Auteur Sujet: Descente du Rhône en kayak - Bis  (Lu 20969 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Rikou

  • Messages: 1822
  • Abusus non tollit usum
    • New-Caledonia Kayak Tour 2014
Descente du Rhône en kayak - Bis
« le: 30 avril 2013, 17:26:28 »
 :D Bonjour à tous
 
Comme me l'a suggéré Ours, je me lance dans la narration de mon petit périple en kayak. Ce projet (et d'autres) me trottait dans la tête depuis bien longtemps et en septembre 2011 j'ai décidé que j'avais assez attendu. Je choisis de partir le 02 juin 2012, pour un périple de 13 jours, de Genève à la plage Napoléon, au sud de Port-St-Louis-du-Rhône (13). Donc 9 mois pour bien se préparer, acheter le kayak et le matériel qui va bien. J'ai opté pour un Ysak de Rotomod, acheté sur le "bon coin" pour 330 euros. Le reste du matériel "spécial kayak" a été acheté à Décathlon, sur ebay et au Vieux Campeur. En ce qui concerne le matériel de bivouac, j'avais déjà ce qu'il me fallait.
 
Voici, en vrac, tout ce que j'avais prévu d'embarquer avec moi
 
 
 
Sauf que ... à cause des chasses des barrages suisses et français du Haut-Rhône, qui ont eu lieu en juin 2012, j'ai été obligé d'avancer mon départ. C'est donc le 05 mai 2012, à 10h25, que j'ai "décoll". Départ depuis le quai du Seujet, à proximité du Pont de Sous-Terre à Genève.
 
            
 
Et voila ... première fois que je monte dans un kayak ... les premiers coups de pagaie sont un peu "gauches" ... mais j'y suis ... J'ai réussi à répartir les 38 kg (et des poussières ...) de matériel et de provisions (par contre j'ai pas pris les jumelles !), + le poids du bonhomme (80 kg à l'époque), + le poids du kayak (donné pour 27 kg) ...  :good:
 
C'est tout pour l'instant ...  :D
  • Tiwok (DAG), Spectrum (Perception), Ysak (Rotomod)
Ose vivre ton rêve au lieu de rêver ta vie...

Hors ligne samyomel

  • Messages: 2059
Re : Descente du Rhône en kayak - Bis
« Réponse #1 le: 30 avril 2013, 17:52:11 »
38 kg (et des poussières ...) de matériel et de provisions

 :eek:

toi tu n'est pas inscrit sur le forum de randonner-leger.org!  :saint: :p

et te lancer dans la descente du rhône sans avoir fait de kayak avant....t'es du genre: "même pas peur!" non?

en tout cas chapeau!
  • ysak de rotomod et streamliner de lettmann

Hors ligne Rikou

  • Messages: 1822
  • Abusus non tollit usum
    • New-Caledonia Kayak Tour 2014
Re : Descente du Rhône en kayak - Bis
« Réponse #2 le: 30 avril 2013, 19:07:05 »
En fait j'ai voulu m'inscrire dans un club pour apprendre les bases. J'ai exposé mon projet et j'ai eu le sentiment que je n'avais pas été pris au sérieux (à tort ou à raison). En plus c'était pas donné et je devais commencer sur une espèce de SOT. Toujours est-il que je suis du genre un peu susceptible. Du coup j'ai décidé de me lancer ... tout seul ... Alors là, je vais faire bondir beaucoup de gens ... mais pour préparer mon périple ... et bien j'ai beaucoup lu  :eek: et consulté de nombreux articles sur le net essentiellement  ;) J'ai retenu le principal des gestes à faire quand on dessale car bien entendu ... je ne sais pas esquimauter ... je ne l'ai pas encore appris. Mais je suis assez sportif et endurant. Je ne suis pas complètement "barré". Je connais mes limites et mentalement je m'étais bien préparé. Et je pense que lorsque l'on s'attend à ce qui va arriver et bien on est plus serein quand cela arrive. :good:
 
Je ne dis pas que tout le monde doit faire comme moi ... d'ailleurs, le premier jour, j'ai fait plouf ... mais je n'ai pas paniqué et je me suis rappelé les gestes à faire et je m'en suis sorti. Bon c'était pas non plus les chutes du Niagara ... Cependant je pense qu'il faut se lancer quelques défis dans la vie. Histoire de savoir qui l'on est ... (un peu de philosophie existentielle de bas étage cela ne fait pas de mal  :D )
 
Non mais sérieusement, il est certain que l'on ne peut pas remplacer la pratique et qu'apprendre à pagayer et lire une rivière dans les livres ... Cela ne remplace en rien un moniteur ou un guide ou un copain qui t'apprend les bases ... mais tout le reste, on peut l'apprendre avec le net et les forums spécialisés (pommade  :saint: ). En fait je me suis dit, comme l'appétit vient en mangeant, la technique vient en pagayant (bon c'est un peu exagéré, mais c'est cette idée qui dominait).
 
Bon je vous raconterai plus tard mon "plouf" du premier jour.
 
A+
  • Tiwok (DAG), Spectrum (Perception), Ysak (Rotomod)
Ose vivre ton rêve au lieu de rêver ta vie...

Hors ligne dejah

  • Messages: 2516
    • SophiaOutdoor
Re : Descente du Rhône en kayak - Bis
« Réponse #3 le: 30 avril 2013, 20:01:17 »
Moi j'aime bien tes principes philosophiques, dans la mesure où tu es assez "costaud" dans ta tête et dans ton corps, on peut quasiment tout faire par soi-même ;) :jap:
  • P&H Delphin 155 / Sipre Ackua Fun (lui) Venture Easky 15 LV (elle) Bic Full HP2 (nous)
SO ~ FB

Hors ligne danyel

  • Messages: 399
Re : Descente du Rhône en kayak - Bis
« Réponse #4 le: 30 avril 2013, 20:31:56 »
chui d'accord :good:  en tout cas bravo pour ton raid rikou :bravo:
  • bic nomad hp3, k1 de vitesse tout cassé...

Hors ligne annickemmanuel

  • Messages: 8259
Re : Descente du Rhône en kayak - Bis
« Réponse #5 le: 30 avril 2013, 22:28:12 »
C'est tout pour l'instant ...  :D
Forcément on piaffe d'impatience d'en savoir plus :yes:
Notamment les joies, les peines, les rencontres, les leçons à retenir, ...
Comment se passaient les bivouacs
  • CLC Shearwater 17 sectionable, Jackson 4Fun, Gumotex Swing2, Rainbow SL350 Max

Hors ligne Rikou

  • Messages: 1822
  • Abusus non tollit usum
    • New-Caledonia Kayak Tour 2014
Re : Descente du Rhône en kayak - Bis
« Réponse #6 le: 01 mai 2013, 00:25:35 »
Oh Oh, devant tant d'impatience je ne peux que m'exécuter.  ;)
 
Donc, tout c'est très bien passé jusqu'au pont de Chancy-Pougny, aux confins de la France et de la Suisse. Avant tout je dois vous dire que j'avais repéré tout mon parcours avec google earth et le site www.geoportail.fr où l'on distingue assez nettement selon l'un ou l'autre site, les cales, les sentiers, les barrages, les seuils, ... Je me suis aussi largement inspiré de l'expérience d'Ours et de ses comptes rendus très instructifs.
 
Sauf que : sur google earth et geoportail on n'a pas de notion concernant le dénivelé et la hauteur des choses.
 
Sauf que : 800 m ou 1,3 km sur le papier n'ont rien à voir avec 800 m ou 1,3 km sur le terrain
 
Sauf que : la cale qui est sous le pont entre Chancy et Pougny, et ben, vu qu'elle est sous le pont ... on ne la voit pas. Vous comprendrez que cela a son importance ...
 
Donc entre Genève et le Barrage de Verbois : Vraiment très agréable et franchement sans difficultés particulières.
 
Arrivé au barrage de Verbois, je cherche la cale ... purée, elle est assez pentue. Tant bien que mal je réussi à accoster, à sortir de mon kayak (technique vue sur cet excellent site http://fra.kayakpaddling.net/?go) et à hisser le kayak jusqu'en haut.
 

 
C'est lors de ce premier portage, d'un peu plus de 700 m., que je me suis rendu compte que le kayak était vraiment lourd. J'ai profité de l'arrêt pour manger un bout. Mais j'ai perdu pas mal de temps à positionner comme il le fallait le chariot que j'avais acheté à Décathlon. J'étais content d'arriver de l'autre coté du barrage.
 
La portion suivante jusqu'au barrage de Chancy-Pougny était très agréable également. Peu avant la cale située en amont du barrage, j'ai rencontré deux pêcheurs en barque. On a échangé quelques minutes. Vraiment sympas les types. Par contre la cale, elle est pas sympa du tout. Elle est encore plus abrupte que celle de Verbois.

 
Et là encore beaucoup de temps perdu dans ce portage de plus d'1 km. D'abord ça monte
 

 
Et après ça descent et c'est plutot encombré pour rejoindre le Rhône.
 
      
 
Voici une vue du sentier que j'ai emprunté.

 
Une fois de retour sur le Rhône, je savais que je n'avais plus qu'un obstacle à franchir : le seuil entre Chancy et Pougny. Et là, quand je suis arrivé sur place j'ai vu  :eek:  de quoi il s'agissait véritablement ...
 
      
 
Le Rhône était assez puissant et j'avoue avoir été vraiment surpris  :blink:  par la vitesse du courant, plus j'avançais de l'obstacle. Je navigais rive droite, or, si j'avais mieux regardé mon road book, j'aurais dû arriver au seuil par la rive gauche car, en consultant google earth et geoportail, il m'avait semblé que le passage était moins difficile de ce côté.  :voyons:
 
Je suis donc arrivé par la rive droite. J'avais lu qu'il ne fallait pas trop subir le courant. Alors avant d'accélérer pour me jetter dans la première vague, j'ai mis mon casque, j'ai pensé aux gestes à faire en cas de dessalage et j'ai foncé dans le tas.  :ph34r: En deux temps trois mouvements de pagaie, je me retrouve à franchir une première vague, puis une deuxième. Je me suis retrouvé au milieu des flots agités, éclaboussé de toutes parts et tentant de pagayer assez énergiquement ... et là ... le manque d'expérience certainement (je savais qu'il fallait que je prenne des cours), j'ai planté la pagaie je ne sais pas comment et le kayak a commencé à gîter. A partir de là, tout a été très clair. C'est comme si l'action se décomposait en une multitude de petits instantanés : ok là, t'es à l'envers, t'as le casque, tu risques rien. Bien maintenant saisi la poignée de ta jupe. Voila, tire un coup sec. Ok, et maintenant sors du Kayak en laissant bien tes jambes à l'intérieur de l'hiloire. Tu es la tête hors de l'eau, agrippe aussitôt ta ligne de vie et positionne toi à une extrémité du kayak. La pagaie ? Ok, elle est là, liée à mon poignet.  :D Ouf
 
Et me voila en train de nager en direction de la rive, agrippé à la proue du kayak. Je récupère au passage (par chance) mes lunettes de soleil et ma casquette (que j'avais mal attachée) et qui flottaient juste à côté de moi. Ca y est, je touche les cailloux du fond avec mes pieds. Voilà, je me hisse sur la rive. Bon. Tout est là. Non, je vois au loin mon sac dans lequel j'avais mis mon tarpaulin Décathlon, il est balloté par le tumulte des eaux et disparait au loin. Pas de bobo ? On dirait que non. Bon "ya pu ka" vider le bateau de son eau, le tirer vers un endroit plus approprié, vérifier tout le matériel. Ah M... le portable. Bon ben ... il est noyé corps et biens. Je suis allé aux Douanes de l'autre côté du pont et c'est là que j'ai vu la jolie cale, juste en dessous, rive gauche . (scrongneugneu)
 
Bref. J'ai pu laisser un message à ma femme qui est venue me chercher le lendemain en fin de matinée. Je suis reparti deux jours après ce stop forcé pour poursuivre mon périple.
 
En attendant, j'ai installé mon bivouac là. Ah oui, j'ai oublié de préciser qu'il pleuvait cet après-midi là.  :cry2:
 

 
A+ pour la suite ...
« Modifié: 15 mai 2014, 19:04:50 par Rikou »
  • Tiwok (DAG), Spectrum (Perception), Ysak (Rotomod)
Ose vivre ton rêve au lieu de rêver ta vie...

Hors ligne jlfg17

  • Messages: 221
  • Saintongheais libre penseur
Re : Descente du Rhône en kayak - Bis
« Réponse #7 le: 01 mai 2013, 06:05:09 »
Très intéressant. J'aime bien ton style narratif et ton approche des choses. On attend la suite avec grande impatience.
Tu étais sacrément chargé!
  • Venture Easky 15 et Flex 11, Midway, biwok, odyssée hobie, island adventure hobie, ouassou bic

Hors ligne JLCOLOUR

  • Messages: 338
Re : Re : Descente du Rhône en kayak - Bis
« Réponse #8 le: 01 mai 2013, 06:36:30 »
Très intéressant. J'aime bien ton style narratif et ton approche des choses. On attend la suite avec grande impatience.
Tu étais sacrément chargé!


Je partage le même point de vue :good:  je me demandais si le choix d'un KG aurait pu éviter un  "retournement de situation"? :voyons:
  • Aec expédition .Colorado

JM16

  • Invité
Re : Descente du Rhône en kayak - Bis
« Réponse #9 le: 01 mai 2013, 07:15:12 »
vraiment sympa ce récit, j'attends aussi la suite.
Tout cela semble imprudent, mais on sait que ça finit bien..Sur une rivière de cette taille pas trop de risques de coincements... mais des risques de rappels sur les ouvrages... et étant seul de perdre le matériel parti au fil de l'eau..
« Modifié: 01 mai 2013, 07:18:48 par JM16 »

Hors ligne jlfg17

  • Messages: 221
  • Saintongheais libre penseur
Re : Descente du Rhône en kayak - Bis
« Réponse #10 le: 01 mai 2013, 07:36:37 »
À JM 16


Cher charentais, à quand une descente conjointe de la Boutonne car j'ai enfin repris le kayak aprés mes 8 mois d'interruption. Néanmoins je reste prudent car le tendon n'est pas top!
  • Venture Easky 15 et Flex 11, Midway, biwok, odyssée hobie, island adventure hobie, ouassou bic

Hors ligne philsolar

  • Messages: 37
Re : Descente du Rhône en kayak - Bis
« Réponse #11 le: 01 mai 2013, 10:30:18 »
Je commence à me délecter de ton récit  :bravo:
Pourrais-tu donnais les distances parcourues par jour  :good:
On attend le suite  :jumpy:
  • gumotex solar 410

Hors ligne Rikou

  • Messages: 1822
  • Abusus non tollit usum
    • New-Caledonia Kayak Tour 2014
Re : Descente du Rhône en kayak - Bis
« Réponse #12 le: 01 mai 2013, 11:55:52 »
 :D Hello
Bien, après ma baignade forcée j'étais vraiment dégouté  :censure:  et surtout je ne voulais pas en rester là.  :angry:  Mon parcours était bien défini. Mes congés étaient pris (et plus à prendre). Après relâche le dimanche et achat d'un nouveau téléphone portable et d'un nouveau tarpaulin, le lundi, ma femme m'a conduit jusqu'au début de l'étape du 4e jour, (donc le mardi  ;) ) en amont de Malville (38), à environ 2 km de la centrale électrique de Creys-Malville.
 
   
 
Ce jour là il pleuvait, encore, mais ce fut une ballade tranquille et sans encombre jusqu'à mon bivouac, au terrain militaire de Valbonne, un peu avant le pont de Jons.
Je me suis vraiment régalé  :bravo: sur ce parcours. J'ai pris la pluie tout le temps mais c'était un vrai bonheur. C'est l'une des étapes que j'ai préférée car, aussi contradictoire que cela puisse paraître, je me suis senti seul avec la nature (attention, c'est pas comme dans "man vs wild"). Contradictoire parce que je suis passé à proximité de gros ouvrages comme la centrale électrique de Creys-Malville, la centrale électrique du Bugey (très imposante et donc très impressionnante) ou encore le barrage de Villebois. Petite parenthèse, le portage à Sault-Brénaz est très court, sans aucune difficulté.
 

 
 J'y ai d'ailleurs rencontré un type vraiment sympa, kayakiste, avec qui j'ai échangé de façon très agréable. Un bon moment. J'en ai profité pour déjeuner d'ailleurs.
 
Contradictoire donc parce qu'entre ces lieux "urbanisés", le Rhone sauvage s'exprime et ce, de façon parfois inattendue. Comme ce chevreuil surpris au bord du Rhône, en train de se désaltérer. Je pense que nous l'avons été, surpris, autant l'un que l'autre. Il a certainement senti qu'aucun danger ne pouvait venir de ce drôle de bidule rouge surmonté par un humain et filant au rythme du fleuve. Nos regards se sont croisés. Sensation indescriptible. Puis il a détourné la tête pour prendre une gorgée d'eau. J'ai continué mon chemin. Instant unique. :saint:
 
Il s'exprime aussi de façon plus "bruyante" (c'est pas non plus la sirène des premiers mercredis du mois ...) comme ces faucons Hobereau que j'ai croisés à plusieurs reprises durant le parcours. Kièckant, kikikiant et gaèthant (euh oui  <_<  ... je parle faucon !) clairement et par répétitions saccadées au-dessus de ma tête.
 
Il s'exprime enfin de façon plus silencieuse comme ce soir là au bivouac, alors que je dégustais, avec ma grande cuillère en bois d'arbre, mon poulet aux pâtes et curry, chaudement réhydraté, debout sur le petit mur bétonné de cette vieille cale servant de mise à l'eau. Je contemplais ces milliers d'insectes, émergeant et virevoltant difficilement, entre les piqués redoutablement efficaces et assassins des nombreuses hirondelles qui n'ont de rustique que le nom, surveillées de loin, par ces mêmes faucons précédemment cités (euh, vous suivez là  :voyons: ) à l'oeil clair et vif, ET, les gobages incessants de la gente aquatique laissant entrevoir pudiquement, dans un exces de gourmandise, une ou deux nageoires rapidement cachées comme des seins que l'on ne saurait voir.
 
Bon, vous l'aurez compris, c'était un vrai régal ... malgré la pluie.
 

 
A+ pour la suite  ;)
« Modifié: 06 mai 2013, 12:29:24 par Rikou »
  • Tiwok (DAG), Spectrum (Perception), Ysak (Rotomod)
Ose vivre ton rêve au lieu de rêver ta vie...

Hors ligne Rikou

  • Messages: 1822
  • Abusus non tollit usum
    • New-Caledonia Kayak Tour 2014
Re : Re : Descente du Rhône en kayak - Bis
« Réponse #13 le: 01 mai 2013, 12:11:42 »
Oups, j'avais pas vu ça  :)
 

Pourrais-tu donnais les distances parcourues par jour  :good:


Donc le premier jour j'ai parcouru 23 km  :hem , kilométrage approximatif obtenu avec Google earth
 
Le mardi, entre Malville et le bivouac à Valbonne,  j'ai parcouru environ 49 km. Je m'étais donné comme objectif entre 40 et 45 km à parcourir par jour. Sachant que la dernière étape, entre Arles et la plage Napoléon, ne faisait que 16 km environ. Je voulais finir tranquillement, sans forcer, histoire de mesurer ce que je venais d'accomplir.
  • Tiwok (DAG), Spectrum (Perception), Ysak (Rotomod)
Ose vivre ton rêve au lieu de rêver ta vie...

JM16

  • Invité
Re : Re : Descente du Rhône en kayak - Bis
« Réponse #14 le: 01 mai 2013, 16:58:15 »
À JM 16


Cher charentais, à quand une descente conjointe de la Boutonne car j'ai enfin repris le kayak aprés mes 8 mois d'interruption. Néanmoins je reste prudent car le tendon n'est pas top!
réponse par message perso