Menu principal

Messages récents

#1
Pratiques du kayak / Re : Fin d'hydroreel
Dernier message par gergy - Aujourd'hui à 08:36:04
Dans les grandes lignes:
- sélection rivière et station dans Entités hydrométriques > Libellé de l'entité, puis sur la carte
- une fois la station choisie, cliquer sur Mesures
- entrer les dates puis Type de grandeur > Instantané, interpolé ou horaire > H - hauteur instantané
- puis 'd'autres types de cette entité' > cocher la même station > choisir Q - débit instantané

#2
Accessoires / Re : Trappe
Dernier message par tutoy83 - Aujourd'hui à 08:02:58
Merci pour l'astuce !
#3
Accessoires / Re : Trappe
Dernier message par M16 - Hier à 23:27:07
il faut voir une personne qui fait de l'impression 3D, il y en a tout un tas qui se sont lancés dans cette activité
#5
Suite aux différentes modifications de la Div 240 et de la Div 245, liens joints ci-dessous, seuls les kayaks auto videurs ou les kayaks pontés et équipés d'une jupe peuvent sortir de la zone des 300m. De ce fait les kayaks gonflables de plus de 3,5m non pontés ou non auto videurs  sont dorénavant considérés comme engin de plage.

On peut en effet lire dans la div 240, sous:

Article 240-1.02 : Définitions
III- Définitions des embarcations :
1. Engin de plage : Embarcation ou engin appartenant à l'une des catégories suivantes :
– Les embarcations ou engins propulsés à la voile de moins de 2,50 m de longueur de coque ;
– Les embarcations ou engins, à l'exception des planches nautiques à moteur, propulsés par un moteur à
propulsion thermique ou électrique d'une puissance inferieure ou égale à 4,5 kW (6,1 Ch), de moins de
2,50 m de longueur de coque ;
– Les embarcations ou engins propulsés exclusivement par l'énergie humaine, de moins de 3,50 m de
longueur de coque ;
Les embarcations ou engins propulsés exclusivement par l'énergie humaine qui ne satisfont pas aux
conditions d'étanchéité, de stabilité et de flottabilité de l'article 245-4.03, de longueur de coque supérieure
ou égale à 3,50 m.

– Les surfs.

Et l'article 245-4.03 dit:
Article 245-4.03 : Conditions d'étanchéité et de stabilité pour les embarcations propulsées par
l'énergie humaine
I. Les parties exposées aux intempéries évacuent en permanence par gravite l'eau reçue, l'embarcation est alors
considérée comme auto-videuse.
II. Si la structure de l'embarcation ne répond pas à l'alinéa précèdent, le flotteur peut être rendu étanche au
moyen d'une jupe assujettie à l'utilisateur et de bouchons de trappes étanches relies à la coque.



Division 240
https://www.mer.gouv.fr/sites/default/files/2020-11/Division%20240.pdf
Division 245
https://www.mer.gouv.fr/sites/default/files/2020-11/Division%20245.pdf
#6
La vie du forum / Re : Comment transporter son v...
Dernier message par hittite - Hier à 22:32:36
Du côté de Pont Saint Esprit j'ai rencontré des rapides costauds. L'important c'est que TOUT soi bien attaché dans le kayak. Les bagages sont dans des sacs étanches. Ce n'est pas le cas pour la remorque qui contient le vélo mais au pire il sera mouillé ... Je n'ai jamais dessalé mais il est certain qu'il ne faut pas trop se risquer dans des gros rapides. C'est une navigation qu'il faut pratiquer sur des rivières et fleuves plutôt calmes. En cas de seuil ou de gros rapides et bien on débarque et on prend la route !
#7
Pratiques du kayak / Fin d'hydroreel
Dernier message par Pimbotin - Hier à 15:55:38
Salut tout le monde.
Suite à l'annonce de fermeture d'hydroreel, j'ai essayé de trouver ce qu'il me faut sur l'hydroportail (comme ils nous invitent à faire).
Mais je suis un peu perdu...
Vous savez où cliquer pour retrouver les courbes de niveau et de débit auxquelles on était habitués avant?

Merci d'avance
#8
La vie du forum / Re : Comment transporter son v...
Dernier message par psim - 26 Février 2024, 18:29:17
Bonjour
Par rapport à ton programme de départ et en dehors du gonflable ou du canoé, il me parait assez utopique voir dangereux pour la stabilité et la récupération de vouloir transporter un vélo normal démonté sur un kayak ponté type Tiwok (déjà un Brompton ça n'est pas simple.)+ la remorque du kayak (ils ne rentrerons pas dans les caissons) et en plus le matériel de bivouac, les vêtements, l'eau et la nourriture dans les caissons. Sauf à utiliser un charriot à petites roues qui rentrerai dans le kayak et encore.

Il faut préciser que les charriots de kayak dédiés sont souvent trop haut (l'attelage verse dans les virages avec un peu de vitesse) et ils ne supportent pas longtemps un usage routier (pas de roulements à bille et roues inadaptées). Mais bon ça reste possible:
https://www.youtube.com/watch?v=_wI3L1jm4KI&t=5s
https://www.youtube.com/watch?v=xGDLhJDG58c

Peux-être dans un bi-place type biwok (et encore les roues ne rentrerons pas plus) mais déjà que les portages sont compliqués avec un kayak de 23 kg à vide alors à 34 kg...
remorque.jpg Je ne connais pas ce modèle de charriot qui semble plus bas que les autres.

Je crois qu'à un moment il va falloir faire des choix...

Bon courage ...

PS
#9
La vie du forum / Re : Comment transporter son v...
Dernier message par emimat - 26 Février 2024, 16:47:19
Bonjour hittite,

Oui je suis d'accord avec toi, j'ai aussi creusé les solutions canovélo où l'engin devient un mix entre un vélo et un kayak et au final on ne fait ni du vélo ni du kayak, mais une pratique hybride qui peut être sympa mais qui ne m'intéresse pas.

Et effectivement, tu sembles avoir trouvé une solution qui fonctionne mais ça veut dire qu'il faut acheter le kayak, le vélo et la remorque, j'imagine que c'était un sacré budget! Moi j'ai déjà le vélo et le kayak et je cherche une solution pour lier les deux.

Et tu as descendu des rivières un peu corsées avec ton mix vélo pliable, remorque et kayak gonflable?
#10
La vie du forum / Re : Comment transporter son v...
Dernier message par emimat - 26 Février 2024, 16:23:49
Bonjour psim,

Merci beaucoup pour votre retour! Effectivement j'ai déjà entendu parler des packraft mais mon projet serait de partir avec un kayak rigide comme un Tiwok qui est plus adaptée pour la randonnée. Pour le canoë canadien effectivement il suffirait de démonter le vélo (enlever les deux roues) et d'avoir un petit chariot pour le déplacer à pied, et acheter une remorque pour la partie vélo. Mais j'ai l'impression que seule j'aurais moins de mal à gérer un Tiwok qu'un canoë canadien...

Pour l'idée d'avoir une deuxième embarcation flottante derrière j'ai déjà vu quelqu'un tenter de tirer un stand-up paddle en kayak et c'était vraiment pénible car très freinant donc je ne pense pas que ce soit une bonne solution + il y a le risque que l'embarcation ne reste pas derrière et bouge sur les côtés par exemple.