Auteur Sujet: Le Chéran du bas  (Lu 2853 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne NATH 78

  • Messages: 3521
Re : Le Chéran du bas
« Réponse #15 le: 06 février 2021, 21:58:14 »
 :blink: Effectivement, méconnaissable !
  • Solar 410 bleu, Shoreline 54 doré, Sea Leopard flamboyant

Hors ligne tacheton

  • Messages: 22
Re : Le Chéran du bas
« Réponse #16 le: 10 février 2021, 18:23:07 »
je suis chaud pour une intégrale un de ces 4 avec quelqu'un qui connaîtrait. On va attendre que ça se réchauffe mais je met ça là... on ne sait jamais.
  • plusieurs eau vive et polo

Hors ligne M16

  • Messages: 1035
Re : Le Chéran du bas
« Réponse #17 le: 10 février 2021, 20:59:52 »
J'ai eu fait l'intégrale il y a pas mal de temps déjà. Nous étions partis de l'intérieur du parc, à l'époque c'était vers le dernier parking sur la route forestière qui remonte vers la pointe de Chaurionde, il me semble que l'endroit était repéré entre deux nans ou un truc comme ça. Préalablement nous avions passés plusieurs journées à repérer et nettoyer le lit du torrent, comme il est dans le parc il n'est pas entretenu. Il faut qu'il y ait de l'eau mais c'est un parcours sympa avec un dénivelé conséquent. Le problème quand il y a de l'eau c'est la partie sous le pont de l'abime et principalement le passage à l'entrée du défilé qu'il ne faut surtout pas louper. Il y a à cet endroit un seuil qui est complètement infranchissable. Il faut faire un bac juste au dessus du seuil, de rive gauche à droite et ensuite débarquer pour rembarquer au pied en passant dans une marmite de géant. Ce passage est assez chaud, il n'y a pas de portage possible, la sécu reste très aléatoire. Le seuil forme un rappel et à quelques mètres un gros bloc, tombé d'on ne sais où, bouche une grande partie du goulet d'entrée dans le défilé, il faut être très prudent à cet endroit même par basses eaux . En amont de l'entrée de ce défilé, à peu prêt à mi-parcours entre le pont de Banges et l'entrée du défilé il y a un seuil qui siphonne, pour le passer il faut prévoir un rappel de 4 ou 5 mètres en rive gauche, donc prévoir corde baudrier etc...
Dans le défilé il faut reconnaitre tous les passages, à l'époque le tout premier passage rive gauche sous la falaise était infranchissable. Dés qu'on avait embarqué au pied du seuil à rappel il fallait débarqué de suite sur le premier banc de gravier, on ne met donc pas la jupe. Ensuite tout pouvait s'enchainer. En sortie il y a un gros siphon qui ne prévient pas. La première fois que je l'ai fait, le kayakiste en tête s'est fait surprendre et a été embarqué dedans , le temps qu'on débarque il était sorti du siphon, nous avons fini par tous passés dedans. Lors de l'intégrale nous connaissions déjà ce tronçon ceci dit la descente nous a pris une grosse journée. Lors d'une autre descente sur ce parcours il y avait tellement d'arbres qu'on a du en porter les 2/3Ceci dit il suffit d'une grosse crue pour que tout cela ait changé. mais bon vu la taille du bloc qu'il y avait en dessous du seuil sil il a été poussé il ne doit pas être très loin et pourrait même encore plus compliquer la situation.
Nous n'avions pas porté le seuil d'Alby sur Chéran qui est soi disant interdit mais à l'époque nous naviguions sur tout un tas de rivières qui avaient été interdites suite à l'accident du Drac.
Petit détail, au niveau du départ de la partie basse le fond est truffé de barres de ferrailles dont certaines apparaissent par bas niveau. Elles peuvent être dangereuses lors de l'embarquement...
Mis à part le très haut et la section Banges-Cusy  tout le reste  est repéré dans les topos.
  • Plasmor K2 RAID II ; Gumotex K2 river; Gumotex Rush2; CS Canoe Big Monster

Hors ligne rake51

  • Super moderateur
  • Messages: 3370
  • www.kayakrhonelacs.com
    • Entre Rhône et Lacs
Re : Le Chéran du bas
« Réponse #18 le: 10 février 2021, 21:05:29 »
Merci pour ces infos très détaillées Philippe!!! :good:
  • RAINBOW LASER - RTM Disco - GUMOTEX Solar - WaveSports Diesel - Gumotex Safari

Hors ligne magali01

  • Messages: 126
Re : Le Chéran du bas
« Réponse #19 le: 07 avril 2021, 20:50:12 »

Et pourtant, la journée avait bien commencé ...

Samedi dernier, on se lance sur le Chéran.
On va enfin tester le nouveau canoë sur une rivière qui bouge ! (parce que le Furans hein...)

Du soleil, mais frisquet quand même, 9.2 m3s, on envisage la totale jusqu'au Fier, soit 15 km.

Superbes paysages ! Des hautes vagues, mais pas de rapides trop compliqués pour nous. C'est tip top !
Tip top, oui, jusqu'au km 5.3 pour moi... (calculé sur la carte après-coup).

On passe un rapide, j'entends un bruit de frottement louche, et je me retrouve "à plat".
On s'arrête sur une mini plage (ouf, y'en avait une...).
Verdict : 50 cm coupés net ! (cf photo)

Bon, dans le livre ils disent pas d'échappatoire. Youpi. On fait comment ? On est où ?
J'estime notre position sur la carte topo papier (la localisation gps du téléphone ne fonctionnant pas là où on était...).
On ne doit pas être trop trop loin de la base de loisirs Rumilly. Bon, il flotte encore, mais les fesses vont sentir les rochers si ça frotte... Je navigue 100m en eaux "profondes" et descends aux premiers cailloux apparents...
Que vois-je ? Un sentier ! avec des traces de roues !!
Sauvée.
Bon la voiture est à 10 km d'ici... Pas trop envie de remonter le gros canoë du fond des gorges sur le plateau. Décision (certainement pas la plus raisonnable...) : mon compagnon continue sa route jusqu'à l'arrivée, et moi j'attends.

C'est long, attendre...
Je grignote mon casse-croûte du midi, mais ça m'a coupé l’appétit...
Le plus dur, ce sera de voir passer une troupe de kayakiste joyeux devant moi, toute triste sur ma plage...  :'(

2h plus tard, j'entame le rangement de mes affaires. J'entortille comme je peux le canoë dans la corde de secours pour m'en faire un sac à dos, et j'arrive à tout accrocher. Je remonte la (longue ^^) pente et arrive finalement sur le plateau.
Belle synchro, la voiture arrive presque au même moment !
Fin de la "balade".

Infos obstacle :

Descente à 9.2 m3s.
je suis passée au milieu (à peu près) de la largeur de la rivière.
Vu la coupure nette, je ne pense pas à une branche ni à un caillou... (mais bon, comment savoir ??? Vos avis ?).
Voir photos (désolée pour la qualité, mon appareil à fait des siennes en plus...) :
- le rapide vu d'en dessous.
- la falaise blanche caractéristique qu'on voit du rapide en questions.
- la carte avec la localisation.

A savoir, il existe un chemin en RD dans l'intérieur du méandre qui suit.
Une fois sur le plateau, j'ai vu des gens sur la plage du-dit rapide en RG. Donc il existe aussi un sentier de ce côté-ci.




  • RTM tango, DAG lagoon2

Hors ligne M16

  • Messages: 1035
Re : Re : Le Chéran du bas
« Réponse #20 le: 07 avril 2021, 21:36:23 »

Et pourtant, la journée avait bien commencé ...

Samedi dernier, on se lance sur le Chéran.
On va enfin tester le nouveau canoë sur une rivière qui bouge ! (parce que le Furans hein...)

Du soleil, mais frisquet quand même, 9.2 m3s, on envisage la totale jusqu'au Fier, soit 15 km.

Superbes paysages ! Des hautes vagues, mais pas de rapides trop compliqués pour nous. C'est tip top !
Tip top, oui, jusqu'au km 5.3 pour moi... (calculé sur la carte après-coup).

On passe un rapide, j'entends un bruit de frottement louche, et je me retrouve "à plat".
On s'arrête sur une mini plage (ouf, y'en avait une...).
Verdict : 50 cm coupés net ! (cf photo)

Bon, dans le livre ils disent pas d'échappatoire. Youpi. On fait comment ? On est où ?
J'estime notre position sur la carte topo papier (la localisation gps du téléphone ne fonctionnant pas là où on était...).
On ne doit pas être trop trop loin de la base de loisirs Rumilly. Bon, il flotte encore, mais les fesses vont sentir les rochers si ça frotte... Je navigue 100m en eaux "profondes" et descends aux premiers cailloux apparents...
Que vois-je ? Un sentier ! avec des traces de roues !!
Sauvée.
Bon la voiture est à 10 km d'ici... Pas trop envie de remonter le gros canoë du fond des gorges sur le plateau. Décision (certainement pas la plus raisonnable...) : mon compagnon continue sa route jusqu'à l'arrivée, et moi j'attends.

C'est long, attendre...
Je grignote mon casse-croûte du midi, mais ça m'a coupé l’appétit...
Le plus dur, ce sera de voir passer une troupe de kayakiste joyeux devant moi, toute triste sur ma plage...  :'(

2h plus tard, j'entame le rangement de mes affaires. J'entortille comme je peux le canoë dans la corde de secours pour m'en faire un sac à dos, et j'arrive à tout accrocher. Je remonte la (longue ^^) pente et arrive finalement sur le plateau.
Belle synchro, la voiture arrive presque au même moment !
Fin de la "balade".

Infos obstacle :

Descente à 9.2 m3s.
je suis passée au milieu (à peu près) de la largeur de la rivière.
Vu la coupure nette, je ne pense pas à une branche ni à un caillou... (mais bon, comment savoir ??? Vos avis ?).
Voir photos (désolée pour la qualité, mon appareil à fait des siennes en plus...) :
- le rapide vu d'en dessous.
- la falaise blanche caractéristique qu'on voit du rapide en questions.
- la carte avec la localisation.

A savoir, il existe un chemin en RD dans l'intérieur du méandre qui suit.
Une fois sur le plateau, j'ai vu des gens sur la plage du-dit rapide en RG. Donc il existe aussi un sentier de ce côté-ci.


Il y a de nombreux échappatoires sur cette rivière en fait dés qu'on est plus dans des parties de gorges il est facile d'accéder à la route. Comme dans toutes les rivières il peut y avoir des vieilles ferrailles qui trainent au fond des lits. Les cours d'eau ont pendant très longtemps servi de décharge. Il y avait d'ailleurs une décharge en aval de La Compote qui plus est passez un temps les rivières servaient à faire disparaitre des véhicules. Ensuite sur le Chéran il y avait un bâtiment à l'embarquement de la partie basse qui a été démoli une partie  a été jeté dans le cours d'eau.  Il y a aussi des pieux en ferraille qui peuvent être dangereux dans le secteur ou se jette le Nan de l'eau salée en rive droite.
Sur le Fier il y avait une décharge en aval du pont de Naves, sur l'Isere il y avait une décharge au passage qui s'appelle maintenant les vignes mais que les kayakistes ont longtemps appelé les poubelles etc etc.
Enfin bref dans les rivières il faut être vigilent car il y a très souvent des ferrailles.
  • Plasmor K2 RAID II ; Gumotex K2 river; Gumotex Rush2; CS Canoe Big Monster

Hors ligne Copiattyright

  • Messages: 631
Re : Le Chéran du bas
« Réponse #21 le: 08 avril 2021, 13:17:38 »
Hello,
J'ai appris de la même manière que toi... l'année dernière, avec une base de piquet de clôture en fer dans son socle en béton, et avec ma femme et ma belle-mère dans le kayak :blink:
La semaine suivante, une fois le bateau réparé, j'y suis retourné et j'ai pris le temps de retrouver et de mettre la ferraille en dehors de la trajectoire, donc effectivement soit tu peux y retourner, soit quelqu'un pourra utiliser tes indications pour essayer d'enlever le fautif...
Bref, les aléas du direct, mais je comprends que ça pique... pour info mon kayak (pvc) a été réparé par un pro (la saignée faisaient une petite vingtaine de cm) et je n'ai pas eu de soucis ou d'appréhension ensuite, la nature humaine est bien faite  ;)
  • klickitat 2, Seawave, Exo t-rex, Blackjack, Ace of Spade
Nos expérience sur lac, en rivière et en mer sont là : https://www.youtube.com/channel/UCoxigxxaP6Dgv13FZ55EjyQ/videos?view_as=subscriber

Hors ligne samy

  • Messages: 1424
Re : Le Chéran du bas
« Réponse #22 le: 08 avril 2021, 18:59:40 »
Sacrée balafre Magali en effet. Ca doit faire tout bizarre de se retrouver à plat  :voyons: .
C'est pratique les sorties à 2 !


Tu vas tenter une réparation ?



En parlant de coupure... Comment va Syris (et ses ligaments) ?
  • Yakkair HP1

Hors ligne magali01

  • Messages: 126
Re : Re : Le Chéran du bas
« Réponse #23 le: 10 avril 2021, 10:27:53 »
Sacrée balafre Magali en effet. Ca doit faire tout bizarre de se retrouver à plat  :voyons: .

C'est surtout qu'au début, on n'y croit pas beaucoup, on se dit "la valve a sauté". Ben non...


Citer
Tu vas tenter une réparation ?
ben je ne sais pas. Je n'y connais rien. j'ai posté un message ici :http://www.forum-kayak.fr/index.php/topic,15312.0.html


Citer
En parlant de coupure... Comment va Syris (et ses ligaments) ?
Merci de t'inquiéter pour mon toutou  ;)
Le véto a dit que "tout allait bien" après son opération (oui oui, la deuxième en moins d'un an). Sauf que l'articulation a un "jeu" de 20° d'amplitude, nous on ne trouve pas ça bien normal...Donc pas de canoë pour elle pour le moment. Et ça compromet très fortement le voyage sur l'Allier que nous avons prévu pour juillet (qui est déjà un report de l'année dernière pour cause de chat très malade)... 
 :(



  • RTM tango, DAG lagoon2

Hors ligne M16

  • Messages: 1035
Re : Le Chéran du bas
« Réponse #24 le: 07 mai 2021, 20:33:39 »
comme je compte naviguer demain sur le bas Chéran (si il y a des amateurs...) je suis aller nettoyer la sente du débarquement rive gauche à Moye. Le débarquement se trouve juste après les iles ou il faut prendre le bras de gauche. Il y a une barque, peu visible, posée sur le coté, près du bord, il y a surtout un gros arbre couché, il faut débarquer au niveau de cet arbre, puis on fait le tour de sa souche par la gauche afin de rejoindre la sente. On peut aussi repérer ce débarquement à une ficelle rose fluo que j'ai accrochée à un arbre.
Depuis la route on prend la trace des engins forestiers et on prend la trace qui descend tout droit, en bas on tire à gauche.


Cet après midi d'après un gars d'EDF qui travaille à la centrale de Moye il y avait 500m3/s, ce qui est assez bizarre car la centrale de Motz annonce plutôt 300m3, mais bon il y avait du jus.
A ce niveau là sur le Chéran il n'y a plus de portage possible en amont de l'Aumone donc si dans ce secteur il y a des arbres en travers cela peut devenir assez chaud.
A savoir d'ailleurs que du fait que ce barrage, ainsi que les infrastructures de la pisciculture, ont été arrasés, le lit du Chéran en amont n'est pas encore stabilisé ce qui à pour conséquence la chute d'arbres dans le lit de la rivière. De ce fait , bien que cette partie soit très facile il faut rester vigilent quand à la chute d'arbres qui peuvent bloquer tout passage.
Petites photos prises au niveau de l'arbre couché au débarquement du Fier et sur le Chéran au niveau de l'ex barrage de l'Aumone ainsi que pour référence une photo prise par drone à l'issu des travaux par petit niveau.
  • Plasmor K2 RAID II ; Gumotex K2 river; Gumotex Rush2; CS Canoe Big Monster

Hors ligne M16

  • Messages: 1035
Re : Le Chéran du bas
« Réponse #25 le: 08 mai 2021, 19:45:59 »
Avec le niveau de ses derniers jours la gorge a été super nettoyée, même certains arbres qui menaçaient de tomber du haut de falaises ont pris la tangente.
La section du bas ne pose aucun problème majeur avec le niveau que nous avions soit environ1m50 à la Charniaz, aucun portage. Par contre il y a toujours de nombreux embâcles 3 arbres couchés dont deux qui pourraient rendre un passage infran par plus petit niveau. Ces arbres ne sont pas très gros et peuvent être coupés à la scie à main.  Cette section peut être naviguée avec n'importe quelle embarcation, canoë kayak, SUP  voir engin de plage si tant est qu'on maitrise à minima son embarcation sur une rivière de classe 2 pour ne pas aller se mettre en difficulté (ou voir plus...) sous un embâcle ou un arbre.
  • Plasmor K2 RAID II ; Gumotex K2 river; Gumotex Rush2; CS Canoe Big Monster

Hors ligne rake51

  • Super moderateur
  • Messages: 3370
  • www.kayakrhonelacs.com
    • Entre Rhône et Lacs
Re : Le Chéran du bas
« Réponse #26 le: 08 mai 2021, 21:53:15 »
Merci pour ces précieuses informations Philippe!!!! :good:
  • RAINBOW LASER - RTM Disco - GUMOTEX Solar - WaveSports Diesel - Gumotex Safari