) et les charges des boitiers aux campings le soir.
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: sylv1 le 27 avril 2018, 19:56:49
Alors, ça ta plu?
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: Pacificateur le 27 avril 2018, 20:28:28
C.r à venir.
Sauf que j'ai le poignée droit Hs. tendinite sur trois doigts depuis 6/7 semaines, puis deux, "par moment" et la, ce matin à la mise à l'eau sur Paulliles: 10m et je lache la pagaie, impossible de la tenir. gros pb. re-kayak sur la galerie... 10mètre putain. j'arrive à passé les vitesses, clavier aussi, mais sacs de course et autres...  :mur: :( :cry2:
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: LeChem le 27 avril 2018, 20:41:40
Prends soin de toi.
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: sylv1 le 27 avril 2018, 20:49:55
Bon... alors remets toi bien pour nous faire un beau compte rendu :good:
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: Pacificateur le 06 mai 2018, 15:32:26
N'étant pas très Cr Sylvain, pour ne pas dire écrit, hum, hum. juste quelques lignes, le poignet va un peu mieux.

Jour 1:
je quitte Perpignan à 6h30, après avoir chargé la voiture. ça touche presque le ciel de pavillon...
Je place un post-it de route devant mon compteur et la carte du jour 1et2 à coté de moi, depuis le porte carte étanche.
La dernière heure de route sera avec dix arrets, ou depuis le Rozier, je commence mes repérages, mais surtout à prendre des photos.
J'arrive à Ispagnac sur les 11h et plante ma tente n'importe ou, tellement il y a de place, comme on me le dit au téléphone... il n'y a pas 15 personnes dans le camping.
je devais me rendre dans un autre camping, mais celui-ci est le seul sur les 3 de la commune à etre ouvert pour cette date printanière.
je vois que le gars qui s'occupe du camping fait un peu de propreté avec son fils, pour un nettoyage de piscine de début de saison et que l'eau doit etre à 18°.
si pas fatigué et en forme, peut-etre un plouf, pour moi, le frileux !
je vire tout le coffre de la 206,  plante la tente vers les midi, elle est neuve, je trouve pas le plan......... replace le vélo dans la wouature. je vais voir le patron, pour qu'il me garde le matos, en lui expliquant ma petite logistique approximative. le kayak gonflable+le reste du matos ira dans une salle immense, caché derrière le billard et devant un canapé dont les assises ont du etre fatigué par des fessiers d'Hollandaises séniors s'affalant dessus.


Je prends la direction de Sainte Enimie. une fois sur place, me gare au raz de l'eau, sur ce grand parking: idéal pour les campings caristes...
j'enjambe le vieux vtt vert foncé de 98, avec juste un peu d'eau et un nécessaire de réparation, dans mon sac étanche à bretelles+les deux boitiers photos.
qu'est ce qu'il fait chaud, 26/27°, encore que se sont la, des températures à l'ombre. je vais en avoir, pour un peu plus d'une heure.
Des la sortie du village, crac, crac, les rapports sautent, vrai que j'ai pas prit le temps de réparer ce cable de changement de plateaux... en 5 ans. et la fini, impossible de changer de plateau. je stoppe 1km plus loin, cherche un bout de bois, mais au final, je mets un cailloux en forme de triangle, retenant que le plateau intermédiaire, super ça tient aujourd'hui, ça tiendra une vie, sinon tout le temps...

ça monte bien jusqu'à Prades, j'ai les rapports qui saute, cette fois, c'est les petits rapports derrière, j'ai plus que 2/3 et 6/7. Marre !
il fait tellement chaud que des gouttes de sueurs tombe dans le yeux, bon sang que ça brule !!
Le paysage est superbe, je suis en permanence à gauche des gorges, des que je peux, je m'arrete, pour boire une gorgée, pas plus. prendre une à deux photos ça et la, mais surtout des que je trouve "mon 1M2 d'ombre" !! je dois etre ré-opérer du genoux et je crains toujours un peu le vélo.
Par moment je ne suis pas très haut face au gorges, à d'autres je deviens vautour, en mettant en place mon oeil, en mode zoom, mais ou hélas, je n'entant pas l'eau, déja pas facile à entendre en étant proche, s'il n'y a pas de cailloux, de S ou autres gués.
J'ai une vu dégagé, une vue de dingue !
Ici, point de bruit et donc de casque pour moi, point de pointeuse, juste à prendre le temps... un endroit ou j'aurai pas de compte à rendre ouuuffff..................... impossible de quitter une telle vue, c'est vraiment somptueux; voila donc ce qui me manquait depuis des mois ! calme et beauté sont conjugués. et de bleue virant au turquoise, sont les couleurs que j'ai devant moi.
Je vois des maisons, hameaux du bord de l'eau, ou encore juste une toiture dépasse. les gorges font de S de serpent, ou je n'ai qu'une envie: etre piqué ! le vélo n'est pas le bon esquif, et la route l'eau en bas. je ne me lasse pas de cette ballade, en mode contemplatif, plus que de repérage. ne notant qu'un passage complexe sur Prades.
La descente en vtt sur plusieurs centaines de mètres, se fera à donf !! en tenant la dragée haute à deux voitures jusqu'à l'entrée d'agglo... yes ! bon d'accord, il m'ont laisser gagné.

Avant Blajoux, je vois quelques passages sympas et autres clapotis en bas, j'ai hate...
Des l'entrée de Blajoux j'aperçois le Nom d'une maison en bord de route, en Occitan. que j'avais déja vu en montant ce matin en voiture. juste derrière, une ruelle descendante, dans un jus d'un autre siècle... j'y reviendrai !
J'arrive à Molines, ou je fais attention à un carrefour un peu plus loin, ou à l'aller, j'ai du stopper car un camion et pas un petit, rentrait en marche arrière, sur une centaine de mètre ou à peine moins. pour stopper devant l'usine d'embouteillage des eaux de Quézac. puis la dernière ligne droite et enfin la délivrance, le camping pour moi... pour vous: la préface ! :jumpy: :W
En tout, juste une vingtaine de voitures me dépasse, pas plus.

De retour au camping, je reprends la totalité du matos et vois rapidement que les 300M à pied, vont me cassés le dos !  mais en plus tout tombe par terre, tout le matos du dessus du kayak... je suis déstabilisé. j'insiste un peu au près du fils en lui lançant: vous étes sur qu'il y a que 150m ? vu du ciel je dirais plutot le double, deux minutes plus tard, le sac est dans le bipper, je monte devant et hop deux autres minutes plus tard... quand meme, bahh oui. je suis au raz de l'eau juste derrière un camping conccurent et à 200m du pont en sortie de village.
je vais mettre 20mn avant de partir, le soleil m'a foutu un coup, la ! il est 15h45, je pars sans repas, on verra plus tard.

Il y a un peu de courant, le soleil est un ton moins fort, je photographie ce pont, qui sera l'un des deux plus beaux.
juste derrière lui, j'ai un virage de dingue ! un gauche, large mais en dévers. une sorte d'ovale comme à indianapolis. poaa, poaa, poaaa super, ça bouge un peu, à peine mais bien suffisant. ça passe bien.
A partir de la, mon raisonnement sera le suivant, je shoote: ponts, gués et gués piétons... pas habitude sur mes sorties, mais aussi pour le Forum, des fois que ça aide...
Qu'est ce que l'endroit est tranquille, apaisant. je ne faiblis pas, car par endroit ça crépite, j'ai rendez vous, on m'attends, sur c'est écrit. j'ai meme réserver l'endroit, pour moi tout seul.
Car aujourd'hui je suis tranquille, seul au monde, déroutant mais si paisible, dommage que mon chien ne soit plus la... plus la avec moi, sur le kayak................
je me ressaisi, et passe en mode contemplatif, il faut bien le dire: il n'y a que ça à faire !
parfois les arrets ne sont pas faciles, beaucoup de berges hautes, ou arbres ayant les racines partant dans l'eau, rendant une pause pipi impossible. quelques sacs plastiques dans des branches, proches des 2m de hauteur, faisant de moi, quelqu'un de dubitatif.
je vois aller trop vite et ne vois pas ou presque Montbrun... que j'oublie dirons nous et enchaine; je suis à présent en trin de cogité sur mon heure d'arrivé, qui doit etre proche des 4h.
Ma première difficulté est à Blajoux, avec un gué piéton, ou 50m avant je me questionne sur mon endroit de débarquement. à gauche ou à droite, va pour gauche, seulement étant en plein centre et le temps de la réflexion, je dérive un peu... normal, je mets les bouchés double, non j'ai pas faim, juste une façon de parler, pas plus.
j'arrive sur la rive gauche, bien que rive, ne soit pas la meilleur des appellations, j'ai droit à de gros cailloux, roseaux et j'oublie quelques Familles ennemies... branches courtes vicieuses, on en parle peu de cette famille la. je stoppe dans ce basard. tire ce kayak pour la première fois, oui il est neuf ! le hisse et bas... ça change d'une chanson. et pars en reconnaissance. attention aux chevilles, il faut voir les dimensions des rochers, petits grands, petit branches, puis le gué ou derrière il y a un bon petit débit pour mon départ, mais surtout encore 30m à ce coltiner le kayak sur le dos. et pour une remise à l'eau pas top, arbustes dans l'eau, branches sortant de nul part, ayant une attirance pour les embarcations gonflables, baah tient ! du sur mesure j'vous dit !
Au final, je vais mettre plusieurs minutes avant d'etre à l'eau, surtout que ce petit débit passe d'entre les rochers et me pousse vers les branches !  j'ai prit trop mon temps... allez plouf, protège ton "tit flash" rouge: toutilitouneuf ! vrai qu'elle est pas chaude... l'eau , la situation, si ! je me repositionne plus loin, cette fois ci me prenant mes 5M de cordage et poussant le kayak le plus loin possible, je marche jusqu'au nombril, elle est vraiment pas tiède la !..me jette dedans, évite une branche des plus horizontal et repars de plus belle.

2 photos sur Castelbouc, à moins que je me trompe sur l'ordre des communes et hameaux et me trouve ensuite sur Prades. ou je fais très attention, car il y a un joli bruit de cascades.
Je serre à droite, je pense qu'il y a un passage, mais je ne vois rien !
le niveau d'eau diminue jusqu'à la fin. je passe à coté d'un bout de fer sortant de l'eau, avec un socle arraché, d'ou se trouve encore les vis et écrous !! il manque juste l'entre deux, s'en doute une planche...
Je sors et tire le kayak sur 5M et la surprise, une verticale de 2M, avec une ferraille en bas, une souche bouge, un joyeux bordel, c'est sympa.  mais ou sont les panneaux et et pourquoi cette ferrailleS apparentes traitres...
A plusieurs endroits, je suis presque au niveau de la route et vois des camions et pelles mécaniques avec leurs bruits, aménagements de saisons ou justement une petite crue ? j'aurai écho le lendemain, que 3 semaines plus tot, il y a eu une crue allant jusqu'a 2.96M.
je comprends mieux pourquoi quelqu'un me regarde; par contre ne me fera pas signe...
j'ai parfois, l' imprésion d'etre dans un entonnoir large, avec les falaises m'observant. je vois par moment des voitures, surtout les jaunes, je sais pas pourquoi, ici, la poste d' étonne !
Je retiens des arbres, des branches en fleur, mais sais aussi, des couleurs automnal. rouge, orangeais.
L'arrivée à Sainte Enimie se passe bien. une centaine de mètre avant l'arret, un panneau tout neuf je demande de serrer à droite.
J'arrive dans la finalité de la rive droite ou il faut rester "plein centre" dans les 20 derniers mètres.
Car à droite il y a des grilles verticales et a gauche une vanne d'ouverture. il me semble avoir pied que dans les 3 derniers mètres.
Il est 19h pile. 3h15 en tout.ça passe vite. je fais deux allers retours à la wouture, dégonfle le kayak en m'allongeant dessus, une dame me figeant du regard, se demande ce que je fais sur quelque chose de gonflable... je suis trop fatigué pour faire de l'humour, car je suis un peu cramé.
Je ne croise sur l'eau qu'une personne ou personne, je ne sais plus trop...

Je regagne le camping vers les 20h. je me dis qu'il est temps de passé à table. je fais bouillir l'eau, du temps: monte la Tarp et vlan, il verse... super, j'ai pas eu le temps de mettre l'autre Tarp (le sotch) d'entre la Tarp toile, à la wouature, histoire de me faire un petit emplacement abrité... la nuit tombe, changement de programme pour la bouffe m'apercevant que la cartouche est presque vide, place la neuve. seulement elle a un défaut, elle ne fonctionne pas du tout ! replace l'autre, re-chengement de plat principal, au regard du temps de cuisson, pas idem et possible avec le reste de cartouche.
je téléphone à ma Femme, quand ça boue. me douche avant la fin de la lumière... juste, très juste. et m'endors vers les 1h. quand je suis pas dans mon lit, ça va pas !

Jour 2:
à suivre. :W
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: LeChem le 06 mai 2018, 16:39:46
 :good: La suite, la suite, la suite ...
Effectivement le poignet doit aller un peu mieux, même s'il a encore besoin de pause, car pour quelqu'un qui n'est pas très cr on vient d'en prendre pour 98 lignes (sur mon écran) et encore on n'en est qu'au jour 1.
Maintenant qu'on sait tout sur ton VTT vintage 98 avec plateau triangulé caillou et sur le passe temps préféré des hollandaises séniors on se régale à descendre la rivière avec toi.
On dirait du Christophe IZARD au JT de 13h de JP PERNAUT.
Moi j'adore même sans point GPS !
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: sylv1 le 06 mai 2018, 17:17:47
Excellent!
Merci M'sieur ;)
T'as vu, c'est beau, hein  :good:
Je vois que tu as eu plus d'eau que nous sur cette portion, ce qui t'a permis de bien progresser.
Juste un petit manque de prépa (matos), mais ça pimente, et contribue aux souvenirs  :lol:
Aller, le poignet doit aller mieux, là, non?  :dents:
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: Pacificateur le 06 mai 2018, 17:29:02
Je vais mettre quelques photos. mais pas simple d'etre sélectif, meme s'il en reste 150.
Amusant de voir le Nom de Christophe Izard, est ce le meme, ou un homonyme du créateur de casimir ? car l'age... :voyons:

Pour le poignet c'est moyen. en mode repos tu pense, car demain reprise d'un bon chantier sur un marbre, ou je remplace un plancher arrière et en équilibre, on va rire. surtout pour le dépointage.
Titre: Re : Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: LeChem le 06 mai 2018, 17:55:32
Amusant de voir le Nom de Christophe Izard, est ce le meme, ou un homonyme du créateur de casimir ? car l'age... :voyons:
Christophe IZARD  (https://fr.wikipedia.org/wiki/Christophe_Izard) est bien le créateur de Casimir, celui qui présente des reportages au JT de JP PERNAUT est  Michel IZARD  (https://www.programme-tv.net/biographie/172502-izard-michel/) ( :mur: autant pour moi !) qui réalise aussi les reportages de l'émission Carnet de route ... à ne pas confondre avec Carnet de rivière par Pacificateur  :good:
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: Pacificateur le 06 mai 2018, 18:09:23
D'accord, j'ai moi meme un peintre du meme Nom dans mon secteur; et d'accords et d'aéré, je reprends mon texte...  avant de mettre quelque photos...  :angry:
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: sylv1 le 06 mai 2018, 18:46:52
Changement de plancher sur marbre, ça sent la carrosserie à l'ancienne, ça! :good:

Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: Pacificateur le 06 mai 2018, 22:20:00
6h30, je charge.
Un mode bizarre, sur le boitier fait partit le flash, faisant ressortir le Nom de l'agglomération. les photos 3 et 4 sont prises depuis le pont, ou se trouve le panneau.
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: Pacificateur le 06 mai 2018, 22:23:14
Le panneau est celui du pont du Rozier.
A présent la commune de: Les vignes, sur les photos 3/4/5. pour la dernière, il faudra prendre le pont, puis à droite et faire plusieurs centaine de mètre.
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: Pacificateur le 06 mai 2018, 22:25:43
Barrage des vignes. je remonte en voiture et continu à remonter les gorges. Photo 2: le franchissement, infranchissable vu d'entre deux maisons au pied du guichet du belvédère... payant. un détour de 900m à pied, vu que la route n'est plus à hauteur de rivière. il me semble que cet endroit "infranchissable" ne dure pas en plus.
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: Pacificateur le 06 mai 2018, 22:31:32
Les gorges depuis la route, sauf le dernière.
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: Pacificateur le 06 mai 2018, 22:33:28
Toujours depuis la route, sauf la 3° et la première en kayak, prise plus tard... ça arrive.
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: Pacificateur le 06 mai 2018, 22:35:23
J'arrive au camping. la wouature est pleine, le kayak est devant. petit Pb avec le plateau. la aussi, ça arrive.  :W
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: Pacificateur le 06 mai 2018, 22:38:58
Je charge dans le fourgon du camping, le gars est sympa et me dépose au bord de l'eau.
Le premier pont, en rénovation, ainsi que les abords juste à coté de moi, ou je cohabite avec une pelle mécanique, le temps de la mise à l'eau...
Pont gothique constitué de 6 arches.
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: Pacificateur le 06 mai 2018, 22:45:46
Quelques longueurs et moments de solitudes, comme le souligne Sylvain, que j'aime beaucoup... les moments ! puis cela s'anime mais ne dure pas.
Le moins beau des ponts.
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: Pacificateur le 06 mai 2018, 22:58:30
Un pont de type Eiffel, je ne sais pas !
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: Pacificateur le 06 mai 2018, 23:00:04
Un gué piéton, j'ai bon ? très casse gueule et mauvais départ derrière...
La 4° photo est plus en aval.
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: Pacificateur le 06 mai 2018, 23:01:20
Je ne croise personne, sauf un couple de papy mamy, sur un bord de rive (du coté de Tours) le monsieur me shoote en permanence, je dois etre le seul sur l'eau, ce jour la ! du coup je l'oblige un peu, à un coup de main. il me dit: je vous prend avec votre appareil. ok !
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: Pacificateur le 06 mai 2018, 23:02:57
Photo: 2/3/4 Castelbouc. Du temps des croisades, tout les hommes parte en guerre, sauf le seigneur des lieux. qui par manque d'hommes du honorer toute les femmes. Celui-ci en serait mort... d'après la légende............... car il me semble avoir lu, que les Femmes l'aurait peut-etre empoisonné.
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: Pacificateur le 06 mai 2018, 23:04:29
J'arrive à Prades. une sacré surprise, meme si je l'avais lu sur Org et ailleurs. car avec un peu plus d'eau, on se laisse facilement glissé sur la droite et hop... :blink: :mur:
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: Pacificateur le 06 mai 2018, 23:09:38
Les dernières centaines de mètres, avant Sainte Enimie.
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: Pacificateur le 06 mai 2018, 23:10:55
J'arrive donc à Sainte Enimie. il est 19h00 tout plie. voici les derniers mètres, vu dans les deux sens. grilles verticales à droite, vanne à gauche.
Une heure et demi plus tard, je passe à table.
Une étape de 3h15. fin de la première journée.
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: Pacificateur le 06 mai 2018, 23:33:19
Jour 2, en semaine. à suivre... :roll:
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: sylv1 le 07 mai 2018, 08:58:00
Excellent!
Je me rends compte a posteriori que je n'avais jamais posté d'info, hormis quelques une quand tu m'as sollicité...
Sorry...
Le mal est réparé grâce à toi.  :good: :bravo:
Et tu n'as pas eu un super temps, visiblement. Imagine avec un ciel bleu, les contrastes avec la végétation, et la roche  :yes:
Peut-être as-tu remarquer un peu avant le Rozier sur les hauteurs rive droite, deux villages troglodytiques.
L'occasion d'une belle rando pour celles et ceux qui auront le temps de marcher aussi.
De mémoire, le "village" a été habité jusque dans les années 60. Une personne de 80 ans continuait à y vivre seul. Sans autre moyen pour y accéder que la marche à travers les chemins escarpés.
Après Ste Enimie, j'ai oublié le noms d'un autre village, rive gauche, celui-ci, uniquement accessible à pied et dont une tyrolienne encore en activité pour les villageois sert de moyen d'approvisionnement depuis la route en hauteur.
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: jcfer le 07 mai 2018, 10:47:28



Merci Pacificateur pour cet agréable compte rendu !!!!!  :good:


Allez, la suite  :)
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: Pacificateur le 07 mai 2018, 13:05:42
Merci à vous deux, trois pardon avec Gérard plus bas.
Hautes rives Sylvain ! Montbrun pour le 2°...à quel niveau  ?  je vais y venir en Jour 2 ! :W je prépare le texte en soirée, sinon demain. pas 100 lignes, non !
Je me doute que pour certains il y a la, des infos. vrai aussi qu'avec un certain recule de toi, la mémoire n'est peut-etre pas des meilleurs; moi meme ayant zappé Montbrun, en tout cas au niveau du boitier photo. je voulais mettre en avant aussi les gués et ponts, pour ceux qui prochainement comme benoitè747, irons sur place.

Sur plus de 90 photos, le premier jour, je n'en retiendrai que 47. effaçant sous la tente le reste pour faire un peu de place, le lendemain. cadrage, netteté, jouant des diaph, Car mine de rien il a fait chaud, et beau. j'ai eu 27/28° sur les deux jours, avec parfois quelques nuages jouant contre moi, mais pas temps que ça. ma casquette est la visière du casque Prédator, que j'ai déja sur la tete en vélo.
Par contre, en jouant des diaph du boitier (nouveau Nikon W300) j'ai pu avoir par moment "la photo" !  et la, je parle surtout des falaises, qui face au soleil sont très blanche. récupérant des nuances dans les veines et des couleurs orangeais. 
J'ai eu droit à des coups de soleil, que je qualifierai de bronzage agricole, surtout pour les genoux du au pourtour des sangles cales cuisses.
Il y a des parcours pédestres, dont deux de trois à quatre heures, sur la rive se trouvant en face de la Malène. c'est pentu par endroit.
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: sylv1 le 07 mai 2018, 14:04:36
C'est ça Hautes Rives!
Le second est en amont du Rozier, visible sur les falaise du causse.
Il s'agit du hameau des Eglazines. Accessible depuis une chemin de randonnée au départ de Mostuejouls
http://www.lesgorgesdutarn.fr/hameaux-troglodytes

Pour rebondir sur la qualité des tes infos, il faut dira aussi, que pour ma part, je l'ai fait en plusieurs tronçons (dont certains que je n'ai pas emprunté), en deux fois, et en famille.  J'aurais donc dû consigner tout de suite les données, parce que comme tu le dis, avec le temps...
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: Pacificateur le 07 mai 2018, 18:00:30
Je vais voir plus tard, pour ton hameau, car il n'y a pas eu de jours trois pour moi...

J'ai reprit mon texte, un peu plus tard. et la, le descriptifs des photos.

J'ai un soucis avec le rocher en forme de champignon, je me demande s'il n'est pas au sud de la Malène, car sur l'eau je devais le voir, hors en discutant avec un louer, il me dit que si je ne l'ai pas vu c'est que j'ai prit la bonne trajectoire en dessous, pour ensuite faire l'arret, le "stop"final. 
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: LeChem le 07 mai 2018, 18:10:56
Si ça peut t'aider
https://www.google.fr/search?q=gorges+du+tarn+rocher+en+forme+de+champignon&tbm=isch&source=iu&ictx=1&fir=j21pJQEYQd2njM%253A%252CYkqrTh5YbdC7jM%252C_&usg=__SF5PawVx6JNgVIIRD0Z11ZomRBI%3D&sa=X&ved=0ahUKEwi7-5K__fPaAhXPI1AKHXixCuEQ9QEIKjAA#imgrc=YvD8tMRXzDOXIM:
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: sylv1 le 07 mai 2018, 18:12:50
Il est trop fort ce Gérartd!!!
Pour le hameau, il faut penser à lever la tête pour le voir, il est vraiment perché sur le causse ;)
Possible que tu ne l'ais pas vu, et pas forcément pour des raisons de trajectoires ;)
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: LeChem le 07 mai 2018, 18:28:12
C'est pas moi, c'est l'autre G, Google  :jumpy:
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: Pacificateur le 07 mai 2018, 18:33:45
Exactement, mon arret du jour deux est bien quelques centaines de mètres après la Blaquière.
Pour le rocher champignon, voici une vue bien sympathique en mode sépia.
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: psim le 07 mai 2018, 19:51:34
Merci pour le compte rendu,
Je ne connaissais le Tarn en kayak "tranquille" que bien plus bas vers le Rozier...
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: Pacificateur le 07 mai 2018, 20:24:11
Merci Psim. Super Psim, tu peux donc prendre la suite pour le Rozier, que je n'ai pas fait... le fameux jour 3. encore 19 jours pour nous  :W .
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: Pacificateur le 25 mai 2018, 22:03:52
Allez suite et fin , dans moins d'une heure.  :W ........... un mois plus tard.
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: Pacificateur le 25 mai 2018, 22:40:19
Je décline, je viens de perdre 20 lignes ! dommage, le texte qui part dans le vide, c'est pas la première fois, franchement..........
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: sylv1 le 25 mai 2018, 22:42:33
Quand j'écris long (rare chez moi  :dents: ), je tape sur Word et je copie colle  ;)
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: Pacificateur le 25 mai 2018, 22:58:04
Vraiment dommage,  en plus au récupérer le texte, avant  arrière rien de rien, je ne comprends pas. pour Gérard aussi, ça lui arrive. mince vous alliez rire :roll: .
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: Pacificateur le 04 février 2019, 17:03:15
Psim, tu peux prendre la suite sur Le Rozier.  :coucou: :good:
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: psim le 04 février 2019, 20:35:37
Après c'est le début des descentes touristiques en canoé ou kayak.... que j'ai fais d'ailleurs il y a longtemps: 10 km faciles dans mon souvenir.
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: Pacificateur le 04 février 2019, 20:41:00
........... justement, point de retour :mur: :coucou: .............  :censure: Oooh non ! souvenir, souvenir; point de souvenirS ?
Titre: Re : Tarn vers Ispagnac
Posté par: psim le 05 février 2019, 06:30:34
J'ai trouvé cette vidéo qui répondra peut-être à ta question:https://www.youtube.com/watch?v=-77W0D3R1_c
+ la suite: https://www.youtube.com/channel/UCeZCFC8Ps07hNHq1hQsGeqw/videos