Auteur Sujet: 1ère fois: un courant + houle remontant une rivière? (estuaire de la Seine)  (Lu 1415 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne sephra14600

  • Messages: 23
Hello,
J'ai une question à laquelle je n'arrive pas à trouver de réponse. Peut être allez vous pouvoir m'aider?
Je fais du kayak depuis 1 an tous les week end(j'ai un KG NRS raven 1)Je vais sur des rivières "calmes" et propices aux randonnées à la 1/2 journée, j'entends par calme possible à remonter et redescendre seul, car aucune personne de mon entourage ne souhaite en faire... résultat, je dois bien retrouver ma voiture à mon point de départ:) Donc je commence toujours par remonter avant de redescendre.

Aujourd'hui, je suis allé sur la Risle, dans le 27, comme j'ai souvent l'habitude quand la marée le permet. (à défaut, je vais sur des portions fermées de l'Orne).
Je la prends à Berville sur Mer (pour ceux qui veulent jeter un oeil sur google maps), qui se situe pile à son embouchure avec l'estuaire de la Seine, à 2 pas du Pont de Normandie.
Sauf qu'aujourd'hui, je ne l'ai jamais vu comme ça. De l'embouchure jusqu'à environ 8 km en amont (point où j'ai fait demi tour), il y avait non seulement de la houle (à vu de nez j'aurai dit entre 30 et 70 cm, très régulière, toutes les 4 ou 5 secondes) comme on peut en trouver sur les plages situées dans l'estuaire (pennedepie, honfleur), mais en plus, cette houle remontait la Risle et elle était suffisamment costaud pour que, sans même mettre un seul coup de pagaie, je remonte la Risle sans aucun effort.

En dehors du fait que c'était absolument génial à naviguer, des vraies montagnes Russes, je ne comprends pas comment cela est possible.

J'y suis allé à 14h, heure à laquelle la marée commençait à être descendante, c'était un coeff de 71 (je ne connais pas les hauteurs de la Risle, du coup je me base depuis 1 an sur les marrées de Honfleur, et ça passe parfaitement pour prévoir mes sorties), le vent était de sud ouest (30Km/h avec rafale à 60) donc dans mon dos pour la montée. J'ai regagné ma voiture vers 17h/17H30, et ce phénomène était toujours présent!
Si quelqu'un peut m'expliquer comment cela peut se produire? Était ce simplement à cause du vent de sud ouest (j'ai un peu de mal à croire qu'il fasse tout ça à lui tout seul, d'autant plus que ce n'est pas la 1ere fois que je vais sur cette rivière avec un vent de SO et ces vitesses là), un lien peut être avec les fortes averses qu'il y a en Normandie depuis quelques jours, qui auraient pu gonfler la seine et son débit, et qui elle même aurait fait monter le niveau de la Risle avec cette houle?)
Bref, je sèche complètement mais j'ai très envie de comprendre, déjà pour ma culture perso, mais aussi pour prévoir une prochaine fois, car c'était vraiment un régal!
Je vous remercie pour votre aide :)
Pierre
« Modifié: 16 mai 2021, 00:19:26 par sephra14600 »
  • NRS Raven Star 1 / Aqua marina TomaHawk air K 375

Hors ligne ribore

  • Messages: 213
  • De l'eau, de l'air, du temps...
D'après ce que je vois ici (https://mareespeche.com/fr/haute-normandie/quillebeuf/previsions/marees ) il y a un décalage tournant autour de 2h entre les horaires de marée à Honfleur et à Quillebeuf (Berville est environ à mi-chemin de ces 2 villes). Il est possible que les méandres et la relative étroitesse de la Risle accentue le décalage...
Si on y ajoute la houle et les conditions météo de ces derniers jours,  on a sans doute au moins une partie de l'explication  :yes:
De l'eau, de l'air... du temps

Hors ligne Seraph

  • Messages: 26
La partie maritime de la Loire fait la même chose lorsque la marée descend et que le vent, fort, est principalement d'Ouest, les remontées de courant se font alors en surf :D
  • RTM Ysak | Itiwit III | Gumotex Solar | Nautiraid Narak 405 Cross

Hors ligne Guillermo

  • Messages: 37
Hello,

A mon (très humble) avis, cela n'a pas grand chose à voir avec de la houle. La baie de Seine en est par ailleurs plutôt épargnée... Par contre, l'effet de la marée montante provoque une sorte de mini-mascaret... Et combiné avec une configuration de vent contre courant (l'un dans un sens, l'autre dans le sens contraire), on a clairement des mini-statiques qui peuvent se former...
  • Valley Anas acuta (x2), Tiderace XPlore, Tahé Greenland, P&H Capella, Pyranha Fusion, Eskimo Xeno, entre autres...
Youpie ! (tiens, non, plouf ?)

Hors ligne sephra14600

  • Messages: 23
Bonjour :)
Merci à tous pour vos réponses. Je reste quand même surpris, car j'avais vraiment une sensation de houle, c'est à dire qu'une onde se déplaçait réellement (avec des creux entre 2), je n'avais pas l'impression d'avoir simplement le vent qui claquait la surface de l'eau dans le sens contraire du courant de la Risle. Car par mini statique, tu entends que cela ne bougerait pas? C'est ça? (désolé, je suis loin d'être expérimenté, je découvre des termes et phénomènes tous les jours grâce à ce forum  :D )
Grosso modo j'ai eu ce phénomène jusqu’à Saint Samson de la Roque. Mais c'était sur le 1er kilomètre que c'était le plus intense.

Donc je pourrais me laisser à l'idée, que sur une prochaine fin de marée montante + un vent de sud ouest comme j'ai pu avoir samedi, je pourrais à nouveau avoir ces conditions d'après vous?

La prochaine fois je prendrai une vidéo :)
  • NRS Raven Star 1 / Aqua marina TomaHawk air K 375

Hors ligne Pascal22

  • Messages: 114
Un papier intéressant et de qualité touche entre autres ce sujet ici. (à partir de la page 16 pour le régime des vagues et de la houle)

J'ai dû raccourcir une descente de rivière en canoë il y a 15 jours à cause d'un phénomène similaire, une houle rentrante complètement inattendue à mon arrivée près de l'estuaire. C'était clairement de la houle qui rentrait (période assez longue), pas très haute, mais de la houle, et sur un rétrécissement du lit, ça déferlait carrément. Impraticable dans mon canoë tandem en solo. Ça m'a coûtait un petit portage dans les marais.
« Modifié: 19 mai 2021, 04:16:48 par Pascal22 »
  • Northwest Pursuit LP

Hors ligne Guillermo

  • Messages: 37
Hello,

la plupart des phénomènes que l'on rencontre dans les estuaires sont dus à la rencontre plus ou moins brutale de deux masses d'eau (salinité, température, différentes !), l'une descendante venue du fleuve, et l'autre soumise à la marée (Nord, Normandie, Bretagne, Atlantique). Evidemment, en phase de marée montante, le phénomène est accentué. Hors estuaire proprement dit, il est relativement rare d'avoir une entrée de houle en fleuve surtout en baie de Seine (mais pas impossible, par ex. en Gironde).

Suivant plusieurs critères, on aura plus ou moins d'effet (plan d'eau agité) : 1/ l'horaire-marée : la puissance du courant sera plus importante en 3ème et en 4ème heure, pas du port de référence (Honfleur), mais en tenant compte du déplacement de l'onde de marée sur le fleuve. 2/ la configuration : si on a un rétrécissement ou une boucle, on peut avoir une accélération, tout comme un passage de pointe en mer. 3/ le coefficient de marée, et 4/ les conditions météo / atmosphériques (comme en mer, un vent contre courant lève, d'autant plus en basse pression. Evidemment, si côte exposée aux houles d'Ouest, alors risque d'impact supplémentaire.

Le phénomène de mascaret résulte de ces paramètres : il s'agit d'une vague qui serait plus ou moins statique si la marée était constante en hauteur, mais qui se déplace vers l'amont du fleuve à mesure que la marée monte. Du coup, elle est souvent suivie d'une mer assez formée en aval... car les masses d'eau sont toujours en contact.

Cela peut (ou pas) se combiner avec une entrée de houle. Pour moi, la houle est relativement absente de nos côtes de baie de Seine (c'est très, mais alors très différent en Nord-Cotentin, surtout côté Ouest dans les anglos ; ainsi qu'en Bretagne... Finistère N et  côte W : les grandes entrées de houle - entre 2 et 8m- sont souvent orientées W, sur des côtes non protégées)
Il suffit de regarder les vidéos du mascaret (en baie du Mont Saint-Michel) pour comprendre le phénomène, surtout avec les vues aériennes dont on dispose maintenant, filmées par drones. La différence entre les masses d'eau est flagrante.

Je pense qu'en effet, on peut avoir certaines entrées de houle (période longue, constante à l'étale de marée) dans les parties "maritimes" des fleuves, tout comme on pourrait avoir tu fetch sur un lac comme le Léman. Cela doit rester assez rare...
  • Valley Anas acuta (x2), Tiderace XPlore, Tahé Greenland, P&H Capella, Pyranha Fusion, Eskimo Xeno, entre autres...
Youpie ! (tiens, non, plouf ?)

Hors ligne sephra14600

  • Messages: 23
Merci à tous pour ces infos, j'ai de quoi fouiller le net pour essayer de comprendre :)Bien évidemment, j'y suis allé samedi à partir de 18h, et à part l'effet de marrée montante, je n'ai pas retrouvé ces conditions :( en même temps, un an que je vais à cet endroit; et c'était la 1ère fois que je voyais cela.
De toutes façons, prochaine fois que j'ai la chance d'avoir ce phénomène, je prendrai une vidéo!
  • NRS Raven Star 1 / Aqua marina TomaHawk air K 375