Echelle de Beaufort

Démarré par djack38, 21 Septembre 2016, 09:04:35

« précédent - suivant »

djack38

Salut,
je viens d'arriver en Corse et prévoie mes sorties kayak. Mais je ne sais pas interpréter la météo marine. Hier j'ai annulé la sortie en lisant un niveau 6 sur l'échelle de Beaufort et je l'ai remplacée par une sortie rando le long de la côte (sentier du littoral à partir de la plage de l'Ostriconi / côte ouest / au dessus de L'Ile Rousse).
Finalement la sortie me semblait tout à fait possible à condition de naviguer pas trop prêt de la côte où il y avait des rouleaux. Le départ aurait été un peu mouvementé au départ de la plage mais sans plus.
  La description était : "lames, crêtes d'écume blanche, embruns".  Ma question est donc : utilisez vous l'échelle de Beaufort pour vous sorties et à partir de quel niveau commencez-vous à vous limiter? :roll: :unsure:
A vous lire sur la question météo et prévisionnel de sorties!
Djack 

riddick 93

si tu es seul je pense que 4 c'est deja bien

gilles 77

lorsque l'on annonce force 6, c'est la vitesse moyenne du vent.
Les rafales (moins de 10 minutes) seront supérieur.
C'est bien sur une prévision, à un moment donné et à un endroit donné.

ça ne renseigne pas vraiment sur la hauteur des vagues ,surtout qu'elles peuvent se cumuler à la houle,
et qu'au niveau des cap (tel celui de Porto) tu peux rencontrer de sacrés murs.

Le vent (continue et en rafales) va s'exercer sur ton kayak mais aussi sur la pale de ta pagaie ( c'est ce qui m'a le plus surpris).

Je pense que force 6, en mer c'est proche du maximum pour naviguer (même si j'ai déjà vu des vidéo annoncé avec force 7).

Je ne connais rien au maritime, mais si je devais m'y confronter, je demanderais aux locaux (pêcheurs, voiliers, capitainerie...)car j'aurais peur de ne pas prendre en compte des phénomènes locaux dangereux.

Perso mes limites -un peu dictées par mon coté pas trop téméraire  :W -seraient force 5 en lac avec un rigide, 4 avec un gonflable, et 3/4
en mer en rigide.
Pour de la rivière: no limite sauf avis de tempête (force 10), en espèrant ne pas me prendre de macro-rafale.

Remarque: le vent tout seul, ça peut faire mal en luttant contre lui,j'ai choppé une tendinite du pouce suite à une cyclo randonnée au Danemark .







guillaumeb66

Le Seawave est classé en Catégorie C correspondant à :

"catégorie attribuée aux navires de plaisance pour la navigation "à proximité des côtes", conçus pour des voyages à proximité des côtes et dans de grandes baies, de grands estuaires, lacs et rivières, au cours desquels les vents peuvent aller jusqu'à la force 6 comprise et les vagues peuvent atteindre une hauteur significative jusqu'à 2 m compris."

Gumotex a fait testé et homologué le Seawave pour tenir dans ces conditions là !  :bravo:

Maintenant, je pense que le kayakiste ne doit pas être novice pour naviguer par force 6  :eek:
Plus on pagaie moins fort, moins on avance plus vite !

gilles 77

Pour garder de la sécurité avec le Seawave,il faudrait donc sortir à force 5 maxi,
car ça peut toujours "fraichir" jusqu'à force 6 localement quand tu sera sur l'eau.

Comme dit Riddick 93, force 4 c'est déjà bien.

Après la rando seul c'est un plaisir mais aussi une prise de risques, et dans ce cas mieux vaut ne pas cumuler
les dangers (vent, milieu hostile...)voire même se garder une marge de manoeuvre pour des imprévues car
certes le Seawave peut naviguer avec des boudins dégonflés mais ça doit devenir hasardeux dans une mer formée. :surrender:


dejah

Citation de: gilles 77 le 21 Septembre  2016, 12:30:52
Pour garder de la sécurité avec le Seawave,il faudrait donc sortir à force 5 maxi,
car ça peut toujours "fraichir" jusqu'à force 6 localement quand tu sera sur l'eau.

Je me permet de m'immiscer dans cette discussion sur la force du vent et la sécurité, où les contre-vérités peuvent facilement transformer une sortie en confiance, en cauchemar absolu.
La force du vent moyenne du bulletin météo sur une zone donnée, et les rafales associées, ne sont qu'un paramètre parmi un grand nombre d'autres facteurs pour décider ou non d'une sortie, ou d'un retour précipité une fois sur l'eau. Il y a bien sûr la direction du vent (s'il porte au large ou à terre), l'état de la mer, le "fetch", la configuration de la côte (plate, rocheuse, falaises...), le type d'embarcation (rigide ou gonflable), les capacités physiques du pagayeur, son expérience du milieu, de la sécurité active, et j'en passe... Bref, beaucoup de choses à considérer autres que la simple force du vent annoncée (ou pas).

Quant à naviguer sereinement dans toutes les directions avec un KG par force 5... je passe :W
SO ~ FB

Jicé (jcfer)

#6
Citation de: guillaumeb66 le 21 Septembre  2016, 11:34:47
Le Seawave est classé en Catégorie C correspondant à :

"catégorie attribuée aux navires de plaisance pour la navigation "à proximité des côtes", conçus pour des voyages à proximité des côtes et dans de grandes baies, de grands estuaires, lacs et rivières, au cours desquels les vents peuvent aller jusqu'à la force 6 comprise et les vagues peuvent atteindre une hauteur significative jusqu'à 2 m compris."

Gumotex a fait testé et homologué le Seawave pour tenir dans ces conditions là !  :bravo:

Maintenant, je pense que le kayakiste ne doit pas être novice pour naviguer par force 6  :eek:

Fais un essai de Navigation, en mer, dans un petit force 3 avec ton Seawave et tu vas vite te rendre compte de la difficulté de l'exercice.

Avec un vent de face force 6 (39 à 50 km/h), si tu as de très gros bras, tu vas au mieux reculer moins vite  :) (homologué force 6 signifie juste qu'il ne coule pas  :dents:)

djack38

voilà ce que j'ai lu simplement sur Wikipedia :    définition  : la vitesse moyenne du vent sur une durée de dix minutes utilisée dans les milieux maritimes. Initialement, le degré Beaufort correspond à un état de la mer associé à une « fourchette » de la vitesse moyenne du vent.   puis :  En France, à partir de force 7, les conditions météo sont jugées sérieuses, en particulier pour les embarcations côtières.

Je suis plutôt "téméraire" et ça m'a valu pas mal d'accidents. Ce qui me pousse aujourd'hui à être prudent, en contrdiction permanente avec mes "pulsions" (allô le psy?)). J'ai donc pris la bonne option de ne pas sortir mais -franchement - à vu de nez (!), il n'y avait aucun risque.... En lisant les réponses (merci les gars!), j'ai noté que bf6 pouvait vouloir dire  rafales à 40% de plus donc bf8, ce qui justifie une non-sortie.

Quant au seawave, je pense avoir fait ma première sortie dans les calanques en 2012  par une bf beaucoup plus élevée....!! Grosses vagues, écumes sur les crêtes, coéquipière qui vomit, kayak brassé dans tout les sens etc... le seawave n'avait pas bronché. Je me suis senti en totale sécurité. Donc bonne expérience du seawave et, avec le recul, belle imprudence de sortie.
Un rigide c'est mieux mais ça ne se transporte pas en avion.... Là j'ai pu partir avec 100kg de matériel sans surtaxe!
Quant à mon raid de 2012 avec seawave chargé à bloc - sur le pont - avec le recul, je pense que c'était aussi une erreur. Ma prochaine option de raid sera un kayak porte-matériel traîné.....
Je me ferais bien une petite formation météo en attendant, car j'ai aussi réalisé que se sentir en sécurité en longeant les côtes était une erreur. En effet, aborder une côte rocheuse découpée n'est pas possible avec des rouleaux...

basilic

Sans compter que ce que tu vois/ressent depuis la côte peut-être bien différent de celui ressenti une fois sur l'eau.

dejah

Citation de: djack38 le 21 Septembre  2016, 19:24:22Ma prochaine option de raid sera un kayak porte-matériel traîné.....

Mauvaise option à tous points de vue... Si le matos de raid ne tient pas sur la kayak, alors pas de raid, c'est simple :W
SO ~ FB

SOK

#10
Bonsoir

D'abord, petit sondage: qui sur le forum a déjà navigué en gonflable à force 6 ? (et même à 5 ?).

Ensuite tenter de naviguer à force 6 en KG est certainement un bon moyen de faire un baptême d'hélicoptère ou de faire un tour à bord d'une vedette de la SNSM.

---

Djack, je crois que tu n'estime pas correctement la force du vent en Beaufort (Bf) car naviguer à force 6 (et au-delà) semble quasiment impossible en kayak gonflable (KG), d'où les réponses à ton post.

Peut-être que l'erreur d'estimation vient de la comparaison d'un bulletin météo et de l'état de la mer où tu l'observes.
Il arrive que le bulletin annonce un état de la mer (échelle de Douglas , [2]) et un degré de Beaufort qui ne correspond pas à ta situation locale, en général près de la côte. En particulier l'été où les bulletins de prévisions surestiment souvent les conditions par rapport aux observations. Les bulletins de météo marine concernent les conditions un peu plus au large que sur la côte où les effets de relief sont importants sur le vent.
Les  vagues près de la côte sont aussi différentes du large, tant en forme qu'en hauteur.
Les prévisions en Bf et Douglas c'est en mer libre, pas tout proche de la côte.
Tu peux avoir un degré 6 Bf au large et beaucoup moins sur ton site selon sens du vent, relief, orientation côte, iles etc.
Idem pour état de la mer, où les vagues peuvent être plus petites ou au contraire plus hautes à cause du relief au-dessus et en dessous de la surface.
Le sens du vent et des vagues sont aussi des facteurs à considérer pour décider de la faisabilité d'un parcours.
Noter aussi que les rafales ne s'expriment pas en Bf, qui est une échelle pour le vent moyen [1].

J'ai quand même l'impression qu'il y a consensus sur le fait que pour les k-mer rigides : à 5 c'est réservé à une bonne maîtrise (ou formation), sortie courte, et pas en solo. Et 6 la limite pour experts en k-mer et très risqué en solo, limite de progression contre le vent (en k-mer) [3].
 
Ma petite expérience va en tout cas dans ce sens:

* A force 4 la navigation en kayak de mer rigide (k-mer) commence à être sympathiquement sportive ou pénible selon le niveau du kayakiste. Au cours d'une traversée la dérive est déjà importante.

* A force 5 c'est déjà technique en k-mer, ça demande une bonne maîtrise de son embarcation, la dérive due au vent peut être importante. En cas de chavirage et de perte de contact avec son bateau, même en rigide, je pense qu'il est quasiment impossible de le rattraper. Difficile de progresser face au vent, de travers cela demande une bonne technique, par vent arrière il vaut mieux savoir surfer. Les rafales sur la pagaie peuvent faire chavirer un kakakiste. Seul des kayakistes expérimentés maîtrisant l'esquimautage peuvent naviguer en solo sans trop de risque. Possible en groupe si navigation groupée et au point sur les récupérations. En KG ça me semble impossible de maîtriser sa trajectoire. Naviguer plus d'une heure ou deux en k-mer à 5 Bf établi ça me semble déjà difficile en k-mer. 

* A force 6, en mer je rentre au port si je peux ! (et vent de face ou de travers je ne suis pas certain de pouvoir rentrer). Expérimenté seulement une fois en kmer sur plan d'eau fermé, et bien c'est déjà très compliqué de maîtriser son cap même sans déferlantes. J'imagine très mal un KG remonter au vent ! A mon avis à réserver aux plans d'eau protégés et en groupe (golfe, baie, lac). Les récuprations doivent être très compliquées. VHF indispensable ! Si force 6 dans les Calanques, je ne pense pas que tu puisses embarquer ou débarquer, sauf si ton site est abrité (du vent et des vagues) par les iles (et du coup pas 6 Bf sur ta zone). A l'occasion d'une rando là-bas, à l'écoute du des prévisions météo en fin d'après-midi (6-7 Bf annoncé), on s'est mis à l'abri à Port Miou pour le soir, et vu la mer le lendemain matin on a eu raison ! 
---

"Kayak porte-matériel trainé" ? -> mauvaise idée, déjà à 3-4 Bf ce sera compliqué à gérer. A tester. Voyager "léger" est plus raisonnable.

---

Désolé, "un peu" long, peut-être contestable, mais sortir dans un "vrai" 6 Bf ou plus en KG, ça me semble vraiment déraisonnable.

Sébastien

[1] https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89chelle_de_Beaufort
[2] https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tat_de_la_mer
[3] http://www.kayarchy.co.uk/html/03thesea/003wind.htm
http://www.chinook-kayak.com/cms/media/pdf/beaufort.pdf
http://www.sksa-ltd.com/resource/Beaf1.pdf
http://www.topkayaker.net/Articles/SurfSail/BeaufortWindScale.html
etc ...

ced_toulouse

je ne navigue pas beaucoup en mer, pas contre je sors le kayak dans n'importe quelle condition dans mon Lauragais; contrairement a ce que vous semblez penser, avec un vent de face de 70km/h en KG, on ne recule pas! il faut bien comprendre que 70km/h de vent, c'est la vitesse de la masse d'air, pas la vitesse au sol (ou au ras de l'eau).


avec plus de 70km/h de vent, j'avançais encore a plus de 5km/h en nomad HP1.


en mer, il y a probablement bien d'autres facteurs a prendre en compte comme la houle, les courants, la marée, mais le vent seul n'est pas un facteur limitant.


Cedric,

SOK

#12
70 km/h, seulement pour le fun en lac et pas seul en ce qui me concerne. 
Le vent diminue effectivement proche de la surface. Sur lac, surtout peu étendu, il y a généralement encore moins de vent car il est plus bas que les berges.
Sortir sur un petit lac constitue un danger plus limité et c'est amusant de sortir dans des conditions pour lesquelles on ne sortirait pas en mer.
Là il est question de mer (échelle de beaufort).


Quand Djack écrit :

Citation de: djack38
En France, à partir de force 7, les conditions météo sont jugées sérieuses, en particulier pour les embarcations côtières.

Ca correspond à l'Emission d'un BMS (Bulletin météorologique spécial), à 7 Bf, 50 km/h.
Au Canada un avertissement est émis dès 5 pour les petites embarcations.

et
Citation de: djack38
Grosses vagues, écumes sur les crêtes, [...], kayak brassé dans tout les sens etc

à mon avis c'est plutôt la description de maxi 4 Bf avec clapot.

Je peux me tromper, évidemment.

djack38

force 6 était le bulletin de météo france marine pour calvi et île rousse ce jour là.  C'est parce que j'ai comparé avec ce que je voyais du bord que j'ai commencé à me poser des questions car il n'y avait rien d'inquiétant au plus loin que je pouvais regarder.  Il me semblait avoir annulé pour rien. Peut-être que ce force 6 était pour le large....
En tout cas je prends note de tout ce qui vient de se dire et me ferai une opinion au fur et à mesure.  Aujourd'hui c'est force 4, je vais voir; demain force 2 ou 3.
Pour ce qui est du "fetch" c'est bien intéressant. ça me rappelle tout ce qu'on peut dire sur les avalanches en montagne. A la lecture du dernier montagne mag hors série, un gars avait écrit un bon résumé :
"finalement on ne sait rien et il faut faire gaffe".  Après avoir lu et analyser tous les posts du spécialiste (Duclos) en la matière c'est aussi ma conclusion pour la neige. En lisant ce qui concerne le fetch, ça me rappelle ça. Comme dit Dejah, c'est un ensemble de paramètres qu'il faut sentir....
Bon, bref, c'est pas tout ça, mais je n'ai encore fait aucune sortie kayak!!!
(au fait, j'ai lu que Erik13 avait traversé de Toulon à Ajaccio, ça me semble énorme. Alors combien de temps et quel état de mer?)

Jicé (jcfer)

#14
Citation de: ced_toulouse le 22 Septembre  2016, 08:06:33....contrairement a ce que vous semblez penser, avec un vent de face de 70km/h en KG, on ne recule pas! il faut bien comprendre que 70km/h de vent, c'est la vitesse de la masse d'air, pas la vitesse au sol (ou au ras de l'eau).

???? Justement, si tu pagaies à une vitesse sol de 5 km/h, face à une masse d'air qui se déplace à 70 km/h, tu vas reculer, tu as même de grandes chances d'être aidé par le déplacement de l'eau "poussée" par le vent.

Citation de: ced_toulouse le 22 Septembre  2016, 08:06:33
avec plus de 70km/h de vent, j'avançais encore a plus de 5km/h en nomad HP1.

70km/h c'est du force 8, même à pieds c'est pénible, que tu avance à 5 km/h avec ton Nomad, pourquoi pas, mais seulement alors aux allures largue, grand largue ou vent arrière.