Auteur Sujet: C'est un endroit si beau... [RHONE PRES DE BELLEGARDE]  (Lu 30494 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Pierre83

  • Invité
Re : C'est un endroit si beau...
« Réponse #15 le: 18 novembre 2012, 21:26:33 »
Oups, désolé Ours j'ai parlé de Rivière et c'était un fleuve  :inlove:
Conclusion : Je connais moins mal l'eau salée que l'eau douce  :bozo:

Hors ligne ours

  • Messages: 4182
Re : Re : C'est un endroit si beau...
« Réponse #16 le: 18 novembre 2012, 22:06:33 »
j'ai parlé de Rivière et c'était un fleuve  :inlove:

Justement, c'est cela qui est intéressant : ce fleuve énorme, dont le Lac Léman n'est qu'une grosse "poche" sur son parcours, quelques kilomètres en amont, devient si étroit à ce niveau de l'approche de Bellegarde qu'il était autrefois possible de le traverser grâce à un simple tronc d'arbre abattu!
Je vais en parler...  :coucou:
  • kayak AEC + Bic Nomad + Venture Easky 15 LV
Carte des mises à l'eau / Mode d'emploi

Hors ligne ours

  • Messages: 4182
Re : C'est un endroit si beau... [RHONE PRES DE BELLEGARDE]
« Réponse #17 le: 21 novembre 2012, 16:13:49 »
D'abord ce pont bleu : plus je m'en approchais, plus il m'intriguait.
 
Pourquoi? Parce qu'il était d'un beau bleu tout neuf tout propre ...
Mais surtout parcequ'il venait de nulle part et n'aboutissait nulle part!  :eek:
 
Rive gauche : forêts et montagne, pas de route ni de village.
Rive droite: forêts et montagne, pas de route ni de village.
 
Pourtant, comme chacun sait, la construction d'un pont est une opération lourde, on ne fait pas cela pour rien...  :voyons:
Etonnant, non?
 
 
Je n'en ai pris que trois photos. Les autres photos de ce pont ainsi que les documents qui suivent proviennent de l'excellent site de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Rhône Alpes qui présente, entre autres, des documents et informations sur tous les ponts du Rhône.
http://sdx.rhonealpes.fr/sdx/sribzh/main.xsp?execute=show_document&id=MERIMEEIA00000332
 
On m'informe que l'adresse de ce site a changé, voici la nouvelle:
http://patrimoine.rhonealpes.fr/dossier/0a923a64-f617-47f1-9e1d-8a6b5ac66051
 

 

 
« Modifié: 07 mai 2014, 10:01:29 par ours »
  • kayak AEC + Bic Nomad + Venture Easky 15 LV
Carte des mises à l'eau / Mode d'emploi

Hors ligne ours

  • Messages: 4182
Re : C'est un endroit si beau... [RHONE PRES DE BELLEGARDE]
« Réponse #18 le: 21 novembre 2012, 16:23:39 »
En fait, ce pont est une passerelle qui relie deux petits villages, Grésin et Eloïse, par des chemins piétonniers.
Mais cela ne justifie pas une telle construction métallique.
 
Pour comprendre, il faut se souvenir qu'avant la construction du barrage de Génissiat en 1948, le Rhône n'avait pas du tout le même aspect.
Dans cette zone, il traversait des gorges très profondes et étroites qui se terminaient par ce qu'on appelait les "Pertes du Rhône" à Bellegarde.
 
Voici l'histoire de ce pont (empruntée au site mentionné ci-dessus):
"La traversée du Rhône à Grésin semble exister dès l'époque médiévale, pendant laquelle un bac reliait les communes d'Eloise en Haute Savoie et Léaz dans l'Ain. La première mention d'un pont remonte à 1460 ; il s'agissait alors d'un ouvrage naturel ayant pour "point d'appui" un îlot, dit l'île de la Madone, au milieu du fleuve, à un endroit très encaissé où les rives sont alors très rapprochées. Ce "pont", régulièrement reconstruit au 17e siècle (alors voie de passage stratégique lors de la guerre de Trente Ans), et au 18e siècle, perdure jusqu'en 1896, date à laquelle il est décidé de construire un ouvrage fixe. Le nouveau pont est construit en 1897, avec des matériaux provenant de communes de l'Ain (ainsi les mœllons et la pierre de taille de Châtillon-en-Michaille). Détruit en juin 1940 pour freiner les Allemands, on lui substitue une passerelle de bois qui est incendiée par les maquisards en 1943. Un passage sommaire, fait de planches de bois, est alors mis en place. La reconstruction d'un ouvrage fixe avait été abandonnée en raison des études préalables à l'implantation du barrage de Génissiat qui assurèrent que les eaux de sa retenue engloutiraient le site ; engloutissement qui fut effectif lors de la mise en service du barrage en 1948.
En 1947, la Compagnie Nationale du Rhône lance la reconstruction d'un nouveau pont à Grésin, en amont du pont fixe précédent, pour permettre aux habitants du hameau dépendant de Léaz d'accéder à la forêt de la commune d'Eloise. Les travaux sont confiés à F. Daubard et Cie (Lyon) et débutés en 1948. La remise de l'ouvrage a lieu en décembre 1951. La passerelle piétonne constitue le quatrième pont établi à Grésin. En 2007, attaqué par la rouille, l'ouvrage, alors en mauvais état, a bénéficié d'une restauration complète."

 
Image 1: vue google earth de la passerelle actuelle.
Image 2: carte de Cassini (seconde moitié du 18ème siècle) Le pont existe déjà et l'on comprend son intérêt stratégique : le Rhône constitue la frontière entre la France et la Savoie. Les passages sont rares : à part le pont de Bellegarde, il n'y en a aucun autre entre Genève et Seyssel.
Image 3: une gravure du début du 19ème siècle qui donne une idée de ce passage.
Image 4: le pont de pierre disparu.
« Modifié: 21 novembre 2012, 16:40:43 par ours »
  • kayak AEC + Bic Nomad + Venture Easky 15 LV
Carte des mises à l'eau / Mode d'emploi

Hors ligne ours

  • Messages: 4182
Re : C'est un endroit si beau... [RHONE PRES DE BELLEGARDE]
« Réponse #19 le: 21 novembre 2012, 16:46:33 »
Je poursuis avec ces "Pertes du Rhône" car je trouve ça dingue!  :eek:
 
Difficile d'imaginer que ce torrent étroit qui se perd entre les roches, c'est le fleuve Rhône, le seul déversoir du lac Léman!!!
 
En période de crues, ce devait être absolument terrifiant!
 
L'ancien aspect de ce paysage est réapparu momentanément, récemment, lors des fameuses "chasses" du Rhône (image 4).
Ce sujet ici: http://www.forum-kayak.fr/index.php/topic,2624.msg27521.html#msg27521
« Modifié: 21 novembre 2012, 16:59:30 par ours »
  • kayak AEC + Bic Nomad + Venture Easky 15 LV
Carte des mises à l'eau / Mode d'emploi

Hors ligne ours

  • Messages: 4182
Re : C'est un endroit si beau... [RHONE PRES DE BELLEGARDE]
« Réponse #20 le: 21 novembre 2012, 18:14:12 »
Merci à toi!
Mais attends, ce n'est qu'un début : j'ai trouvé plein de trucs intéressants sur Bellegarde et je vais retourner enquêter... en kayak... :D
 
PS: sur la carte des points de mise à l'eau http://www.forum-kayak.fr/index.php/topic,2167.msg21889.html#msg21889 j'ai pointé le départ
« Modifié: 21 novembre 2012, 18:34:17 par ours »
  • kayak AEC + Bic Nomad + Venture Easky 15 LV
Carte des mises à l'eau / Mode d'emploi

Hors ligne ours

  • Messages: 4182
Re : C'est un endroit si beau... [RHONE PRES DE BELLEGARDE]
« Réponse #21 le: 25 novembre 2012, 11:11:28 »
En descendant le Rhône à Bellegarde, on aperçoit le long du fleuve d'étranges constructions en pierre. Comme des vestiges de tours médiévales, mais ce ne sont pas des tours... Ou bien les piliers de quelque architecture géante disparue? Ou des monuments?  :eek:
 
Je parle de cette masse sombre à gauche de la première photo. :voyons:
Et d'autres ensuite.
Il y en a même une au pied d'un des piliers du pont de l'autoroute (photo 4).
« Modifié: 25 novembre 2012, 15:45:51 par ours »
  • kayak AEC + Bic Nomad + Venture Easky 15 LV
Carte des mises à l'eau / Mode d'emploi

Hors ligne ours

  • Messages: 4182
Re : C'est un endroit si beau... [RHONE PRES DE BELLEGARDE]
« Réponse #22 le: 25 novembre 2012, 11:19:12 »
Et encore une, cachée dans la forêt.
 
Incroyable: repérées sur Google Earth, il apparait que ces "tours" sont alignées sur une distance d'environ 700m, sur un axe parallèle à la rue principale de Bellegarde... :voyons:
« Modifié: 25 novembre 2012, 14:18:12 par ours »
  • kayak AEC + Bic Nomad + Venture Easky 15 LV
Carte des mises à l'eau / Mode d'emploi

Hors ligne ours

  • Messages: 4182
Re : C'est un endroit si beau... [RHONE PRES DE BELLEGARDE]
« Réponse #23 le: 25 novembre 2012, 14:49:32 »
Ces piliers sont les vestiges d'une grande mutation industrielle.
 
Pour comprendre, il faut se souvenir d'abord que Bellegarde n'existe pas au début du 19ème siècle. On le voit sur la Carte de Cassini affichée ci-dessus : sont indiqués des lieux comme Ballon ou Lancrans, qui ne sont encore actuellement que de petits villages. Ou bien Arlod, maintenant zone industrielle.
Bellegarde n'est mentionnée que comme un lieu de passage, un pont.
 
La ville s'est construite au 19ème siècle autour de ses industries implantées là à cause de l'énergie fournie par le fleuve.
 
Il faut imaginer qu'en 1874, des roues énormes de 5m de diamètres tournaient sur ces piliers, reliées par des cables de manière à transmettre le mouvement d'une turbine à plusieurs usines disposées en ligne en amont. Ce système de transmission "télémécanique", un peu lourd et rigide, a été remplacé dix ans plus tard par un système de transmission électrique. En 1884 a été construite à Bellegarde l'une des toutes premières centrales hydroélectriques de France, et la ville fut une des premières éclairées à l'électricité (Bien sûr, à Bellegarde on dit que c'est LA première).
 
Voici l'explication plus détaillée empruntée à
"Histoire de l’entreprise et des chefs d’entreprise en France, tome 5"
de Jean Lambert-Dansette

De L’hydromécanique à l’hydroélectrique
 
En l’année 1874 , à Bellegarde, au confluent du Rhône et de la Valserine, au lieu dit la perte du Rhone, une usine d’un nouveau type est mise en route. Une entreprise suisse (Rieter de Winterthur) a réalisé, sur ces rives d’une vallée encaissée, un des premiers aménagements hydrauliques en service en ce temps.
Une pris d’eau en amont de la Perte, un canal d’amenée d’une longueur de 670 mètres, débouchant dans un réservoir de 15OO mètres cubes, et une chute de 13 mètres réalisent ici les conditions optimales d’obtention d’énergie de montagne : un débit de 400 mètres cubes par seconde, plus de 10000 chevaux de force motrice potentiellement disponibles ; un arrêté du 31 mai 1871  a concédé à deux entrepreneurs étrangers (un canadien et un américain) le droit d’utiliser cette énergie , entièrement imputable à la présence de l’eau.

A l’instar de la révolution qui vit, trois quarts de siècle plus tôt, la vapeur relayer la force de l’animal, voire de l’homme, attelés aux premières machines, une transformation radicale se fait jour dans les chaînes alpines révélant en de deux décennies d’extraordinaire potentialités. (…) C’est grâce à une transmission plus évoluée, mais d’allure cyclopéenne que à la centrale de Bellegarde, les turbines Jonval transmettent leur énergie. Des câbles d’une longueur inusitée, soutenus par d’énormes poulies de 5 mètres 50 de diamètre transportent cette force à destination des utilisateurs (une fabrique d’engrais phosphatés, une parqueterie et une usine de production de pâte), proches clients de la centrale, dont ils ne peuvent se distancier.
Clients captifs, incapables de s’éloigner (à Bellagarde, le câble franchit la distance de 900 mètres) de ce type de centrale : l’aménagement réalise une des plus spectaculaires installations de transport d’énergie pas la voie « télémécanique », c'est-à-dire sans le passage par l’électricité. Il faut, cette énergie, la transporter beaucoup plus loin. (…)
De 1874 à 1898, à Bellegarde, les turbines sont modifiées, leur vitesse augmentée, mais surtout (et la transformation est décisive) les  câbles de transmission disparaissent et les immenses poulies sont déposées. Des alternateurs Brown-Boveri, attelés aux turbines, les remplacent, produisant une puissance élevée (400 ampères, 1050 volts) encore accrue par des tranches de travaux ultérieurs : de 1896 à 1898, de nouvelles turbines, actionnant chacune un alternateur, délivrent du courent triphasé 350 ampères sous 2000 volts – fournissant l’énergie à des utilisateurs qui désormais, vont pouvoir s’éloigner. (…) La centrale de la Perte du Rhône est devenue une centrale hydroélectrique. La « houille banche » devient réalité.
 
« Modifié: 25 novembre 2012, 15:27:25 par ours »
  • kayak AEC + Bic Nomad + Venture Easky 15 LV
Carte des mises à l'eau / Mode d'emploi

Hors ligne ours

  • Messages: 4182
Re : C'est un endroit si beau... [RHONE PRES DE BELLEGARDE]
« Réponse #24 le: 25 novembre 2012, 15:10:52 »

Je suis retourné sur ces lieux abandonnés présentés au début de ce fil : il s'agit donc d'une des toutes premières centrales électriques en France, construite par Louis Dumont au pied de la Valserine (photo 2).
 
A côté, ce sont les ruines des biscuiteries de l'Amandier qui fonctionnaient avec des fours électriques ( photo 3)
 
Bâtiments en un triste état, pourtant superbement situés quasiment dans le centre de Bellegarde. Mais il est question que la ville les réhabilite...
« Modifié: 25 novembre 2012, 16:00:30 par ours »
  • kayak AEC + Bic Nomad + Venture Easky 15 LV
Carte des mises à l'eau / Mode d'emploi

Hors ligne ours

  • Messages: 4182
Re : C'est un endroit si beau... [RHONE PRES DE BELLEGARDE]
« Réponse #25 le: 25 novembre 2012, 15:58:58 »
Quelques images du Rhône en aval de Bellegarde.
  • kayak AEC + Bic Nomad + Venture Easky 15 LV
Carte des mises à l'eau / Mode d'emploi

Hors ligne ours

  • Messages: 4182
Re : C'est un endroit si beau... [RHONE PRES DE BELLEGARDE]
« Réponse #26 le: 25 novembre 2012, 16:04:21 »
Et les gigantesques falaises à l'approche du barrage de Génissiat.
  • kayak AEC + Bic Nomad + Venture Easky 15 LV
Carte des mises à l'eau / Mode d'emploi

Hors ligne Romarin 06

  • Messages: 1603
Re : C'est un endroit si beau... [RHONE PRES DE BELLEGARDE]
« Réponse #27 le: 25 novembre 2012, 17:27:18 »
 :good:  Très intéressant.
Je suis de ceux qui pensent nécessaire de connaître le passé pour mieux mesurer, apprécier, notre situation actuelle...
  • Nomad HP3
Le mieux est l'ennemi du bien, mais c'est bien d'essayer de faire mieux...

Hors ligne ours

  • Messages: 4182
Re : Re : C'est un endroit si beau... [RHONE PRES DE BELLEGARDE]
« Réponse #28 le: 25 novembre 2012, 20:20:07 »
:good:  Très intéressant.
Je suis de ceux qui pensent nécessaire de connaître le passé pour mieux mesurer, apprécier, notre situation actuelle...

Oui c'est ça, je le pense aussi.
Et je trouve que le kayak permet des approches nouvelles, des découvertes sous des angles différents.
 
Par exemple, j'ai reçu le témoignage indirect d'une personne habitant Bellegarde disant: "Je n'avais jamais vu ces ruines de la plus ancienne centrale hydroélectrique du pays, je ne connaissais pas cela" . C'est une fierté de la ville, et en même temps une honte cachée vu l'état des ruines.
Le kayak permet d'approcher ces coulisses.
  • kayak AEC + Bic Nomad + Venture Easky 15 LV
Carte des mises à l'eau / Mode d'emploi

Hors ligne lolo.kilelaba

  • Messages: 45
Re : C'est un endroit si beau... [RHONE PRES DE BELLEGARDE]
« Réponse #29 le: 25 novembre 2012, 20:34:42 »
C'est impressionnant, merci pour le travail de documentation.

  • RTM Expresso, Ocean kayak Malibu Two